Forum Écosse

Retour de 12 jours d'Ecosse août 2015

16 réponses

Dernière activité le 27/08/2015 à 10:59

Signaler
pitou81
Le 05 août 2015
Nous voilà de retour d'Ecosse du 22 juillet au 4 août.
Je pense que ce compte rendu va m'attirer les foudres tant pis je me lance. Voyage fait en couple. la cinquantaine
Je dois dire en préambule que sur les 12 jours nous avons eu de la pluie tous les jours (ça on savait) mais par contre nous avons eu 8 jours de pluie sans discontinué et là on ne pensait pas que ce soit possible !! Sans compter le froid... 7 iou 8° dans le Nord.

Trajet ; Toulouse Edimbourg avec Bruxelles Air Line. RAS
location de voiture pour 9 jours avec Arnold Clark sans problème nous avons loué une Clio qui s'avère très bien pour les routes écossaises. Prix très correct pour la prestation. Chauffeur mon compagnon qui a été très bon car pour ma part j'ai conduit 10 miles et j'ai abandonné...

Hébergement: Air B and B + booking : tout réservé à l'avance ce qui était indispensable car nous n'avions pas prévu de camper et je pense que certains jours nous aurions eu du mal à trouver tant l'offre n'est pas assez importante par endroit. Globalement nous avons trouvé des logements super pour 50€ et des logements minables pour 100 €. Le fait d'avoir tout loué à l'avance ne nous a pas permis de modifier le circuit qui était prévu au départ. D'habitude nous ne faisons pas ainsi et réservons juste les premiers jours et le dernier.

Itinéraire : nous n'étions jamais allés en Ecosse et le pays nous avaint été décrit comme magnifique au niveau des paysages. Donc nous avons privilégié les sites en dehors des grandes villes hormis Edimbourg.
Donc Edimbourg 2 jours entiers. Ville sympa
Pitlochry 1.5 jours
Dufftown 1 nuit
Départ pour le grand nord : Tongue 2 nuits
Achiltibuie 1 nuit
Skye ; 2 nuits  en temps terrible ! Nous avons eu cepedant une éclaircie pour aller à Neast Point
Oban ; 2 nuits (Mull). Nous avons beaucoup apprécié cet endroit en fin de séjour.
Budget : pays que nous avons trouvé assez cher le taux de conversion euro /livre  n'est pas du tout favorable en ce moment.
Le niveau de vie du pays semble supérieur au nôtre.

Nous n'étions pas partis pour faire des journées entières de randos mais plus des ballades en fonction des endroits où nous trouvions et nous avons visité quelques chateaux et 2 distillerie. Mon compagnon pêcheur à la mouche voulait voir Loch et rivières en vue d'y revenir éventuellement.

Bilan de notre voyage. Nous avons été très très gênés par la météo qui a bien gâché notre séjour. C''est incroyable comme il a plu et en plus il pleut horizontalement dans le Nord tant il y a du vent  ! Les écossais nous indiquaient tout long de notre voyage qu'ils n'avaient jamais eu un temps pareil en cette saison. De ce fait nous restons sur notre faim. Certes les paysages sont beaux mais je n'ai jamais été vraiment totalement dépaysée cela ressemble beaucoup au Larzac ou au Cantal. Les loch ressemblent parfois aux lacs  des pyrénées. La végétation de l'extrème Nord ressemble à une végétation de haute montagne dans les Pyrénées au nveau de la mer. Très surprenant. Les rivières sont magnifiques.
Nous avons peut être trop voulu voir de choses 2000 km en 9 jours mais franchement vu le temps qu'il faisait à par faire des km ou aller au pub , je ne vois pas ce que nous aurions pu faire. Nous sommes passés par des routes incroyables.

Points positifs ;
 Les Ecossais sont adorables très accueillants et très serviables.
Les pubs sont des endroits extras et nous avons pu plusieurs écouter des orchertres locaux et apprécier le sens de la fêtes des écossais.
La découverte d'immensités presque désertiques en humains mais pas en moutons. Il y  en a partout , et pour avoir un peu randonné c'est une calamité les excréments laissés...
Il semble d'ailleurs que ces moutons ne servent qu'à la laine qui ne se vend plus ; nous n'avons jamais pu en manger au restaurant ; à croire qu'ils sont sacrés commes les vaches en Inde...
De beaux paysages de falaises et des plages quand une éclaircie se présentait.
Visites des distilleries intéressantes pour une profane comme moi.

Si on le refaisait ; louer un petit camping car ou une camionnette aménagée pour être plus libres.
L'idée d'aller dans l'extrème nord n'était peut être pas la meilleure du monde nous avons préféré l'ouest.

Points moins positifs ou négatifs :
La météo : ok on n' a pas eu de bol ! Mais le pays est bien vert et les températures sont bien fraîches même quand le soleil fait une apparition.
les prix 
l'état des routes vraiment pas top pour un pays qui semble aussi riche.
Le manque de variété des paysages.

Voilà pour notre ressenti.
Valérie







Témoignage retour sur expérience

Signaler
Liloune78
Il y a 2 années
Coucou Pitou81,
je suis désolée que l'Ecosse vous ait tant arrosés ! J'y suis allée l'an dernier à peu près à cette époque et la meteo a été dure surtout une journée -celle où on devait rallier Applecross jusque shieldaig, j'étais dégoûtée car apparemment c'était joli à voir. Une bonne excuse pour y retourner !

Il pleuvait des cordes -au sens littéral du terme, pas un rayon de soleil et c'est vrai ce n'est pas drôle. Autant dire que nous avons apprécié le feu d'un bon poele au Whistle stop cafe à ou près de Kinlochewe ! En plein été, ça craint !

Ce qui fait que l'Ecosse laisse des souvenirs et que l'on tombe amoureux de ce pays -outre les gens merveilleux- c'est évidemment le soleil tourmenté par des nuages noirs. La lumière qui roule sur les flans de monts, qui met en splendeur une mini chute d'eau là-haut très loin... C'est réellement magique.
Oui on m'a dit qu'en France on trouve des contrastes semblables mais ce que j'ai apprécié là-bas c'est ce sentiment de liberté qu'ici je ne pense pas trouver.
J'ai aussi préféré l'ouest mais le Cairngorms national park, toute la région après Glenlivet jusque Pitlochry c'est très joli aussi -enfin par temps menaçant ensoleillé. Et toute cette verdure...

Tout ça pour dire que vous n'avez pas eu de chance car ce pays est magnifique.

Voyage en écosse sous la pluie

Signaler
FrédéricBDR13
Il y a 2 années
Bonjour Pitou81.
Je suis parti avec ma femme et mon fils de 21 ans fin juillet début Aout pour deux semaines comme vous.
J'ai donc eu droit à ce temps pluvieux (12 jours de pluie).
Bon je m'était préparé pour les midges (en fait pas très aggressifs peut être lié au temps), pour la fraicheur (nous sommes de Marseille et nous craignons le choc thermique) et c'est la pluie qui nous a surpris.
Bon il faut dire qu'il ne pleut pas toujours toute la journée, il y a des eclaircies (en fonction du lieu ou de l'heure).
Par contre cela a gaché toutes les excursions en montagnes du genre téléphérique.
Nous avons fait un parcrous semblable au votre sauf qu'une semaine était en B&B et l'autre en lodge, tout étant loué à l'avance (un conseil pour les voyageurs estivaux).
Moi je n'ai pas eu de mauvaises expériences au niveau des B&B. Accueil sympa, confort de bon niveau, petits déjeuners copieux et bons.
Dans leur ensemble les écossais sont treès acceuillants. Par contre en fonction npréparer vous à des accents à couper au couteau.
Les paysages sont simplement somptueux. Le must pour moi à été l'ile de Skye qui sur 100 Km vous apporte toutes les diversités du pays.
La nourriture... et bien c'est en fonction. Nous avons goutés du Hadock et des fudges succullents. Mais bon heureusement qu'il y a des restau italiens et asiatiques quand même.
Pour les visites je déplore les geures de fermetures (après 17 heures c'est souvent fermé).
Evotez aussi les lieux trop touristiques, le Loch Ness par exemple. Il y a tant de magnifiques lochs moins connus mais bien plus beaux.
J'ai été très déçu par le train de Harry potter (Jacobite train). Un vrai piège à touriste. Nous avons pris une seonde classe (il faut s'y prendre très tôt pour réserver). Les voitures étaient sans charme, les places exigues, les fenêtre mal adaptées à la photographie, les sites d'un attrait mineure pour quelqu'un qui était déjà depuis plus d'une semaine en écosse. Un seul intéret le viaduc. Un arrêt de 20 minutes ponctue le trajet histoire de soutire un peu plus d'argent au touriste. Faites le trajet en voiture c'est tout aussi bien et bien moins cher.

Pour le prix, et bien oui l'écosse est un pays cher. A trois nous nous en sommes sommes sortis pour 150 euros par jours environ non compris le logement.

Les routes ne m'ont pas trop perturbé. Après s'être adapté à la conduite inversée, il faut apprendre à pratiquer des routes à voie unique. Heureusement il y a des espaces de stationnement histoire de faire passer le véhicule qui vient en sens contraire.
Le problème c'est que beaucoup de conducteurs ne les respectent pas et ce sont essentiellement les ... touristes (les écossais étant très respectueux et un signe de remerciement de la main est de mise).
Après il faut se poser des questions sur ce genre de tourisme qui utilise des campings car de plus en plus énormes pour passer dans ces routes étroites.

Bon il est vrai que les ornières ne sont pas non plus rares.

Pour les excursions pédestres le pays est un paradis. Et là et bien il faut se vetir de pied en cape, chaussure adaptées, et un vêtement qui vous protège de la pluie et du vent, et c'est un plaisir. Pour moi plus que les crotes de moutons (noir, blanc, ou noir et blanc) c'est l'eau et la boue qui sont les plus gros problème du randonneur. N'oublons pas que les tourbières sont partout.

Quand à la pèche, et bien c'est une joie dans un pays qui regorge de rivières, cascades et lochs.

Ah oui dernier petit problème, sur les excusions (genre bateau) il n'y a pas (ou peu) de commentaire en français alors quand même amenez avec vous un anglophone.

Bref me voilà de retour dans la grande ville et je regrète déjà ces beaux espaces vides, ces gens accueillants, ce bon air écossais. Et même presque .... la pluie.




Ah, ce méteo........

Signaler
Joyce
Il y a 2 années
Bonjour. Meme si on ne sait jamais d'avance à quoi s'attendre point de vue méteo en Ecosse...j'avoue que vous n'avez pas été gatés cette année ! Pas seulement pour les touristes, aussi pour les habitants....et la cata pour les agriculteurs ......si humide ET froid, meme pour l'Ecosse!
Dommage.......:-(
p.s........je n'ai pas toujours facile avec certains accents régionaux français non plus :-)

Ecosse sous le soleil

Signaler
visan
Il y a 2 années
Bonjour

Vraiment désolée pour vous. L'an dernier nous avons sillonné l'Ecosse d'est en ouest via Les Orcades et le Nord de mi juin à début juillet avec uniquement 2 matinées de pluie fine !

Mon coup de coeur : la route Torridon-Shieldaig-Applecross-Lochcarron.

La météo change beaucoup la perception d'un lieu, il faut y retourner !

on ne trouve que ce que l'on cherche

Signaler
Iain-Phadraig
Il y a 2 années
Bonjour,
Voici quelques réflexions à la suite de votre compte-rendu de voyage:
-Météo; le printemps et l'été 2015 figureront parmi les plus pourris depuis longtemps; séjournant en Ecosse depuis 24 ans je ne me souviens pas avoir reçu autant de flotte; maintenant il faut mettre toutes les chances de son coté et les vacances de Juillet-Août ne sont pas les plus favorables; elles sont essentiellement imposées par les congés professionnels, scolaires ou universitaires. En fait le meilleur ratio ensoleillement/pluviométrie est généralement du 15 Mai à la fin Juin (ce qui n'a pas été le cas cette année!) pour ensuite diminuer en Juillet-Août et se relever en Septembre jusqu'en Octobre (période parfois qualifiée d'été Indien: crossed fingers). Par contre ce froid est inhabituel pour un pays maritime.
-Cours de la livre et niveau de vie: le cours de la livre s'est considérablement accru depuis le Printemps à la suite des évènements européens et des cotations en bourse consécutives. Le niveau de vie en Ecosse où je vis en permanence est sensiblement équivalent à la France. Il ne faut pas songer à passer des vacances de luxe avec un budget restreint.
-Votre parcours: vous avez choisi de commencer votre visite par la région la plus désertique et pauvre d'Ecosse, les Highlands du Nord (Sutherland, Caithness) qui autrefois prospère avec de nombreux habitants ne s'est pas encore remise des "clearances" qui ont vidé presque complètement cette région qui commence seulement à se repeupler doucement au début du XXIème siècle. Cela explique le peu de routes, très endommagées par le gel hivernal et l'accroissement du trafic pour lesquels elles n'étaient pas concues à l'origine (tourisme, poids lourds des ports de Kinlochbervie et Lochinver) bien que réparées régulièrement. Les moutons qui pour moi représentent la pauvreté de l'Ecosse ont remplacé les gens et animaux de ferme qui assuraient la vie du pays avant les évènements susnommés. La côte NW est plus intéressante et comporte des paysages uniques alliant mer et montagne (le Larzac et le Cantal qui sont des régions magnifiques ne sont pas encore envahi par la mer!
Je suis abasourdi par votre réflexion sur le manque de variété des paysage; au contraire pour moi l'Ecosse, et c'est une des nombreuses raisons pour laquelle j'y vis rassemble un panel de paysages dont je découvre d'année en année la diversité; j'en conclue que la pluie vous a sûrement bien brouillé la vue J'ai découvert les Outer Hébrides et les Orkneys au printemps dernier (j'ai eu la chance d'avoir des journées ensoleillées mais bien froides) et n'ai jamais vu une telle variété de sites sur une surface aussi restreinte.
-Moutons; leur laine est tondue pour les soulager de leurs parasites et est vendue à des prix dérisoires dans les pays qui l'utilisent avec une main d'œuvre peu rémunérée. Par contre je m'étonne que vous n'ayez pas pû déguster l' agneau produit localement. Dans la région où je vis il est excellent car élevé sur des herbus recouverts aux grandes marées, ce qui lui donne le goût d'agneau de pré-salé sans en avoir le label; par contre le prix de la viande est cher.

Un retour plutôt différent du mien...

Signaler
Lemingvir
Il y a 2 années
Bonjour et merci pour ce retour,

Je venais préparer le mien que je n'ai pas encore eu le temps de faire, étant partie à peu près aux mêmes dates que vous ... Je ferai un retour individuel car c'est peut être plus pratique à lire pour les internautes, mais certaines de vos remarques me font réagir...
Je suis très surprise par :
- Vos commentaires sur l'état des routes. C'est vraiment surprenant cette différence de perception, mon conjoint et moi les avons trouvées en généralement très bon état (souvent bien meilleur que nos routes de campagne), et pourvues d'une signalétique très efficace, notamment au niveaux des dangers potentiels, y compris au bout du monde.
- Les paysages, et l'absence de dépaysement que vous avez pu ressentir... là je suis soufflée, chacune ses goûts bien sûr, mais, à mon sens quelle diversité et quelle beauté en Ecosse!

Je suis moins étonnée par vos commentaires sur les prix, effectivement ce n'est pas une destination donnée, d'autant plus vu le niveau du taux de change... Mais j'imagine que vous aviez vérifié avant et fait un budget prévisionnel... qu'on dépasse toujours ;-)

Et pour la météo, hélas, nous n'avons aps eu de chance, c'est sûr ! Mais pour notre part ça ne nous a pas gâché les vacances, on a juste regretté de ne pas voir certains paysages avec un peu plus de soleil, c'est sûr.

Virginie

La foudre est tombée

Signaler
pitou81
Il y a 2 années
Et bien voilà je savais bien que je tomberai sur des inconditionnels de l Ecosse et que mon compte rendu soulèverait des réponses. Par contre je ne m imaginais pas autant de passion et d intolérances. Je veux parler bien sûr des 2 dernières interventions. 
Si vous permettez  :
  J ai le droit d avoir été un peu déçue mais je continue à penser que la météo n a pas été avec nous 
   J'ai aussi le droit de considérer qu une chambre sans salle de bain particulière à 100 € est chère. 
  J'ai aussi le droit de trouver certaines routes bien que parfaitement signalées ne soient pas terribles voire dangereuses. 
  Quant au manque de diversité des paysages j'ai peut-être hâtivement et maladroitement fait des comparatifs avec d'autres pays que j'ai visité. 
  Je n'ai rien contre le Larzac puisque je suis très près de cette région et je sais parfaitement que ce n'est pas au bord de la mer !!

Sachez cependant que je suis sur des forums de voyages depuis très longtemps, que j'ai beaucoup utilisé leurs services et les commentaires de voyageurs. J'ai une véritable passion pour les voyages. Jamais je n'ai senti autant d animosités. Ce que j'ai appris ce soir, c'est que vouloir donner un point de vue différent de ceux qui sont généralement admis entraîne incompréhensions. Je me suis même relue plusieurs fois pour déceler si mon commentaire était seulement un réquisitoire à charge.
Bref je m arrête là.  Je me garderai bien à l avenir de faire tout compte rendu que ce soit sur mes expériences comme j'ai pu le faire fréquemment. 
Bons voyages à tous en Ecosse ou ailleurs. 
Valérie 



  

dommage

Signaler
Lemingvir
Il y a 2 années
Bonsoir Pitou,
visiblement mon message vous a heurté(e)... Ce n'était pas le but, je rebondissais juste sur le vôtre car il me semblait que la différence de vécu sur un voyage similaire était intéressante (et, franchement, assez marrante).
dommage que vous le ressentiez comme une agression.
faites encore beaucoup de beaux voyages!
Virginie

il faut garder la tête froide

Signaler
Iain-Phadraig
Il y a 2 années
Oui, je suis un inconditionnel de l'Ecosse, même si cela ne vous convient pas! Je suis Français de naissance, marie a une Écossaise et j'ai fait mon choix; maintenant, faire part de votre avis est parfait, mais implique des reponses parfois contradictoires et non une adhésion a tout ce que vous affirmez après un seul séjour. Je ne pense à aucun moment avoir fait preuve d'intolérance (tout de suite les grands mots) et ai également relu soigneusement ma réponse
Vous avez entièrement le droit d'être déçue par cette expérience et j'ai abondé
dans votre sens en ce qui concerne les conditions climatiques que vous avez subies, tout en tentant d'expliquer que vous n'avez pas mis toutes les chances de votre côté,car l'été n'est pas la période de visite la plus favorable, mais d'autres contraintes interviennent (périodes de vacances obligées, etc,....).
Je n'ai pas livre d'opinion sur ladite chambre a 100€, mais je pense qu'une chambre pour 2 personnes avec salle de bain privée ou partagée est un tarif normal de B&B (le prix normal est de 35 livres/personne). L'Ecosse est un pays cher! Mais c'est votre droit le plus absolu de trouver que c'est cher, cependant la demande est forte! Je vous ai donné mon avis sur ce que vous appelez le manque de diversité des paysages et je n'appelle pas cela de l'intolerance mais seulement une divergence d'avis et de vécu. quant à l'état des routes il faut savoir que les Highlands sont défavorisées par le gouvernement au profit des régions de Glasgow-Edimbourg, des Lowlands et des Borders bien plus peuplées et depuis beaucoup plus longtemps pro-gouvernementales a la différence des Highlands qui n' ont commencé à avoir des routes qu'après le début de la période Jacobite (1615), les voies de communication étant auparavant essentiellement par voie d'eau (loch d'eau douce ou mer) sans accès terrestre a cause de la densité des forêts et des menaces de brigands. Les premières routes militaires ont été construites pour intervenir rapidement sur les endroits d'emeutes, de rébellion des clans réfractaires au pouvoir central. Le génocide perpétré après la bataille de Culloden et les terribles clearances ont contrarié le développement du réseau routier dont le but était autre, même il y a quelques décades que de favoriser le tourisme qui est un événement recent,mais plutôt d' essayer de désenclaver les villages et tenter d'instituer une économie. Ces routes des Highlands ont été construites avec de faibles moyens., ce qui explique leur état; n'étant pas destinées a recevoir les tonnages actuels, leurs infrastructures est à revoir en grande partie,mais les fonds disponibles sont utilisés préférentiellement plus au Sud. Il faut se documenter sur tous ces sujets avant de formuler des critiques

retour intéressant

Signaler
Strauss
Il y a 2 années
Le voyage en Ecosse n'a visiblement pas réussi à Valérie...
Franchement, son témoignage est intéressant, et je n'ai lu absolument aucune animosité ou agressivité dans les réponses qui ont suivi, personne n'a fait preuve d'intolérance, mais seulement quelques points ont été précisé. Ils m'ont permis de mieux comprendre le pays et la situation actuelle.

Pour ma part je projette de découvrir prochainement l'Ecosse en profitant d'un ami qui travaille pour un an à Glasgow.
La période septembre-octobre est elle souvent agréable ou me conseillez vous d'attendre mai 2016 ?
Egalement, je risque de voyager tout seul, hors des villes. Comme tout le monde, j'aimerais voir les highlands, et les îles hébrides et skye (je pense qu'en quinze jours de vacances, avec deux jours pour Glasgow et deux pour Edimburg, il ne reste pas assez pour monter aux Shetlands et Orcades, non ?).
Je pense que la location d'une voiture pour une seule personne revient cher, non ? Peut on circuler autrement ? Bus ?
merci !

Ecosse, Cantal et Pyrénées, et autres considérations

Signaler
calamity jane
Il y a 2 années
Bonjour,
Etant une familière du Cantal, je conviens que la comparaison entre certains secteurs de l'Ecosse intérieure et le Cantal est légitime . J'ai immédiatement pensé à la vallée de l'Allagnon dans le secteur de Laveissière dans le secteur de Pitlochry, j'ai fortement pensé au Cantal entre Ardlui et Bridge of Orchy, ainsi que dans le secteur des chutes de Measach. Le Quiraing, d'après ce qu'on m'a dit rappellerait aussi les Monts du Cantal ,mais je n'ai pas pu en juger personnellement.Quant à l'île de Canna,le secteur de Compass Hill m'a fait irrésistiblement penser à la région de Murat et Neussargues. Volcanisme oblige.Cela dit la lumière n' est pas du tout la même ,et les pentes des Monts du Cantal ne sont pas sillonnées par d'innombrables burns.Rien d'aussi marécageux.Je me suis amusée l'année dernière à randonner au Nord des Monts du Cantal, dans un secteur connu pour sa pluviosité et ses tourbières. On est très loin de l'Ecosse malgré tout , bien qu'on y songe.
Je me suis rendue quatre fois en Ecosse pour y randonner,je souhaite y revenir je ne m'y intéresse pas particulièrement aux paysages cantaliens qui constituent souvent mon ordinaire.
Passons à la comparaison avec les lacs Pyrénéens.
Je suis une inconditionnelle des lacs pyrénéens, j'ai un peu pensé aux Pyrénées au cours de la traversée du loch Arkaig au loch Nevis, et à l'Ecosse un jour de brume il ya deux ans lors d'un bivouac près des lacs situés au pied du Peric et de la Portella Gran. On ne peut pas pousser la comparaison très loin:rien à voir entre la lumière méridionale des Pyrénées et la lumière écossaise, et les montagnes écossaises,quand on ne les voit pas de la mer ,apparaissent pour ce qu'elles sont: des montagnettes (à prendre au sérieux cependant si l'on s'y risque).
La comparaison avec le Larzac, quant à elle , me laisse perplexe, même si j'ai traversé quelques plateaux caillouteux.
Inconditionnelle de mes Highlands cantaliennes, des Pyrénées, et de certains secteurs des Alpes, je le suis aussi de l'Ecosse . Je ne connais guère qu'une partie du Nord Ouest, mais je trouve qu'il y a là des paysages lacustres et maritimes extraordinaires, qui n'ont pas du tout l'équivalent en France et ces paysages sont d'une grande variété. Pas grand'chose de commun entre les montagnes du Knoydart, celles de la région de Torridon et celles de Skye ni celles du secteur situé à l'Est diu loch Maree (Slioch, A'Maighdean, An Teallach), ni entre le loch Nevis et le loch Hourn qui délimitent la presqu'île de Knoydart. Pas grand'chose de commun entre chacune des Small isles, qui offrent des vues extraordinaires. Mais il faut prendre le temps de découvrir ces paysages, souvent inaccessibles par la route, ...et d'attendre les éclaircies, accompagnées de magnifiques arcs en ciel.
Le climat est ce qu'il est. Il ne faut pas oublier qu'au Nord de l'Ecosse on est plus près du Groenland que du Tarn. Nous avons expérimenté en Mai 2013 la neige tombant à l'horizontale, à basse alitude, dan l' Assynt ,et bénéficié cette année d'un temps presque toujours radieux ,cette année début mai, dans les Small isles, d'où nous avons vu un jour les Blacks Cuillins enneigées évoquer un massif alpin surgissant de la mer.Il a peut-être fait un temps pourri cet été en Ecosse. j'ai rêvé en juillet du climat froid et humide de l'Ecosse sous la canicule.
Voyager en Ecosse revient-il si cher ?
Il ne faut pas oublier que les B§B offrent un breakfast si copieux que l'on peut vraiment se contenter de pas grand'chose pour le reste de la journée. Les bunkhouses et AJ sont par ailleurs des solutions économiques et commodes.Dix jours sur place en Ecosse ne nous ont pas coûté plus cher cette année qu'une semaine en Juillet cette année dans le Briançonnais dans le Massif du Thabor avec une nuit en camping et 6 nuits en refuge avec demi-pension. Dans l'ensemble, nous avons touours plutôt bien mangé en Ecosse, sans avoir recours aux restaurants exotiques ou italiens (à part un passage dans une pizzeria à Glasgow où la carte proposait une improbable pizza au haggis.
Pour répondre au dernier message de la présente discussion,on peut très bien, d'après mon expérience, voyager en Ecosse par les transports en commun, à condition de se donner des objectifs adaptés. En ce qui concerne le fameux "train d'Harry Potter" (je préfère personnellement l'appellation chemin de fer jacobite), mieux vaut prendre le service régulier, pas le train à vapeur, et ne faire le trajet que dans un seul sens. Mais de toute manière, on voit mieux le paysage par le train que par la route (pas de vue sur le trafic routier ni sur le bitume) D'autre part, cette ligne continuerait-elle à fonctionner s'il n'y avait pas les profits engendrés par le train à vapeur?
Calamity Jane

mise au point

Signaler
Iain-Phadraig
Il y a 2 années
Bonjour,
En me relisant, je me suis aperçu que j'avais commis une erreur de date:
Highlands qui n' ont commencé à avoir des routes qu'après le début de la période Jacobite (1615), les voies de communication étant auparavant essentiellement par voie d'eau (loch d'eau douce ou mer) sans accès terrestre a cause de la densité des forêts
Ils'agit, bien entendu,de 1715 et non de 1615 comme je l'ai écrit par erreur

La spécialiste de l'Ecosse

Signaler
pitou81
Il y a 2 années
,,Bonjour, Etant une familière du Cantal, je conviens que la comparaison entre certains secteurs de l'Ecosse intérieure et le Cantal est légitime . J'ai immédiatement pensé à la vallée de l'Allagnon dans le secteur de Laveissière dans le secteur de Pitlochry, j'ai fortement pensé au Cantal entre Ardlui et Bridge of Orchy, ainsi que dans le secteur des chutes de Measach. Le Quiraing, d'après ce qu'on m'a dit rappellerait aussi les Monts du Cantal ,mais je n'ai pas pu en juger personnellement.Quant à l'île de Canna,le secteur de Compass Hill m'a fait irrésistiblement penser à la région de Murat et Neussargues. Volcanisme oblige.Cela dit la lumière n' est pas du tout la même ,et les pentes des Monts du Cantal ne sont pas sillonnées par d'innombrables burns.Rien d'aussi marécageux.Je me suis amusée l'année dernière à randonner au Nord des Monts du Cantal, dans un secteur connu pour sa pluviosité et ses tourbières. On est très loin de l'Ecosse malgré tout , bien qu'on y songe. Je me suis rendue quatre fois en Ecosse pour y randonner,je souhaite y revenir je ne m'y intéresse pas particulièrement aux paysages cantaliens qui constituent souvent mon ordinaire. Passons à la comparaison avec les lacs Pyrénéens. Je suis une inconditionnelle des lacs pyrénéens, j'ai un peu pensé aux Pyrénées au cours de la traversée du loch Arkaig au loch Nevis, et à l'Ecosse un jour de brume il ya deux ans lors d'un bivouac près des lacs situés au pied du Peric et de la Portella Gran. On ne peut pas pousser la comparaison très loin:rien à voir entre la lumière méridionale des Pyrénées et la lumière écossaise, et les montagnes écossaises,quand on ne les voit pas de la mer ,apparaissent pour ce qu'elles sont: des montagnettes (à prendre au sérieux cependant si l'on s'y risque). La comparaison avec le Larzac, quant à elle , me laisse perplexe, même si j'ai traversé quelques plateaux caillouteux. Inconditionnelle de mes Highlands cantaliennes, des Pyrénées, et de certains secteurs des Alpes, je le suis aussi de l'Ecosse . Je ne connais guère qu'une partie du Nord Ouest, mais je trouve qu'il y a là des paysages lacustres et maritimes extraordinaires, qui n'ont pas du tout l'équivalent en France et ces paysages sont d'une grande variété. Pas grand'chose de commun entre les montagnes du Knoydart, celles de la région de Torridon et celles de Skye ni celles du secteur situé à l'Est diu loch Maree (Slioch, A'Maighdean, An Teallach), ni entre le loch Nevis et le loch Hourn qui délimitent la presqu'île de Knoydart. Pas grand'chose de commun entre chacune des Small isles, qui offrent des vues extraordinaires. Mais il faut prendre le temps de découvrir ces paysages, souvent inaccessibles par la route, ...et d'attendre les éclaircies, accompagnées de magnifiques arcs en ciel. Le climat est ce qu'il est. Il ne faut pas oublier qu'au Nord de l'Ecosse on est plus près du Groenland que du Tarn. Nous avons expérimenté en Mai 2013 la neige tombant à l'horizontale, à basse alitude, dan l' Assynt ,et bénéficié cette année d'un temps presque toujours radieux ,cette année début mai, dans les Small isles, d'où nous avons vu un jour les Blacks Cuillins enneigées évoquer un massif alpin surgissant de la mer.Il a peut-être fait un temps pourri cet été en Ecosse. j'ai rêvé en juillet du climat froid et humide de l'Ecosse sous la canicule. Voyager en Ecosse revient-il si cher ? Il ne faut pas oublier que les B§B offrent un breakfast si copieux que l'on peut vraiment se contenter de pas grand'chose pour le reste de la journée. Les bunkhouses et AJ sont par ailleurs des solutions économiques et commodes.Dix jours sur place en Ecosse ne nous ont pas coûté plus cher cette année qu'une semaine en Juillet cette année dans le Briançonnais dans le Massif du Thabor avec une nuit en camping et 6 nuits en refuge avec demi-pension. Dans l'ensemble, nous avons touours plutôt bien mangé en Ecosse, sans avoir recours aux restaurants exotiques ou italiens (à part un passage dans une pizzeria à Glasgow où la carte proposait une improbable pizza au haggis. Pour répondre au dernier message de la présente discussion,on peut très bien, d'après mon expérience, voyager en Ecosse par les transports en commun, à condition de se donner des objectifs adaptés. En ce qui concerne le fameux "train d'Harry Potter" (je préfère personnellement l'appellation chemin de fer jacobite), mieux vaut prendre le service régulier, pas le train à vapeur, et ne faire le trajet que dans un seul sens. Mais de toute manière, on voit mieux le paysage par le train que par la route (pas de vue sur le trafic routier ni sur le bitume) D'autre part, cette ligne continuerait-elle à fonctionner s'il n'y avait pas les profits engendrés par le train à vapeur? Calamity Jane


Bonjour Calamity Jane

Effectivement vous semblez être LA spécialiste de l'Ecosse puisque sur + de1300 messages au moins plus de 1000 y sont consacrés.
Je n'ai pas cette compétence mais entendez tout de même un son de cloche différent de ceux communément relatés sur le forum.
Sur la bonne trentaine de pays où je suis allée, je n'ai pas chaque fois été dithyrambique dans mes retours !
J'ai seulement écrit mon ressenti à "chaud" à mon retour et je trouve un peu gonflé de remettre en cause systématiquement mes remarques.


Je vois avec ravissement que vous appréciez pleinement les Pyrénées orientales où j'étais cette semaine sous un soleil presque radieux !!! Je suis même passée au pied du Péric et j'ai beaucoup, de chance que vous car il faisait un temps superbe malgré la fraîcheur matinale !
Loin de moi que de vouloir comparer le climat du midi de la France et du Tarn en particulier avec celui beaucoup plus septentrional de l'Ecosse !!! Nous venions chercher cette année un peu de fraîcheur qui nous a tant manquée cet été et nous avons rencontré un climat que j'oserais qualifier d'hivernal (au risque encore de choquer !)
Nous avons rencontré des barcelonnais et des galiciens à Dufftown (et oui encore des sudistes...) qui étaient gelés et qui n'en revenaient pas de la météo.
Sans vouloir encore polémiquer.... Je vous assure que j'aurais vraiment aimé voir les montagnettes se découpant du bord de la mer mais le brouillard et la pluie ne nous ont pas permis d'apprécier le spectacle !
Vous parlez de  "lumière" encore aurait-il fallu que nous en ayons eu ! Et c'est vrai que lorsque le soleil ou une rare éclaircie faisant une brève apparition c'était magnifique mais tellement furtif.
Si vous relisez mon compte rendu, vous verrez tout de même que j'ai trouvé aussi des points très positifs lors de notre voyage qui, c'est vrai, ne nous as  pas semblé très dépaysant.
Après, mon compagnon pourtant beaucoup plus mesuré et qui était très emballé pour aller en Ecosse,  me disait l'autre jour : "On va attendre un peu pour aller en Irlande ou dans les pays scandinaves "...
Franchement le temps pourrit que nous avons eu a beaucoup nuit à notre voyage et c'est aussi une des réalité de l'Ecosse cette année, sans pour autant en faire une généralité. Ok nous n'avons pas eu de chance. Mais, à vouloir occulter cette possibilité et ses conséquences sur le ressenti d'un voyage, on perd en objectivité des deux côtés.


Précisions nécessaires

Signaler
calamity jane
Il y a 2 années
Bonjour à nouveau,
Je ne suis pas du tout une spécialiste de l'Ecosse ,mais seulement une voyageuse un peu particulière(je voyage à pied et en transports en commun et je vais assez systématiquement dans des endroits très perdus, en ignorant les destinations classiques). je réponds donc assez systématiquement aux questions qui concernent ces sujets.Mes messages ne sont si nombreux que parce que je relate très (trop)longuement mes epériences.
Je précise par ailleurs que je dois beaucoup à Joyce ,et à Iain Phradaig, dont la connaissance de l'Ecosse est incomparablement supérieure à la mienne et dont la contribution à ce forum est fort riche. Il est regrettable que vous ayez mal pris un ou des commentaires relatifs à votre expérience.
Ce forum est un forum de passionnés. J'y ai trouvé des réponses de qualité très supérieures à la qualité moyenne ,et beaucoup de serviabilité, alors que je pose généralement des questions assez invraisemblables.ne soyez pas injuste.
Calamity jane

Cout de location vehicule et précisions

Signaler
FrédéricBDR13
Il y a 2 années
Bonjour à tous.

Je reviens sur ce forum qui s’enrichit de témoignages variés pour répondre au sujet des transports en Ecosse.

Auparavant je vous demande de m’excuser pour les mots que j’aurai maltraités (déjà dans ma première réponse) bien sur à cause de la pratique du clavier et pas de mon excellent niveau en français (comme quoi l’informatique a souvent bon dos).

Trêve de plaisanterie en ce qui concerne la location de véhicule je ne pense pas que l’Ecosse soit plus chère que le reste des pays européen. Je suis passé par Avis à l’aéroport d’Edimbourg mais comme tout était compris dans le voyage monté par une agence de voyage très professionnelle et aussi très compétitive au niveau des prix (je fais de la publicité : Comptoir des voyages).

Par contre comme pour tout agence de location de véhicule il faudra choisir entre le plein au départ ou pas pour un retour avec le nez sur la jauge du véhicule ou pas. Quoiqu’on fasse on sera toujours "floué" de quelques litres, mais bon c’est le jeu. Pour le prix de l’essence je me souviens pour le diesel d’un prix entre 1,10 et 1,15 Pound à raison de 1,5 euros le pound (plus les frais bancaires si vous payer par CB) on est quand même au dessus du prix moyen en France

Pour les déplacements en train ou en car il y a de quoi. Notamment pour les cars qui relient les principales localités de façon assez régulière. J’ai moi-même croisé plusieurs touristes qui utilisaient cette façon de traverser l’Ecosse, dont des Newyorkais. Après j’imagine qu’il y a quand même des contraintes de timing mais cela fait partie du jeu. Quand aux randonneurs, enfin ce qui parcourent de long trajets à pieds à l’instar de Calamity Jane, vous en trouverez beaucoup ce qui me fait penser que c’est une bonne façon de voir le pays.

De toute façon l’Ecosse (tout du moins hors des grandes villes) est un pays qui apporte un calme bienfaisant et ou on ne se sent pas agressé par les contraintes de la vie moderne et trop trépignante.

Pour le reste tout est une histoire de goût. Personnellement je n’ai pas perdu de poids en allant en Ecosse mais je ne pense pas que ce soit une destination culinaire quand même.

Pour le temps et comme l’on dit plusieurs personnes la période de Juillet et d’Août n’est pas la meilleure (mais bon c’est aussi une contrainte pas toujours contournable quand on travail). Certes nous avons eu un été calamiteux cette année (et qui semble se poursuivre). Mais je me dis qu’un pays si vert et qui regorge de torrents se doit d’être humide. Certains parlaient des Pyrénées et il me vient une image entre le versant espagnol et français de cette montagne. On comprend vite ou il pleut le plus

Pour le côté cherté de la vie, certes on peut trouver beaucoup de solutions pour économiser sur le logement (la diversité des offres et la multiplicité des acteurs dans ce secteur est impressionnant en Ecosse). Mais ayant moi aussi parcouru beaucoup de pays d’Europe et du monde tout en recherchant un type de voyage semblable, pour l’instant l’Ecosse se trouve parmi les destinations les plus chères. Nous avons d’ailleurs opté pour les B&B pour tenir un budget et nous ne le regrettons pas
Et pour finir si j’ai été en Ecosse c’est par les témoignages des connaissances qui m’y ont précédé et j’avoue que les témoignages d’insatisfaction sont très très rares. Mais encore une fois cela dépend de l’expérience personnelle, des gouts de chacun, et surtout de ce pré voyage que nous effectuons tous avant d’y être vraiment. Parfois notre imagination peut ne pas correspondre à la réalité ou du moins la réalité à notre espérance enrichie par tant de témoignages
Pour info mon périple :
Edimbourg (2J)
Pitlochry
Dingwall (Black Isle)
Gairloch
Portree (Skye)
Kinlocheil (près de Fort William, 7J)
Crainlarich (puis retour Edimbourg)

Temps écossais

Signaler
Aquabea59
Il y a 2 années
Bonjour,

Je pars dans les Highlands pour deux semaines le 5 septembre, et je me doute bien que les températures seront fraîches (nous serons 1000 km encore plus au Nord qu'actuellement) et l'Ecosse ne serait pas ce qu'elle est sans pluie.
Je vis dans le Nord et aujourd'hui il fait 15 degrés avec de la pluie ... Il fait un temps pourri depuis le 13 août ou presque et pourtant nous sommes en France ;-)

Pour y avoir déjà été et pour connaître ces fameux coins français, je dirai qu'on a davantage l'impression d'être au bout du monde dans les Highlands que dans le Larzac ou le Cantal. C'est très peu peuplé et on peut faire des dizaines de km sans aucune vie ; que l'immensité de la nature.
J'espère que malgré la pluie, il y aura des moments d'éclaircies avec les changements de luminosité qui laissent de beaux paysages contrastés.
Il y a aussi cette culture écossaise et leur super accent qui sont si dépaysants. La nourriture, idem (j'ai vécu 8 ans en Angleterre) ; on ne va pas dans ces pays pour un séjour gastronomique !!! Mais je suis certaine qu'ils ont de bons plats régionaux qui seront très bons et frais.

Dommage que l'Ecosse ne vous ait pas plu ; mais quand on part dans ce type de contrée, on n'y va pas pour se prélasser au soleil en tee-shirt léger.
On se doute que le temps est plus risqué et on l'accepte ; quitte à adapter ses visites en fonction et peut-être aussi programmer sa journée en fonction des prévisions météo qui semblent beaucoup varier au sein de l'Ecosse. Partir plus à l'Est si de belles éclaircies sont prévues ou inversément.

La livre sterling est très forte en ce moment, mais ça on le sait avant de partir aussi.

Services voyage