Forum Camping-car

Pourissement des planchers de nos camping-car

138 réponses

Dernière activité le 09/04/2018 à 19:56 (consulter)

Signaler
yves 89
Le 13 janvier 2014
POURRISSEMENT DES PLANCHERS DE NOS CC .( première partie )

Bonjour à tous ,
Voici donc ce thème , que je vous avais promis d ' étudier dans le détail.
Avant de vous parler des solutions de réparation , dans une première partie , je vais m' employer à vous rappeler comment est fabriqué un plancher de CC , car si certains parmi nous connaissent bien le sujet , d'autres n' ont qu' une approche assez imprécise des éléments qui entrent dans sa composition .

Je ne traiterai pas ici des doubles planchers , qui peuvent faire l' objet d' une autre discussion , tant leur complexité mérite à elle seule qu' on s'y arrête !
Pour mémoire , on trouve les doubles planchers sur les CC plus haut de gamme, soient ils sont montés directement ... sur châssis Fiat ou soit on les trouve montés le plus souvent sur des châssis Alko , qui comme vous le savez correspondent en principe au top ..... du top ! .... porteurs Mercédès entr' autres ! avec toutefois des exceptions de temps à autre selon les constructeurs .

Je reviens donc à notre plancher classique, que vous trouvez celui ci , sur les Châssis fiat , Ford , Renault .
En fait , votre plancher dans son concept lui aussi , tel que sont fabriquées les parties horizontales , est de concept " panneau sandwich "
La différence se situe simplement au niveau des composants.
Il sont ici au nombre de trois , à savoir :
- Une première plaque (relativement épaisse) , côté intérieur elle peut faire (de 15 mm à 25 mm ) , c'est cette plaque là qui porte tout ce qui se trouve dans le CC,
... les meubles , et vous même bien sûr !.... puisque c'est sur elle que vous marchez .
- Vient ensuite une épaisseur d' isolation ,( en général autour de 25 mm !)
- Et pour finir le tout , de nouveau une autre feuille de contreplaqué , en principe moins épaisse....( de 10 à 15 mm ..... ! ) c'est donc cette plaque là que vous apercevez en dessous , si vous vous glissez de temps à autre sous votre CC , en principe vous constaterez qu'elle est de coloris noir , vu que nos fabricants y déposent à titre de protection une couche minimum ....de noir à châssis .
j' ai donné ici des mesures d' épaisseur , qu' il faut prendre avec précaution , tant elles peuvent varier..... d' un constructeur à l' autre !
Vous connaissez tous l' adage : il n' y a pas de " petits bénéfices " cela vaut il la peine de vous préciser , que pour des CC dits de " premier prix " les épaisseurs de plancher assureront juste " le minimum syndical " !
Notez également , qu il existerait des fabricants légèrement
" tricheurs " qui remplaceraient le contreplaqué par de.... l' aggloméré! , je ne confirmerai pas cette thèse, parce que pour en avoir au moins jusqu' à présent réparé quatre ou cinq , je ne suis jamais tombé,.... heureusement ! ....sur un tel cas d'espèce !
Autre chose , en matière de contreplaqué , il existe des qualités différentes , mais surtout .....des traitements différents !
Vous avez tous entendu plus ou moins parler du contreplaqué " marin" , celui ci en principe est bien adapté à nos CC , et d' ailleurs chez certains constructeurs on vous dit que c'est bien celui là , dont on a équipé votre CC !
Là encore , "pas de commentaires "...... il y a des constructeurs honnêtes , et d'autres qui peuvent l'être beaucoup moins !
De toutes les façons , pour arriver à vérifier ..... qu il s' agisse du traitement du contreplaqué .....ou de son épaisseur réelle ! , ce n' est pas une chose facile une fois que votre CC est fabriqué .
L' épaisseur de la première plaque intérieure , peut toutefois arriver à être démasquée dans certains endroits de passage des tuyaux , là , ou les trous de passage se trouvent assez larges , mais souvent pour "dénicher" la chose , il faut soit être " contorsionniste ", ou bien entreprendre de démonter une partie du mobilier ! Résultat des " courses " ce n'est guère facile!
L' ' isolant entre les deux plaques de contreplaqué , dépendra lui aussi du prix final de vente du CC ,
- Sur les " basiques " on se contentera du polystyrène classique ...de coloris blanc que vous connaissez tous ,
- Sur les plus luxueux on utilisera toute la gamme des derniers isolants les plus chers ......!
Résultat des choses si naturellement , votre préférence c'est d' aller tout l' hiver faire du ski, et que vous avez acheté le moins cher et le plus basique des CC méfiez vous , ou alors , prévoyez un budget chauffage exorbitant ! , d' autant que si le plancher se trouve mal isolé , il n' y aura pas de raison pour que vous en attendiez beaucoup plus...... du reste de la cellule !
Vous voilà à présent affranchi sur la conception de votre plancher de CC , nous allons voir dans une prochaine partie , comment l' entretenir , et éviter les pièges qui le font se détériorer trop rapidement !
En attendant , j' aimerai que ceux qui connaissent aussi bien la question que moi me signalent si je n' ai pas oublié quelque chose ...et me fassent leurs remarques , afin que nous soyons le plus complet possible sur ce sujet sensible qui je pense va passionner plus d' un d' entre vous !
A bientôt pour la SECONDE PARTIE , dès que vous m' aurez fait part de vos suggestions , et que vous aurez éventuellement corrigé mes oublis !
Cordialement à tous Yves

double plancher

Signaler
gilou 1934-2008
Il y a 4 années
bonjour
il éxiste trois sortes de contreplaqué:
le marin
le CTBX et le normal
le marin et le CTBX se voient par la couleur de la colle qui est noire;
pour le marin colle noire mais placage en bois plus dur et rouge
le cp normal est en bois tendre et colle blanche (invisible)
il y a aussi des catégories de contre plaqué suivant la fabriquation.
dans les points de vente au public,marchandise bas de gamme en qualité de bois
dans les points de vente des pro.
bois dur et bien compéssé suivant les épaisseurs (multiplis croisés)
chez les revendeurs pulic épaisseur de 1 mm de moins que chez les pros
en vente chez les pros en épaisseurs de ;3,5,6,8,10,12,15,19,22,25 mm et plus sur commande
donc chaque constructeur choisi la qualité du produit suivant le prix qu'il veut mettre.
exemple sur mon intégral simple plancher
une seule couche de contreplaqué en multiplis mais en bois blanc!!!!!!!!!!!!!!!
donc plus fragile et plus souple mais en 28 mm d'épaisseur pour environ une bonne vingtaine de couches avec de la colle noire.
en premier prix vous avez le cp en bois blanc (peuplier)avec peut de plis.
il éxiste aussi le latté mais la c'est autre chose .
gilles

Pourissement du plancher de nos CC

Signaler
yves 89
Il y a 4 années
Bonsoir gilou 1934 2008,
Voici le genre d' explication fort utile , et vraiment très complète qui vient apporter d 'excellentes informations sur que peut être la fabrication du contreplaqué .
Merci à toi Gilou, pour toutes ces précisions qui seront sans doute très appréciées par tous les collègues susceptibles de s' intéresser à notre sujet .
Bien cordialement , Yves

pourissement des planchers

Signaler
gilou 1934-2008
Il y a 4 années
bonjoura tous
ho je dit se que je sais c'est tout et cette partie je la connais très bien en qualité d'ancien menuisier.
donc pour résoudre oui il éxiste trois sortes de contre plaqué ou multiplis
le contre plaqué marin (colle marine)
le CPOK;fait avec du bois rouge (okoumé)
et le CTBX;fait avec du bois rouge(okoumé mais avec une colle noire)
maintenant pour conforter votre recherche lors d'un achat de cela vous enfoncer un ongle sur une face et si celui ci s'enfonce c'est de la daube
si au contraire vous vous cassé l'ongle en essayant de le rentrer la c'est de la qualité mais a un prix plus cher.
maintenant regardez les couches et sur la pas cher la densité est au minimum.
donc pour les cc a simple paroi ,je n'est pas constaté que c'était des panneaux sandwitchs avec l'isolation intégrée.
Le top se serait d'avoir un plancher en Phénox (c'est un multilplis très compact avec deux faces très lisses marron et parafinées.
c'est la meilleure qualité qui éxiste sur le marché (mais plus lourd)
tous les macons prennet cette fabriquation pour les coffrages mais nous les menuisiers on réalisaient des tables de coupes pour la bonnetrie;
pour finir si un plancher est pourri le cc est invendable car c'est impossible a remplacer sans tout démonter car un constructeur pose le plancher en premier et le reste dessus.
bonnes journée

Pourissement des planchers denos CC

Signaler
yves 89
Il y a 4 années
Bonjour Gilou ,
O k pour les nouvelles précisions que tu apportes sur les différentes fabrications de contreplaqué , et aussi pour les conseils que tu donnes pour ne pas se tromper à l' achat , lors du choix , le coup de la " vérif " en se servant d' un ongle , c'est en fait assez simple ......sauf , qu 'il fallait y penser !
En fait , pour ce qui est de la qualité des différents contreplaqués , tu confirmes ce que je disais , sauf que toi , tu possèdes l' avantage en tant que menuisier de nous préciser tous les détails techniques et toutes les variétés , je dirais même que c'est presque trop précis pour un bricoleur classique !
Pour les CC à plancher simple , il s' agit bien,également ( comme je le disais dans la première partie de mon message sur le sujet ) de panneaux sandwichs équipés en leur milieu d' une couche d' isolation .
Tu n'as pas du t' en rendre compte , car ce n' est pas du tout évident à voir !
Pour avoir réparé jusqu' à présent, plusieurs planchers , je peux t'en apporter la confirmation .
Il n'est pas tout à fait exact qu' un plancher ne puisse pas être partiellement réparé vu qu' il est assez rare , (heureusement ) qu' il soit pourri complètement
En principe il est toujours principalement pourri au même endroit , et puis , naturellement, mes explications concernent uniquement des CC encore réparables ! .....
Un CC complètement infiltré , je suis d' accord avec toi , est juste bon pour la casse , le coût du changement des panneaux + le plancher , va coûter bien trop cher en main d' oeuvre , et çà ne vaudra jamais le coup de le faire , excepté sur un CC de maximum ....2 ans d' âge ou là , la cote risque encore d' être plus élevée que le montant des réparations !
Pour ce qui est de renter dans le détail de la réparation , ce sera la seconde partie de mon sujet , donc je ne vais pas commencer tout de suite , car j' attends que les collègues réagissent à la première partie , et viennent éventuellement apporter des précisions , tel que tu l' as fait toi par exemple , en nous donnant un maximum d' infos sur le contreplaqué !
Bien cordialement Yves

Pourissement du plancher de nos CC

Signaler
yves 89
Il y a 4 années
Bonjour J P ,
Merci pour ta réaction , à la première partie de mon sujet , je répondrai évidemment à toutes les questions complémentaires en rédigeant la seconde partie très prochainement
Pour l' instant , tu viens de poser une première question fort intéressante , et que beaucoup parmi nos collègues n' ont pas du manquer de se poser , même s'ils ne connaissent rien à la question !
Tout d' abord , es tu absolument certain des mesures que tu as pu relever , vu que parfois on se fait piéger par un renfort qui vient en bout , et qui provoque une sur épaisseur juste à la fin du plancher !
Donc , si tes mesures sont bonnes , tu peux dire que ton CC se situe, pour ce qui est de la fabrication de son plancher , dans une qualité plutôt assez correcte .... mais en tout les cas .........meilleure que certains CC " premier prix "
Revenons un petit instant sur les épaisseurs que j' indiquais dans mon exposé :
- Première couche de bois intérieure , j' avais dit au maximum 25 mm ,
- Seconde couche : l' isolant ...... maximum 25 mm ,
- Troisième couche visible du dessous ......maximum de 10 à 15 mm
Soit au total : 25 + 25 + 15 = 65 mm ,
Tu nous annonces 60 mm , on peut dire que si on atteint pas effectivement les épaisseurs maxi , on se situe pas mal !
En revanche tu parles de la couche supérieure moins épaisse que celle du bas ,je suis surpris , car en principe c'est toujours l' inverse qui se produit , d'autant que comme je le précisais dans mon message , c'est cette partie là qui porte tout le premier poids ( mobilier et passagers ) , même si toutefois on peut considérer que dans un panneau de type sandwich , fabriqué à la presse , l' ensemble des trois couches assemblées est un bon " porteur " à lui tout seul
Le fait d' inverser et de positionner l' épaisseur de contreplaqué la plus fine au dessus , n'est toutefois pas impossible, dès l' instant ou le constructeur , a inséré dans son plancher , des traverses de renfort en plusieurs endroits , sous forme de tasseaux.
Petit détail qui a son importence , à l' endroit ou l' isolant.... et le tasseau se rejoignent , la jointure se doit d' être bien faite, sinon c'est la formation d' un pont thermique..... assurée ! ..... surtout en plein hiver , parce qu' une épaisseur de contreplaqué , même de 20 mm , n' arrêtera pas à elle toute seule le froid , au bout de plusieurs jours d' une température de moins 10 .....par exemple !
Pour l' épaisseur et la qualité de la partie du dessous , ne te fais pas trop d' illusions ..... malheureusement !
Nous en reparlons dans la seconde partie du sujet ...et tu risques d' être déçu . je continue d' attendre encore un peu les autres remarques , et je crois qu' à la fin de ce sujet , en nous y mettant plus ou moins..... tous ensemble , nous aurons une connaissance totale du plancher !
Tu auras pu apprécier par exemple , les précisions que notre collègue "gilou " nous donne sur la fabrication d' un contreplaqué , je pense que tout comme moi , tu n' en savais pas autant sur ce matériau !
Cordialement Yves

pourissement des planchers

Signaler
gilou 1934-2008
Il y a 4 années
bonjour Yves
je me doutais bien de ta question et réponse et j'ai tout d' abord posé une réflection sur la qualité des matériaux utilisées et le mode opératoire de construction.
comme je le disais moi je n'est pas encore vu de cc équipé au sol de mousse isolante au sol.
j'ai dit cela car sur mon cc intégral j'ai eu un gros problème de craquement de plancher et la concession a réparé cela en bidouillant avec des cales,et ca a tenu environ 2000 km.
donc j'ai moi même refait cela en démontant une bonne partie du mobilier pour pouvoir accéder entre les deux planchers au niveau de la chambre et c'est la que j'ai contaté que mon cc na pas d'isolant dans le plancher mais un simple multiplis de 25 ou 28 mm je ne sais plus.
peut etre que ca éxiste mais la je ne sais pas et d'autres le diront peut etre car je le répète je connais que mon cc pour le plancher.
Maintenant pour remplacer un plancher pourri ,la aussi je peut en parler comme un pro car j'ai eu une caravanne et le plancher a pourri au niveau de la porte et cette réparation na pas été possible car la caisse repose sur le plancher .
J'ai actuellement dans mon atelier une caravane pliante avec un plancher affaibli c'est a dire que le plancher plie entre les longerons et pour le moment rien n'est réalisé en consolidation car toujours le même problème des cotés posé dessus le plancher.
une seule réalisation peut etre envisageable c'est de reposer par dessus un autre plancher mais pour moi cela est du bricolage.
peut etre que d'autres ont réalisé cette opération et cela me serait utile de le savoir pour ma mémoire mais maintenant pour moi tout cela est loin du fait que je suis en retraite mais toujours bon a savoir;
j'ai apporté mon soutien a vos recherche en disant bien que si les matériaux utilisée étaient de meilleure qualité cela serait banni des discutions a venir,
Pour terminer le sujet mon intervention sur mon c a été un succès car j'ai en levé tout se qui avait était fait en réparation et j'ai réussi a revisser les entretoises qui sont vissées entre les deux plancher cat celle ci etaient décollées de 5/6 mm du premier plancher.
je les aient tout simplement boulonnées mais le plus dur a été d'enfiler les boulons dans les entretoises ou il y avait environ 15 cm d'épaisseur entre les deux planchers .mais la il a fallu inventer un système pour maintenir et enfiler les boulons qui certains étaient au centre du cc
donc mon cc est simplement doublé au niveau de la chambre ,ùais comme les gaines de chauffage sont entre les deux plancher je n'est jamais eu de problème de froid ou de gel.

pourissement des planchers

Signaler
gilou 1934-2008
Il y a 4 années
bonjour
pour répondre a JP41 mes réflextions dont je parle sont bonnes pour des cc récents mais non anciens car peut etre les anciens cc avaient des panneaux en multiplis isolés.
je parle de cela car le polystyrènne blanc n'est plus d'actualité de nos jours car celui est remplacé par de la mousse verte en majeure partie.
mais la encore je me demande si les nouveaux cc sont comme le dit JP41 (peut etre mais pas sur)

Pourissement du plancher de nos CC

Signaler
yves 89
Il y a 4 années
Bonsoir , Gilou ,
Il semblerait en fait que tu sois l' heureux propriétaire d'un CC possédant un double plancher , car tel que tu le décris , (gaines de chauffages passant dedans etc .....) ta description correspond en fait à un CC équipé d' un double plancher .

Je te rappelle que dans le début de mon sujet , j' ai écrit un petit paragraphe , pour préciser que je traiterai éventuellement à part les doubles planchers , qui ne présentent pas beaucoup de points semblables avec les planchers de type classique tel que celui qui équipe mon CC , et en apparence.....également celui du CC de J P 41,
C'est un peu sans doute pour cette raison que nous n ' arrivions pas à nous comprendre , tout simplement parce que nous ne parlions pas du tout de la même chose !
Il est donc normal qu' à priori , tu ne trouves pas de trace d 'isolant dans ton double plancher !
Je ne doute pas un seul instant , qu' avec le métier que tu as exercé , et le temps dont tu disposes, tu aies pu réparer cent fois mieux ton CC que beaucoup d' entre nous , mieux aussi que le concessionnaire , qui en apparence, d'après ce que tu exoliques t' avait exécuté un gros travail
de " gouniaffier "
Toi , tu pars de ton expérience de menuisier , et moi de celle de la carrosserie, or , en fait , un CC ce sont les deux métiers réunis à la fois !
Pour ce qui est de la réparation dont tu parles , j' insiste , mais il y a une possibilité de réparer , malgré les côtés posés sur le plancher , et sans rien démonter , donc , contrairement à toi , je pense que ta caravane pliante est réparable , c'est effectivement une méthode qui prend du temps , qui exige un certain savoir , et qui demande , aussi des connaissances en carrosserie , je l' ai déjà dit précédemment , j' attends d' avoir les remarques de plusieurs de nos intervenants avant d' attaquer le deuxième chapitre , celui de l' entretien , et des réparations
Je n' ai jamais réparé de caravane , mais le principe est identique à celui d' un CC , donc , ce qui me semble valable pour l' un, l'est aussi je crois pour l' autre !
Bonne soirée à toi ..... à plus , Yves

ement des planchers

Signaler
gilou 1934-2008
Il y a 4 années
bonsoir Yves
ho ,non recommence pas,si je dit que j'ai un simple plancher ,c'est que j'ai un simple plancher.
mon c est un pilote intégral aventura,(tu le connais pourtant!!!!!!!!!!!!)
mon cc a un double plancher seulement pour la chambre pas le reste .
c'est un chassis fiat X250 donc simple plancher.
et le plancher de la chambre (celui qui est sur le chassis)n'est pas isolé un simple multiplis mais oui au dessus il y a un autre plancher .
c'est un problème de construction chez pilote car sous la chambre toutes les gaines ,le cablage etc passe entre les deux planchers.
.le double plancher est réservé pour les chassis alko.
sous le lit il y a des trous de visites et la je vois bien si le plancher est isolé.
de plus la découpe du coffre d'une batterieétait pas étanche car de la chambre je voyais le sol (une simple couche de bois )pas d'isolant;
j'ai fait un trou dans le plancher du bas pour passer cable et la j'ai bien vu que le plancher faisait 25 ou 28mm ;
J'ai un ami qui a un double plancher lui c'est certain car son cc na pas de marche sur toute la longueur du cc avec un plancher chauffant en plus..
je te le dit car son chat est avec eux tout le temps et celui ci rentre par une trappe et ressort a l'autre bout.(comme ca il fait la poussière)

Pourisement du planccher de nos CC

Signaler
yves 89
Il y a 4 années
Bonsoir gilou ,
Tu m'excuseras , le fait que je connaisse ton CC visuellement , c'est effectivement une chose , pour autant je n'ai jamais eu l'occasion , d' aller regarder de près .....ni dans les détails , ni en dessous non plus , la façon dont était conçu ton plancher.
Ceci , tu veux bien m' accorder le fait que c'est absolument vrai , n'est ce pas ?
Donc , o k , message reçu , tu n'as un double plancher que sous la chambre , et il n' y a pas à cet endroit d' isolation !

Et dans la partie restante ? est ce que l' on se trouve ,également dans cette situation , à savoir n' y a t' il l pas non plus d' isolant ?
Parce que tu vois , ce qui m 'intrigue un peu , c'est que moi , par exemple , qui possède un CC de marque Chausson ...( donc un CC qui vaut moins cher qu' un Pilote ....).. j'ai une isolation !
Notre collègue J P 41 ,qui a un CC Challenger ,( qui vaut lui aussi moins cher qu' un Pilote ) a lui aussi une isolation ....! relis son message , c'est une des premières choses dont il te parle !
C'est un peu çà qui m' interpelle , parce que si tu achètes un CC plus cher plus luxueux , et que la prestation qu' il t' offre est inférieure ce n'est guère dans la logique , conclusion , chez Pilote , est ce uniquement ton modèle qui est fabriqué de cette manière là ?
j' ajoute que l' isolant n' a rien à voir avec l' âge des CC , dans un de tes messages précédents , tu laissais entrevoir que cela devait être uniquement sur les CC récents qu' on trouvait des isolants au niveau du plancher
Eh bien non , et pour cause , j' ai possédé il a près de 20 ans un CC de marque Lexa , acheté d' occasion , qui datait de 1986 ( marque à présent disparue depuis bien longtemps ! ) , or , sur celui là , j' ai refait toute la partie arrière du plancher ...... au niveau de la soute , et entre les deux planches de contreplaqué qui formaient le plancher , il existait bel et bien une couche d' isolant !
Au cours des années qui suivirent , je suis intervenu sur quatre autres planchers de CC ( deux à moi ..... et deux à des amis , et à chaque fois gilou , nous avons eu droit à l' isolant , même que parfois on s'est bien enquiquiné pour arriver à retrouver la bonne épaisseur d' origine !
Alors , que veux tu que je te dise de plus ?
Peut être que des propriétaires de CC pilote pourraient venir nous expliquer cette bizarrerie ?
On n' éclairera pas à priori ce problème , de l' absence , selon ton constat de l' isolant dans les planchers des CC Pilote , et éventuellement , si on veut avancer un peu , il va falloir qu' on cesse de faire une fixation uniquement sur ce point .
Bonne soirée , Yves

Pourrissement des palnchers de nos CC

Signaler
yves 89
Il y a 4 années
Bonjour J P 41 ,
Pas de problème J P , ce n'est pas que je ne veuille pas parler du double plancher, c'est que comme il présente des particularités très précises , le mieux est de lui consacrer un sujet pour lui tout seul .
D'autre part , il n'est pas non plus représentatif de l' ensemble de ce que nous trouvons dans la grande généralité des CC , puisque , en principe , le double plancher est monté sur des CC beaucoup plus chers à l' achat .
Tu constateras que la mesure que tu as effectué ce matin , te ramène très près des chiffres d'épaisseur que j' annonçais dans la première partie du sujet .
Je confirme donc que les valeurs de mesure que tu nous donnes , attestent que ton CC se trouve dans la bonne moyenne de tout ce qui est fabriqué !
Je vois que tu as eu la même idée que moi , mais plus rapidement que moi ....! car je voulais effectivement poser moi aussi la question qui est la suivante à gilou :
Dans les contreplaqués , parmi tous ceux que tu nous cites , lequel correspond à celui que l' on surnomme dans le langage courant : le contreplaqué marin ?
Tu n'as pas de problème de pourrissement , et c'est tant mieux J P , car quant ce phénomène se produit , et que l' on s' en aperçoit pas assez vite, çà devient très rapidement du " lourd " ..... pour le portefeuille.....! dès l' instant , ou l' on ne sait pas réparer tout seul
j' avoue que nous ne sommes que trois à converser sur ce sujet , et que j' aurais pensé que ce thème aurait déclenché bien plus d' intérèt chez beaucoup de nos collègues !
j' en suis d' autan plus sûr , que parmi ceux qui nous lisent sans toutefois rentrer dans la discussion , certains ont des problèmes de ce genre sur leur CC et s' en sont aperçu! , mais d' autres en ont actuellement.... sans le savoir !

Le dernier camping car sur lequel on en a trouvé les traces d' une première attaque( il fallait donc réagir au plus vite) , est un CC de la marque Rimor..... de trois ans seulement ( année 2010 ) certes , ce n'était pas encore très grave , mais il y avait déjà deux petites attaques du contreplaqué dans la partie située complètement à l' arrière du CC ,
C'est d' ailleurs cet incident qui m' a donné l' idée de mettre ce sujet au programme de nos discussions !
Donc , surtout , si un collègue parmi nous a des questions à poser , qu' il n' hésite pas !
Cordialement , et à plus Yves

pourrissement du plancher du camping car

Signaler
camachani
Il y a 4 années
bonsoir a tous
je viens de lire vos messages je n ai pas encore regardé l épaisseur du plancher car pas évident mais comment voir si le plancher a des attaques d humidité ou des traces
cordialement lefresne

Pourissement du plancher de nos CC

Signaler
yves 89
Il y a 4 années
Bonsoir Freddy ,
Si tu as bien regardé et lu tous les messages depuis le départ de cette discussion , tu auras pu observer , que la deuxième partie du sujet , sera consacrée à .....l' entretien , et la réparation .... des planchers !

Pour l' instant , j' attendais juste avant d 'écrire le second paragraphe , car je pensais que les collègues intéressés par ce sujet auraient apporté leur témoignage , ce qui fut le cas de Gilou par exemple , qui nous a fait un très bel exposé complémentaire d'explications sur les différentes qualités de contreplaqué !
je patiente encore un peu afin que d'autres collègues puissent s' exprimer s' ils en ont envie , et j' écrirai la seconde partie de ce sujet dès la fin de la semaine !
Donc , pas de problème Freddy , tu auras la réponse à ta question !
Cordialement , et bonne soirée à toi Yves

pourissement des planchers

Signaler
gilou 1934-2008
Il y a 4 années
bonjour a tous
le contre plaqué marin est constitué de plis en bois rouge plus fins et collé avec une colle marine a base de polyéruthanne.(imputréssible )
matériaux pour les bateaux.
pour mon plancher sur mon intégral le plancher qui est sous le cc donc face a la route mesure 36 mm d'épais (2x10mm plus isolant bleu entre)et le plancher du dessus fait 28MM.
donc pour moi tout repose sur un plancher de 36mm
pour etre plus clair
le plancher qui est avec le décor fait 28mm plus 15cm environ de vide plus 36 mm avec un isolant bleu (mousse).
donc le plancher qui est le plus exposé aux pourissement est en 10mm mais impossible de dire en quoi il est fait.(certainement en CTBX ou marin)
pour ma part je n'est jamais acheté de cp marine mais que du CTBX de marque Isoroy.
le cp marine est sur commande et jamais celui ci n'était commandé car il est pour les bateaux
si je disais que mon plancher n'était pas avec de l'isolant c'est que j'ai percé dans un renfort en bois (sous le cc)
maintenant oui le marin et le ctbx est très difficilement pourissable vu la qualité mais la c'est a verrifier a l'usure.
voila c'est un sujet très utile mais chaque constructeur a sa méthode de fabriquation..
si ma mémoire est bonne 15 mm de mousse bleue isole comme 60 cm de béton et 25 cm de bois.
Soyons sérieux nos cc sont bien étudiés et pas près de pourrir rapidement sauf une infiltration qui vient du dessus car c'est majoritairement en peuplier ou autre bois blanc non traité.
pour la structure de pilote celui, ci est constriut avec un profilé en alu qui est encastré dans un plancher (celui du bas)
bien sur par securité il faudrait injecter une protection comme le blakson noir.
matériaux qu'Yves a du manipuler sous les voitures dans les années 70 mais ses voiture la sont aujourdhui a la casse ou très rare.
sur VW le constructeur injecte un genre de graisse incolore et dure et inaltérable a la longue sous tous les véhicules neufs
bonne soirée
gilles

pourrissement des planchers

Signaler
bernard.38
Il y a 4 années
Bonjour Gillou,Yves et tous
Voilà une discussion très intéressante pour un bon suivi de nos camping car et merci à vous de l'avoir ouverte.
Actuellement je n'ai pas le temps de vérifier l'assemblage et la composition de mon plancher mais dès que peux je me penche sur le problème et je donnerais les cotes et l'isolation.
Cordialement

Pourrissement des planchers de nos CC

Signaler
yves 89
Il y a 4 années
Bonjour à tous ,
Merci Bernard 38 , de venir apporter ton témoignage dans cette discussion , car je pense que tu l' as bien compris , nous sommes nous camping caristes absolument tous concernés par ce sujet !
Merci également à gilou , pour les dernières précisions , qu' il nous a apporté sur la composition du contreplaqué marin
Tous ceux qui veulent s' exprimer , sur notre sujet , sont les bienvenus .
A plus Yves

mon plancher cet inconnu

Signaler
fran67
Il y a 4 années
Bonjour à tous,

Je n’ai pas eu l’occasion de creuser ( au sens propre et figuré ) le plancher de mon camping car
Tout ce que je peux dire
- J’ai eu l’occasion de visiter l’usine Trigano à Tournon et je n’ai pas posé la question sur la constitution du plancher à notre interlocuteur ( de toute façon je pense qu’il aurait répondu de façon diplomatique et non technique…)
Par contre ayant apprécié la très légère, à mon goût, protection sous mon véhicule je lui ai demandé si on pouvait remettre une couche de blackson sous le véhicule
réponse : oui mais prendre du blackson à l’eau conforme à la législation ( la réponse souhaitée se portait plutôt sur les risques consécutifs - technique et de garantie- et non sur le produit ).
Mon problème : si on bloque l’humidité car elle finit toujours par rentrer exemple verre d’eau renversé- douche qui ne se vide pas car la bonde est bouchée et on ne s’en est pas rendue compte quand on démarre - et même eau de pluie qui arrive à rentrer par le dessous du véhicule malgré la protection renforcée … cette eau risque de faire pourrir le plancher à la longue ne sachant pas ressortir rapidement .
Je crains que mon interlocuteur n’ai pas vu le problème dans sa globalité .
De toute façon je n’ai plus confiance dans les ‘’designers’’ pour me parler technique .
Et c’est la même chose pour les revues exemple :
Fiche technique véhicule X tiré d’une revue de décembre 2013 :
‘’panneaux sandwich avec habillage polyester et isolation styrofoam’’.
C’est très succinct , aucune info sur la constitution du plancher et j’ai même des doutes ( très sérieux ) sur les panneaux dont l’ossature doit être, d'après moi, en bois.

Concrètement
J’attends la fin de la garantie pour passer une couche de blackson si je ne trouve pas d’argument contre mais dés maintenant je vais suivre ce problème de près avec un indicateur d’humidité capacitif.

Pour finir Je ne sais pas comment est constitué mon plancher ( type de bois – épaisseur bois – isolation...).

Bonne route à tous

pourissement des planchers

Signaler
gilou 1934-2008
Il y a 4 années
bonjour
sachez que maintenant les cc sont pourvus d'une toile en polyèstère sous le chassis donc beaucoup plus résistante;
bien sur cela est un début et sur certains cc ;
gilles

pourissement des planchers

Signaler
gilou 1934-2008
Il y a 4 années
bonjour
un petit plus:
regardez bien les planchers des remorques bagagères ,celle ci sont pourvus de plancher en Phénox avec une couche de cuir antidérappante.
C'est ca qui devrait y avoir sur les cc car il n'y a rien de plus solide que cela.

Pourrissement des palnchers de nos CC

Signaler
yves 89
Il y a 4 années
Bonjour fran 67,
Pour répondre à la question que tu poses est qui est :" pour finir je ne sais pas comment est constitué mon plancher " ... je te renvoie à l' explication que je donne au tout début de cette discussion , et ou j' explique justement tout çà ....!
Tout en sachant , que les seules différences ne pourront être que dans l' épaisseur finale des matériaux , soit un peu plus .....ou un peu moins épais que celui d 'un autre CC .
L' ossature du plancher est toujours en bois , ( en contreplaqué pour être précis) , et il est difficile d' en connaitre la qualité exacte quant le plancher est posé ! ( pour une plus grande connaissance de ce matériau , relis dans la discussion tous les messages de notre collègue gilou )
Cela étant , il ne faut pas non plus s' inquiéter plus qu' il n' y à lieu de le faire , pour l' instant ton CC semble encore sous garantie .
Le blaxson à l' eau , je ne crois guère à sa durée dans le temps , mais rassures toi, les garanties initiales de CC sont en principe de deux ans , donc , le plancher de ton CC , ne cours guère de risque avant ce délai , tu peux dormir tranquille bien plus longtemps que çà , l' exemple du CC Rimor que je citais et qui était attaqué au bout de trois ans reste heureusement un cas atypique ! , à cet âge là , il faut bien reconnaitre que ce n'est pas très courant !
Tu as peu de chances de détériorer ton plancher en renversant le contenu d' un verre d' eau , par contre , un siphon de douche qui fuirait sans que tu t' en aperçoives serait à même de provoquer beaucoup de dégâts !
D' une manière générale il est assez difficile de pouvoir vérifier ce qui se passe sous le bac à douche ......encore que ......!
Quant on possède un CC , il est bon de se montrer curieux , car parfois çà peut servir à prévenir les pépins !
C'est ainsi qu' ayant observé que ma douche se situait plus haut que le niveau de ma soute , j' ai eu la curiosité de démonter dans la soute les planches qui servaient : on va dire ......de cache pour la finition ...... et en les enlevant je suis tombé pile de visu avec le dessous de la douche .
Je n' y ai détecté heureusement aucun problème de fuite ( mon CC à quatre ans et 27 000 km ), en revanche , j' ai découvert que l' employé qui avait monté les caches de finition , ne s'était pas trop embarrassé avec ses rognures de poubelle ! ....vu que le les aie toutes retrouvées planquées sous le bac à douche , en effet , il existe un espace d' environ 6 cm , entre lui et le plancher vu que ce bac est posé sur des tasseaux ..le technicien a donc trouvé que c'était un espace excellent pour y " balancer" ses poubelles !
..Tout était jeté en dessous , de façon très malpropre , il y avait là des rognures de fils électriques.... et autres saletés du même genre !
Mon démontage improvisé , m' a donc permis de faire le ménage !
C' est à croire qu ' à l' usine de Tournon , on ne fournit pas de poubelles aux employés !
Eh oui! ...... moi aussi , il vient de Tournon .....puisque c'est un Chausson .
Je pense que peu de propriétaires sont susceptibles d' aller enlever ces caches de décoration , alors , pourquoi " s' embêter" n'est ce pas !
Dommage , parce que vis à vis du client , si jamais il le découvre , çà ne fait pas très sérieux !
Bon , il est vrai que c'était un peu hors sujet , mais çà méritait quand même d' être raconté !
Cordialement Yves

Pourrissement des planchers de nos c/c

Signaler
campingcarnomade
Il y a 4 années
Bonsoir, Je me joint aux différents échanges sur ce sujet. mon c/c est un intégral Pilote de 2006. J'ai déjà constaté un début de pourrissement dans un angle à l'arrière au niveau du plancher de la soute. A part cette soute, le reste est en double plancher sur des pieds en métal disposés de façon régulière. J'ai fait les travaux nécessaires, découpe du coin, nettoyage, remplacement de la surface endommagé, collage, joints, etc, etc. Je me suis aperçu que l'origine de ce problème venait de l'angle supérieur de la porte de soute dont le joint était dégradé. Là aussi réparation et nouveau joint. Puisque ma garantie était déjà obsolète (5 ans) j'ai passé tout le dessous du camping car au blackson sur du plancher déjà traité au noir (simple peinture où traitement ?). J'espère que tout ce travail sera efficace dans le temps. En tous cas, ce sujet est très intéressant et bien utile car les infiltrations sont bien le problème majeur de nos véhicules.
Cordialement.
campingcarnomade.fr

Pourissement du plancher de nos CC

Signaler
yves 89
Il y a 4 années
Bonsoir camping car nomade ,
Merci d' intervenir dans ce sujet , d' autant que tu apportes une expérience vécue , je te suppose tout de même excellent bricoleur , pour avoir effectué toi même la réparation dont tu nous parles , et qui correspond tout à fait à peu de choses prêt au travail que t' aurait effectué un pro dans une concession !
Si tant est qu' il y en aie encore dans toutes les concessions des " pros ", parce que quelque fois , on en doute
J ai eu l' occasion d 'effectuer une reprise de travail , sur un CC qui avait soi disant été réparé par un pro , et en faisant le boulot , je me suis demandé si son propriétaire , était vraiment sûr que c'était dans une concession qu' on lui avait effectué un boulot pareil !
Je lui disais en riant que quant on voyait le résultat de la réparation ( qui du reste reprenait la flotte à tout va ....! )qu' on n' avait plutôt l' impression que c' était un charcutier qui avait fait le boulot , tant la planéité du travail fini, avait un aspect " nul "
Ce n'est pas que je veuille faire durer le plaisir , mais il est assez important que tous ceux d' entre nous , qui en ont envie viennent apporter leur témoignage , avant que j' entame la deuxième partie de ce sujet : Entretien , et réparation
d 'un plancher
La peinture noire que tu as découvert sur toute la surface du dessous de ton plancher , s' appelle du noir à châssis , en principe il y a des qualités actuellement adaptées au bois , mais je peux vous dire , pour en avoir étalé des kg quant j' étais " arpète " en carrosserie ,( vu que c'est par çà que les apprentis commencent ...... par le mauvais boulot ! ) que celui destiné au métal , convient également au bois !
A l' époque , il n' en existait de toutes les façons pas d' autres , or , j' ai eu l' occasion de refaire des planchers de plateau de petit utilitaire en bois ( style 403 Peugeot par exemple , et je peux vous dire que çà tenait aussi bien sur le bois que sur l' acier !
A plus ... Yves

Pourrissement des planchers de nos c/c

Signaler
campingcarnomade
Il y a 4 années
Bonjour,
Merci pour la réponse concernant la peinture noire du dessous de châssis de mon c/c. Je pensais que c'était un simple voile de peinture pour faire "propre".
Néanmoins, il faut peut-être faire le procès des constructeurs qui continuent à fabriquer nos camping cars (qu'ils coûtent 40 000 E où encore 100 000 E) comme les caravanes des années 60. d'Autres techniques existent aujourd'hui mais c'est la rentabilité qui compte et non pas l’intérêt du client !
Cordialement.
campingcarnomade.fr

Pourissement des Planlchers de nos CC

Signaler
yves 89
Il y a 4 années
Bonjour camping car nomade ,
C'est sympa , de ta part de venir accréditer ma thèse sur le fait , qu' effectivement , les constructeurs continuent de fabriquer nos CC comme ils le faisaient , il y a déjà plus de 50 ans !.....( à l' exception de deux d' entre eux seulement , Wingamm.......et 3C Cartier )
Ayant abordé ce sujet il y a quelques semaines déjà , sur ce même forum dans la discussion : " Quel camping car choisir " ! j ' ai été plutôt surpris , de ne pas trouver un écho plus important !
Il y a toutefois une explication à cela : à partir de l' instant ou un collègue a investi de 40 000 euros, jusqu' à .....plusieurs fois cette somme ! il est normal , qu' il se refuse à entendre toute critique sur le bien qu' il vient d' acquérir ! .....
Il trouve, en général , cela très désagréable , surtout que dans la plupart des cas , il est persuadé d' avoir fait le bon achat !
J'aurai l' occasion de relancer ce sujet , mais pour l' instant c'est sur celui de nos planchers que nous nous penchons ! ( qui sont eux aussi fabriqués malheureusement comme dans les années 60 ! )
Notre collègue gilou , nous faisait remarquer à juste titre il y a peu , que les planchers des remorques , sont fabriqués dans une matière intéressante ,(prière de remonter dans la discussion , jusqu'à son message pour en connaitre les précisions) ,
Il me semble qu 'il a raison de relever cette particularité , qui , je pense conviendrait sans doute assez bien aux planchers de nos CC , voilà un thème à creuser !
Parfois je me dis aussi tel que tu le penses :
Mais pourquoi , nos fabricants , ne font pas telle chose.....ou telle autre ... de telle manière , parce qu' à nous les utilisateurs çà paraitrait tellement logique !
Eh bien je crois que tu as raison , c'est assez vrai que tout est question pour la plupart d 'engranger des bénéfices !
Pourtant , en se remettant sur la planche à dessin , et en se creusant un peu le ciboulot , le fait qu' ils se remettent en question , n'est pas forcément synonyme pour eux de perte d' argent !
J' ose même pas imaginer pour celui qui va trouver un autre procédé de fabrication ,(et qui de ce fait va déposer un brevet) : la montagne de pognon , qu' il va pouvoir se faire ! ....Et ce sera tant mieux pour lui , car c'est nous qui serons contents , de pouvoir posséder des CC enfin imperméables aux infiltrations !

Cordialement Yves

Pourrissement des planchers de nos CC

Signaler
yves 89
Il y a 4 années
Bonsoir Jp41,
Dans le principe , ce n'est pas faux , sauf , que tu n'as pas entièrement raison , pour les causes suivantes :
- Quoi , que l' on puisse en dire , il y a mathématiquement un pourcentage de pépins largement supérieur , pour ce qui est du pourrissement des planchers , que pour celui des cloisons verticales .
En effet , çà peut paraitre normal , car celui ci est " en première ligne " , surtout dans sa partie" dernier tiers arrière ", ou il reçoit en pression constante les jours de grande pluie , l' eau projetée sous l' arrière du châssis par les deux roues arrière , et c'est en principe toujours à cet endroit de prédilection que les attaques sont les plus importantes !
Bien évidemment que ce fait bien connu, ne nous dispense pas de nous retrouver dans plein d' autres cas d'espèces , avec par exemple en prenant un cas des plus extrêmes , une infiltration qui sévit en haut du toit , qui descend à travers les parois verticales , et qui vient gentiment pourrir le plancher !
Parce que au final , il n' est pas rare que çà soit toujours plus ou moins lui , le plancher, qui dans ce cas précis récupère en dernier lieu.... l' eau !
Il faut savoir aussi que dans les panneaux sandwich , l' eau arrive toujours à trouver un chemin pour descendre vers le point le plus bas , et , évidemment , le point le plus bas , c'est encore le plancher !
Mais , tu sais , J P , un CC dont le plancher est pourri .....par les panneaux verticaux , inutile de te dire , qu' il est juste bon pour prendre la direction de la casse ! ...... vu qu' en main d'oeuvre , ce n'est même pas la peine d' y penser , déjà rien que le fait de démonter tous les meubles à l' intérieur avant de pouvoir arriver à atteindre ton chantier , et tu peux dire que tu as royalement consommé " ton crédit " en valeur !
Pour le reste de ton analyse , tu tires exactement les bonnes conclusions ! mais , il ne faut pas désespérer , çà peut changer !
Le jour ,ou les cellules de CC seront toutes fabriquées sur le modèle du fabricant italien Wingamm , on n'entendra même plus parler de garantie étanchéité , puisque chez eux , cette garantie est systématique , sans aucun contrôle obligatoire , le vendeur , lui , met en évidence ce point particulier , en te faisant remarquer que côté étanchéité : leurs CC sont garantis..... à vie !
Bonne soirée , cordialement Yves

Pourrissement des planchers de nos CC

Signaler
yves 89
Il y a 4 années
Bonjour JP41
Le seul moyen de revendre un CC , qui aurait subi des infiltrations d' eau , c'est d' avoir auparavant entièrement procédé à sa réparation ! .... sans quoi , le nouveau propriétaire sera en droit , à mesure qu' il découvre les surprises . de pouvoir faire annuler la vente , donc , les éventuels acheteurs qui ont été trompés sur la marchandise lors de leur achat , sont loin , d' être totalement démunis d' un point de vue légal , d' autant que les ventes de CC s' étant beaucoup accélérées ces dernières années , les tribunaux commencent à bien connaitre ce genre de procédure , qui dans la plupart des cas , tourne toujours autour du même problème : celui des infiltrations !
Il existe des concessionnaires légèrement malhonnêtes , qui par exemple, s'étant fait piéger eux même , lors de la reprise à un client soit, par faute de temps ( une vérification trop rapide par exemple ! ) ou soit parce que la situation réelle de l' état du CC qu' ils viennent de reprendre à un client leur a en partie échappé ! se débrouillent ensuite pour " refiler le bébé ", à un client de
type " pigeon "
Il s' avère parfois que malheureusement le "pigeon " ,se réveille avant la fin de la garantie , et là , souvent les choses se gâtent pour le concessionnaire !
Si j' emploie , le terme " client pigeon" , ce n' est pas par moquerie volontaire de ma part , mais juste parce qu 'il nous est impossible de pouvoir connaitre tout !..... et dans tous les domaines !
En ce qui me concerne , et comme tout un chacun d' entre nous , il y existe plein de domaines d 'achat ou je pourrais me faire piéger comme un " bleu " , mais la différence peut être c'est que comme j'en suis conscient , lorsque je ne me sens pas très à l' aise dans un secteur que je ne connais pas , je m' arrange pour me faire accompagner par une personne qui connait bien le sujet !
C'est le conseil que l' on peut donner à tous les éventuels acheteurs de CC ! surtout ....au vu du montant de l' investissement : Ne jamais aller
acheter un CC d' occasion sans vous faire entourer d ' une personne qui connait bien le sujet , si vous n' y connaissez que " dalle "
Ce n' est absolument pas prudent , car le vendeur que vous aurez en face de vous dira toujours qu ' il vous vend la " huitième merveille du monde ! " , c'est son rôle
Pour ma part , j' ai déjà rendu ce type de service plusieurs fois , en plus , vu que ce' n' était pas toujours très prêt de chez moi , çà me donnait à la fois l' occasion de faire une belle ballade , et de rencontrer des gens sympa , avec qui , du reste je suis très souvent resté en relation!
Qui plus est , je possède l' appareil détecteur d' humidité adéquat , inutile de vous dire que lorsque le vendeur me voit commencer à vérifier tout çà , il change assez vite de ton , s' il à connaissance d' un problème sur le CC qu' il est entrain de vendre !
La question que tu as posé toutefois , était très précise
Comment revendre ..... etc .....
Ma réponse : c'est de te dire qu' un CC dont le plancher a été réparé dans les règles de l' art , je te mets au défi de pouvoir t' en rendre compte ! , j' ai la modestie de te dire que moi le premier , je n' y verrais que du feu ! , ceci dit , Ou est le problème ? en principe , huit fois sur dix , si le plancher s' est abimé , c'est par le dessous : (à cause des projections d' eau , et de boue principalement ! ) les deux autres cas étant bien sûr , par une infiltration provenant de plus haut ( soit directement du toit , ou d' un panneau vertical , dans ce cas , s' il reste de l' humidité quelque part et que vous êtes équipé de l' appareil , l' humidimètre va automatiquement la détecter , et la manière de rassure
l ' acheteur , est assez simple :
- Tu lui colles l' humidimètre dans les mains , et il se rendra compte que tu ne triches pas avec lui ! ...... et là , je peux te dire , qu' il n' y a pas beaucoup de vendeurs qui te le proposent !
Celui qui le fait , JP , tu peux acheter son CC les yeux fermés , car l' humidimètre est un appareil IMPITOYABLE ! ..... inutile de raconter des fadaises au client , à la première vérification, le vendeur ( si jamais il t' a menti ) je peux te dire qu' il devient tout " blanc ", et je te parle de cette situation pour l' avoir vécu , au moins une fois : Il s' agissait là , non pas d' un vendeur professionnel , mais d' un particulier !
Pourtant , à regarder, son CC me semblait plutôt.....sympathique !
l' ennui , c' est que lorsque j' ai commencé à poser l' appareil sur les parties basses extérieures , il nous affichait des valeurs de plus de trente , alors que l' on ne doit pas dépasser quatorze .( avec le mien..... bien sûr , tout dépend de l' étalonnage des différents humidimètres vendus )
je te prie de croire que ce Jour là , notre vendeur , est passé par toutes les couleurs de l' arc en ciel !
Savait il ? ...... ou pas ? , j' avoue ne pas avoir réussi à déterminer !
Quand nous sommes repartis , l' acheteur , avec son épouse ( un couple de jeunes ) qui n' avait pas la moindre connaissance en la matière , m' ont offert le resto ! ....tellement ils étaient contents de ne pas s' être fait " pigeonner" .... entre parenthèses, parce que sincèrement ce CC avait "une belle gueule " , sauf , qu' il était presque au trois quart infiltré
Qu' importe , l' acheteur venait en tous cas de l' échapper belle , la dame , m' aurait volontiers sauté au coup tellement elle était contente .... et je dois t' avouer que je me serai volontiers laissé faire parce que franchement elle était
plutôt " mignonne" !
Donc , J P , j' ai envie de te répondre : "No problème ! ....". les situations pour ne pas se faire pigeonner existent , et un CC , çà ne s' achète pas à la légère , tu en conviendras , çà ,ne vaut pas le prix d' une baguette de pain ! ...... cela étant , moi qui suis un peu " chieur " par nature quant j' achète quelque chose , même le pain, je fais gaffe à l' endroit ou je vais l ' acheter .....!
A plus , bien cordialement Yves

contreplaqué

Signaler
C.car32
Il y a 4 années
bonjour,
je reviens de voyage et je prend la discussion en route, je voudrais ajouter en ce qui concerne le contreplaqué que :
- le contreplaqué est constitué de plusieurs couches de bois entrecroisée et collées et pressées comme cela a déjà été dit.
- pour obtenir une couche de bois on prend un tronc d'arbre de 3,5m de long (qui a été écorcé auparavant) et on le place sur une dérouleuse qui est constituée de deux gros axes avec pointes qui maintiennent le tronc de chaque côté sur ses deux centres,le tout se déplace sur un chariot roulant et il y a une lame de 3,5m de long (20cm de hauteur) tranchante comme un rasoir en face du tronc. l'avance du tronc sur son chariot est manuelle et automatique selon l'épaisseur du déroulage de bois que l'on veut obtenir. l'ouvrier qui manipule la dérouleuse va d'abord avancer manuellement pour arrondir le tronc (cette partie de l'arbre enlevée part pour alimenter la chaudière déjà alimentée par l'écorçage) lorsqu'il voit que le tronc est bien rond il commence par une avance automatique de 1,5mm puis 1mm, la bande de bois va se dérouler et s'enrouler à la sortie de la dérouleuse. ensuite il va essayer une avance de 0,7mm et s'il voit que ça fonctionne bien (pas de déchirement de la bande, pas trop de noeuds ou de défauts comme des piqures par exemple) il va passer à une avance de ,04mm.
La dérouleuse va aussi tenir compte des défauts sur la longueur et le manipulateur va faire descendre des couteaux de chaque côté du tronc pour diminuer la longueur à 3,20m puis 2,90, 2,60 et 2,30.
- les bobines vont être déroulées par un tapis en métal tressé sur un massicot qui va couper des bandes de 93cm, 83cm, 73cm, 63 cm, ces dimensions dépendent des défauts trouvés sur la bande de bois, par exemple un noeud va se répéter tous les 88 cm et donc il ne pourra couper qu'à 83cm mais plus on avance et plus la distance va diminuer et donc il va couper à 73 et ainsi de suite.
les déchets suite à la diminution de longueur et de largeur vont partir à la chaudière.
les plaques ainsi coupées tombent sur un autre tapis en métal tressé qui les amène dans un séchoir, elles passent jusqu'au bout, reviennent par l'étage inférieur et repartent par l'autre étage encore plus bas pour sortir séches mais pas complétement car il faut garder un minimum d'humidité pour que les feuilles ne se cassent pas à la manipulation.
- alors les feuilles de 1,5mm (communément appelé 15 dixièmes de mm) dans le métier servent à faire du contreplaqué en trois feuilles pour les caisses d'emballage par exemple.
les feuilles de 1 mm sont pour du contreplaqué plus solide et résistant .
les feuilles de 0,7 sont pour des placages sur divers supports et le 0,4mm pour les placages de tableau de bord de voitures ou bateaux par exemple.
- mais on fait du contreplaqué avec du 0,4mm pour les maquette d'avion par exemple ou autre parties en bois devant être très solides.
il existe du 0,3mm très peu répandu et uniquement pour des travaux précieux.
- plus le déroulage est fin et plus il y a de couches et plus le contreplaqué est solide.
- n'oublions pas la colle qui est très importante car on n'utilisera pas la même colle pour un contreplaqué pour maquettes que pour un contreplaqué pour des caisses.
- les professionnels arrivent à prendre un paquet de feuilles de 0,7mm en 1m de hauteur de feuilles empilées, chaque feuille étant collée à l'autre et chaque feuille a été au préalable trempée dans un bain colorant et séchées, ils compriment le paquet et ensuite il le tranchent dans l'épaisseur et obtiennent une feuille de 0,7mm qui représente une multitude de lignes de 0,7mm de couleurs différentes. ceci sert à plaquer des meubles ou objets.
- il y a encore d'autres procédés pour obtenir avec ces feuilles comprimées une feuille qui représente de faux noeuds de bois.

pour terminer le déroulage de bois ne peut que se faire qu'avec du bois tendre sinon on ne peut pas dérouler, il se casserait ou abimerait rapidement la lame. c'est ensuite le séchage et collage dans le cadre du contreplaqué qui lui donne une robustesse plus ou moins forte.

en plus du déroulage il y a le tranchage qui donne des résultats un peu inférieurs (pas de 0,7 ou 0,4mm) une technique différente pas possible sur de gros diamètres de troncs et sur des longueurs de 3,5m.

j'espère avoir été clair.
salutations.
Louis

pourrissement des planchers cc

Signaler
bernard.38
Il y a 4 années
Bonjour à toutes et Tous
J'ai tenté de jeter un oeil sur le plancher de mon cc,chausson flash 08.Par le passage d'une gaine j'ai pu relevé l'épaisseur total qui est de 65m/m.Impossible de trouver un champ pour voir la composition,essai par la jonction (cellule cabine),par le marche pied qui est intégré,par la soute arrière,etc.....Tout est collé et je n'ose pas couper les mastics,je suis bricoleur mais là je ne pense pas être à la hauteur!!!!!!.
Bravo à Louis pour son explication,pour les congés scolaires"il y a quelques années"j'étais embauché dans une fabrique de cagettes pour les
fruits,exactement le même principe sauf le collage pour nous c'était l'agrafeuse pour assemblage.
Cordialement

Pourrissement des p^lanchers de nos CC

Signaler
yves 89
Il y a 4 années
Bonjour à Bernard 38 , à Louis ,et à tous les intervenants ,
Pour ce qui est des différentes épaisseurs , constituant notre plancher Bernard , tu peux te fier aux données que j' avais écrites dans la première partie du sujet , tu vois que çà correspond tout à fait avec ce que tu as pu découvrir en allant regarder ton CC de plus près .
Merci à Louis , qui vient complémenter avec une grande précision , les explications de notre collègue Gilou
Gilou , nous avait fait un véritable cours sur la composition de tous les contreplaqués disponibles à la vente , ainsi que l' usage de leurs différentes possibilités d' utilisation , à cela Louis rajoute comment on réalise un contreplaqué ,....directement à partir de l' arbre ...... !
Difficile de faire plus complet sur ce thème , et fort intéressant , car il est directement rattaché à notre sujet principal !
Etant passablement pris ce weekend , je vous rédige, Mardi au plus tard , la deuxième partie du sujet : Entretien et réparation du plancher de nos CC
Cordialement à tous Yves

pourissement de nos planchers

Signaler
gilou 1934-2008
Il y a 4 années
bonjourLouis ,bravo je ne voulais pas dire cela pour ne pas enfoncer le clou plus loin.
tout est vrai en partie car pour les largeurs se n'est pas tout a fait éxacte pour faire des feuilles de CP de 2,50m X 1,22m ou de 3,05m X 1,53 m.
c'est valable pour les autres utilisations (placage etc)
Pour aller encore plus loin tous les noeux sont enlevés par un porte pièce rond et l'emplacement de la découpe est rebouché par une pièce sans noeux.'(en menuiserie)
j'ai a 200m de chez moi une usine de fabrique de caisses et CP pour l'emballage et je n'est jamais visiter celle ci mais celle de ST florentin ,oui. (bizarre)
gilles

déroulage et contreplaqué

Signaler
C.car32
Il y a 4 années
bonjour gilou et autres intervenants,

dans ma carrière de professionnel de l'automobile, poids lourds et engins en afrique il m'est arrivé un jour au cameroun que l'on me propose un poste de responsable de déroulage et fabrication de contreplaqué avec un formation d'un mois en tandem avec un professionnel et comme le salaire était conséquent j'ai accepté. bateau usine sur fleuve comportant une unité de déroulage uniquement et une usine à terre avec deux dérouleuses, deux massicots, deux séchoirs, une presse et à côté une unité pour le contreplaqué, total 120 personnes.
Donc on produisait du déroulage pour l'italie en priorité où se trouve la maison mère mais aussi pour la france, l'angleterre, l'allemagne pour les placages de haut de gamme en 7 et 4 dixièmes. le contreplaqué pour caisses ou autre c'était pour la consommation locale. ce qui explique la différence des dimensions et le fait que l'on découpait la bande comportant des noeuds. on déroulait de l'ayous bois tendre et blanc qui peut être facilement transformé et du sapelli, pour le contreplaqué des caisses on pouvait aussi dérouler en 15 dixièmes du fraqué toujours blanc mais un peu sec qui se cassait en 10 dixièmes.
pour info les plus forts sont comme toujours les japonais qui arrivent à dérouler du 3 dixième mais de quel bois ...!
salutations.
Louis.

pourrisement de nos plachers

Signaler
gilou 1934-2008
Il y a 4 années
bonjourlouis a peut etre raison mais je pense que les épaisseurs sont a revoir.
pour ma part j'utilisais souvent du plaquage de noyer,de chène d'accajou,etc et ceux ci étaient au minimum de 10/10 ème .
je vois mal poncer un plaquage de 4/10 ème ou passer un racloir dessus
pour la menuiserie les épaisseurs sont beaucoup plus épaisses car au séchage le bois se rétracte .
gilles

Pourrissement des planchers de nos CC

Signaler
yves 89
Il y a 4 années
POURRISSEMENT DES PLANCHERS DE NOS CC ,
DEUXIEME PARTIE : REPARATION ET ENTRETIEN

Après cette première partie , qui nous a permis à tous d' en savoir un peu plus sur la manière dont est fabriqué un plancher , grâce , à Gilou , Louis , et d' autres aussi ! , nous allons à présent aborder le thème de la réparation
A partir de maintenant , il va vous falloir imaginer que vous êtes couchés sous votre CC , sauf , si vous êtes assez chanceux pour posséder une fosse , ce qui supposerait également que vous ayez aussi une hauteur de bâtiment suffisante pour y faire rentrer votre CC ..... là , mes enfants , c'est pas toujours gagné !
Donc , sous votre CC que voyez vous ?
Le premier constat , est de dire qu' il y a du " monde " la dessous " ! ....entre les câbles , les réservoirs , les sorties de tuyaux d' évacuation ....et surtout tout ce que j' ai oublié , vous constaterez , que sous votre CC existe une "vraie vie "
La partie en noir , qui vous intéresse c'est donc celle de la plaque de contreplaqué du dessous de votre CC , celle que vous avez au dessus de vos yeux en ce moment ...... et aussi... celle qui craint le plus le pourrissement , à cause des projections d 'eau et de boues qu' elle doit subir en permanence les jours d 'intempérie lorsque vous roulez !
La première des vérifications indispensable à effectuer au minimum deux fois par an , c'est un contrôle visuel , ce n'est certes pas la panacée mais , c'est utile pour découvrir déjà un certain nombre de choses
Les fréquences adéquates pour faire ce contrôle semblent assez équilibrées si elles sont effectuées aux périodes suivantes :
-En fin de saison , avant le remisage d' hiver , et également
-En fin d' hiver , avant la remise en route !
Selon l' utilisation que chacun d' entre vous fait de son CC , il adaptera les fréquences de ces contrôles .
Ce contrôle , il est préférable de le faire après avoir lavé le dessous de votre CC , sans cela , les projections diverses risquent bien de vous camoufler des tas de choses !
Un mot sur la méthode pour laver le dessous de votre CC : Oui , je sais , le Karcher , c'est pratique ..... mais , dans le cas qui nous intéresse , préférez lui le bon vieux tuyau d 'arrosage classique , parce que le Karcher , pour un dessous de CC c'est à mon avis trop violent !
Vous vous munirez , également d' un couteau de peintre et d' un bonne brosse , ces deux ustensiles vous permettront de venir à bout des amalgames de boue les plus résistants
Vous vous trouvez donc à présent sous le CC , avec une vision correcte puisque vous êtes supposé l' avoir lavé ! , votre oeil , n' a rien repéré qui lui semble anormal , mais vous allez passez à une phase de contrôle beaucoup plus approfondie
Vous allez vous munir d' une pointe la plus acérée possible , çà peut être par exemple , comme dans mon cas un vieux tournevis sacrifié à cet usage , dont
j' entretiens la pointe à coups de meule !
Vous allez procédez de la façon suivante , vous partirez , du début du plancher ( côté cabine ) , et vous allez " piquez " régulièrement au minimum tous les 15 cm , en vous déplaçant à mesure et en essayant de ne pas oublier d' endroit
Naturellement : N'enfoncez pas la pointe comme un " malade ", piquez raisonnablement , de toutes les façons , sachez que si vous arrivez sur une partie pourrie , vous n' aurez guère besoin d' appuyer ..... çà va renter tout seul , exactement comme dans les " patates" .....quant elles sont cuites !
Vous remarquerez , que dans la plupart des cas , la zone du dessous de plancher de votre CC qui craint le plus , c'est celle située dans la partie arrière , tout simplement , parce qu' elle st la plus exposée aux projections d 'eau , générées par les roues arrière
Il existe une solution qui peut pallier en grande partie à ce problème bien connu, c'est la pose de bavettes sur le bas des joues d 'aile arrière , mais , peu de CC, au final , en sont équipés !
Vous voici donc parvenu , dans cet endroit , qui est le plus exposé , et on va imaginer , que votre CC , est âgé de cinq ans , et que votre pointe , vient effectivement à un endroit de rentrer comme dans du beurre !
Mauvaise ...... très mauvaise découverte , çà vient même de vous faire carrément un choc !
Pas de panique , il existe des solutions !
-Je parle naturellement ici de CC en état standard ...et correct , et non pas, par exemple d' un vieux CC , ou même d' un " moins vieux" , qui serait largement
" entamé " , car dans ce cas là , pour vous , il n'existera pas de solution que vous puissiez mettre en oeuvre par vous même , la réparation relevant automatiquement du domaine d' un professionnel , ou pire!..... , le CC pourrait , à cause de sa valeur vénale négligeable être juste bon... pour partir à la casse !
Je sens que sur cet argument , vous " ricanez " dans votre barbe .... je vous jure que j ' en ai vu qui en étaient malheureusement rendu à cet état là !
Je vous rappelle que comme la première des choses qui soit posée sur le châssis d'un porteur , c'est le plancher , çà veut dire que si tout le plancher est "cuit ", il va falloir démonter tout le reste du CC pour pouvoir le changer, donc si c'est possible côté coût de la main d' oeuvre sur un CC ayant encore une valeur marchande ...... quant ce n' est plus le cas..... je ne vous fais pas de dessin !

Mais revenons en à notre situation embêtante soit , mais qui n' a rien de dramatique :
Deux solutions adaptées de réparation sont possibles , mais dépendent uniquement de la surface couverte par les dégâts
C'est donc la première des minutieuses vérifications à faire , ce n'est plus tous les 15 cm que vous allez déplacer votre pointe , mais tous les cm , jusqu' à ce que vous ayez déterminé la surface exacte du " Bobo "
Tant que la pointe rentre , inutile de croire au "Père Noël , c'est pourri , et il va falloir ôter la partie malade !
On va commencer par imaginer la situation la moins mauvaise : votre pointe s' enfonce sur 5 cm de longueur , et sur seulement 2 cm de largeur , il y a effectivement une attaque mais il n' y pas péril en la demeure ..... !

POURRISSEMENT DES PLANCHERS ......... SUITE .......

Pourrissement des palnchers de nos CC

Signaler
yves 89
Il y a 4 années
POURRISSEMENT DES PLANCHERS : SUITE

Si , comme je vous le disais précédemment , il n' existe qu' une toute petite surface de pourrissement , on va tout simplement procéder à l' ablation de la partie malade , par grattage , un peu comme lorsqu il vous reste une jolie pomme pour votre dessert , mais que vous vous apercevez qu' à un endroit , elle présente une tache " marron ", en ce qui me concerne je vais gratter la partie malade ..... jusqu' à la partie bonne , et je vais me la " becqueter " quand même !

...... ç 'est une question de génération , aujourd' hui , mis dans la même situation , nos enfants l' auraient jeté ..... bon , mais c'est vrai je suis un peu hors sujet !

Eh bien , oui , vous allez procéder avec votre plancher comme avec la pomme !
Quant vous aurez effectué votre grattage , vous avez une chance sur deux , d' être passé à travers l' épaisseur de votre contreplaqué , vu qu' au départ , il est en principe d 'une épaisseur maximum de 15 mm
Cependant , comme nous nous trouvons sur une toute petite surface , ce n' est pas très grave !
Une fois que votre trou , est bien nettoyé , vous allez employer ce qu' on appelle un reconstituant bois , de type par exemple : Syntobois , je suis sûr que parmi vous il y en a qui connaissent ce produit " miracle" ,
Ce produit , est vendu avec un durcisseur à part dont on met une petite noix dans la pâte , on malaxe le tout , avec un couteau de peintre , on remplit la cavité qui s' est formée à cause de la partie pourrie que vous avez du enlever , ...... et à la fin , on lisse bien proprement , afin d'obtenir une continuité du plancher , et qu' il ne reste aucune trace visuelle , du produit !
Le plancher dans tous les cas d' espèce devra toujours reprendre son aspect d' origine , laissez faire les gros pâtés à votre charcutier local , lui c'est
son métier !
Après votre réparation , et après également que vous ayez repeint , fixez vous l' objectif suivant : Rien ne doit se voir !
Deuxième cas ,possible , l' étendue du mal , est beaucoup plus conséquente que vous ne l' auriez pensé
Disons que le plancher est pourri sur une surface de 15 cm multiplié par 20 cm , là , changement de programme ..... il va falloir découper le morceau !
Vous allez vous munir d' un feutre , et tracer tout autour de l' endroit abîmé une figure géométrique correspondant le plus au dessin final de la partie pourrie , ce pourra être un rectangle , un carré, voire même un triangle , mais surtout évitez de faire un cercle ..... car moins pratique pour la découpe !
Ne soyez pas trop" large" ..... mais ne soyez pas trop "chiche " non plus dans vos dimensions , vous savez qu' il ne faudra pas repositionner la pièce que vous allez remettre en contact avec une partie abîmée , car votre réparation ne servirait à rien ! A l' inverse ce n' est pas la peine non plus de couper 50 cm de plancher alors que la partie malade ne mesure que 20 cm !
Dès que vous êtes prêt , munissez vous d' une scie circulaire , sur laquelle vous aurez pris le soin , de bien régler votre hauteur de lame ...... Attention , au départ , il est préférable de faire moins ......que plus ! , vous procéderez par tâtonnements , car vous ignorez l' épaisseur de votre plaque
Une fois votre morceau " malade" retiré vous aurez en vision le polystyrène blanc qui sert d' isolant , à partir de là , vous connaitrez exactement l' épaisseur réelle du contreplaqué que vous avez dans les mains , il vous faudra donc reposer le nouvaeu morceau , à l' identique !
Si vous avez réussi , à ne pas trop abîmer votre isolant , c'est lui qui vous servira de support de base , pour remettre votre nouveau morceau en place , dans le cas contraire , je vous conseille de coller, dans la partie intérieure , (entre votre isolant et votre contreplaqué ,) une petite baguette de type champlat , au moins sur deux côtés de votre trou , de façon à ce que cela vous serve de support pour positionner votre pièce lorsque vous la présenterez. Cette pièce , il vous faudra auparavant l' ajuster , et lui laisser un espace minimum pour que votre cordon de " mastic colle " joue toute son efficacité , il en va de la qualité future de votre étanchéité !
j' ai parlé de " mastic colle" , car c'est le produit le plus adapté à cette situation , à titre d' exemple , je pense au " sicaflex " produit cher , mais d' excellente qualité , cependant , je ne possède aucune action dans leur "boite ", et je suppose qu' il en existe d' autres peut être aussi bons dans les magasins de bricolage
Quant vous aurez positionné votre pièce , il vous faudra aussi , comme dans le premier cas faire du travail propre , donc à l' aide d ' un couteau de peintre , enlever les éventuels surplus de colle etc ...... !
Un autre conseil , qui peut lui aussi s' avérer utile , dans certains cas,( souvent même ), au vu de son poids , la nouvelle pièce , tant que le mastic colle n'est pas sec, aura une tendance à descendre un peu du " logement " dans lequel vous l' avez positionné , la parade , sera de clouer provisoirement deux petites baguettes ( là aussi de type champlat ) à ras du plancher , et de ce fait , si elle descend un peu , elle sera obligatoirement positionnée à la bonne place !
Une fois le tout bien sec , vous ôterez les baguettes , et il vous faudra à présent procéder à la retouche de peinture , avec du " noir à châssis " , tel que celui déposé à l' origine , par le constructeur , vous pourrez en profitez pour en repasser une couche partout ! .... sous toute la surface , c'est jamais du luxe , d'ailleurs , si vous avez trouvé du " Bobo " cinq ans après , c'est bien parce que cette protection au départ était insuffisante ! , l' idéal , serait de repasser en plus après que le " noir à châssis soit bien sec " un bitumeux" , de type " blaxon "
Surtout , tachez d' effectuer ce travail , en période sèche et éventuellement assez chaude ..... mais pas trop non plus ! .... sinon vous risquez de souffrir !
Les mois de mai et juin , sont assez propices à ce genre de boulot
Attention , c 'est un travail peu agréable particulièrement sale , et souvent peu pratique à effectuer , à cause du manque de place disponible , pour bouger les bras
Dans la mesure du possible afin d 'améliorer cet handicap , essayer de surélever la hauteur du CC pour plus de facilité d' espace , mais attention , ne faites pas des calages à " l' a peu près ", il en va de votre sécurité , utiliser des chandelles valables et en très bon état , ce genre d 'erreur ne pardonne jamais!

Voilà donc l' essentiel sur la façon de réparer votre plancher
j' attends à présent vos éventuelles remarques et suggestions ,
Bien cordialement à tous , Yves

réparation plancher camping car

Signaler
lézar22
Il y a 4 années
Bonjour à tous
la solution pour la découpe du panneau n'est pas mauvaise mais peut étre difficile voir dangereuse avec une scie circulaire.
Il serait à mon avis pus facile de mettre le contre plaque en applique après avoir pris soin d'enlever et traiter les parties malades découper le nouveau panneau légèrement pus grand le chanfreiner pour l'estétique le coller et visser puis peindre l'ensemble.
Cette solution n'engage que moi et n'est pas réalisable à tous les endroits mais vous risquez moin de couper des fils ou tuyaux cachés .
Préparez vous les beaux jours approchent

Pourrissement des planchers de nos CC

Signaler
yves 89
Il y a 4 années
Bonjour JP41,
Je suis plutôt assez content que tu aies pu retrouver dans mes explications, un certain nombre de choses que tu connaissais , ce qui prouve que tu as déjà eu l' occasion , de mettre comme on dit : " la main à la pâte " !
j' ai essayé d' être le plus complet possible , de façon , à ce que , si un de nos collègues rencontre ce type de problème , il lui suffise de relire ce sujet de A....à Z , et de se conformer à la marche à suivre , il pourra ainsi exécuter cette réparation sans intervenants extérieurs !
Ensuite , les points qui peuvent surprendre ou ne pas avoir été compris , eh bien , il ne nous reste plus qu' à en reparler entre nous , afin de les éclaircir , nous sommes là pour çà .
Autant te dire tout de suite , mais je pense que tu n' as guère de doute la dessus , que celui , qui va se pencher sous son CC au printemps prochain , qui éventuellement va découvrir une partie abîmée , et qui va pouvoir résoudre le problème tout seul , grâce à cette discussion , aura comme on dit parfois : " bien gagné sa journée " !.......d'une part parce qu'il aura réussi à remettre en état quelque chose qui au final aurait pu lui coûter très cher en main d 'oeuvre !........ et que d' autre part il aura eu la satisfaction d'aller , chercher , découvrir, et .....solutionner un problème important , auquel il n' aurait peut être jamais eu l' idée de penser auparavant !
------Pour répondre à ta première question :
-Oui , tu peux effectivement rajouter une protection sous ton CC , pendant la garantie , mais attention , à la seule et unique condition que tu en demandes l' autorisation , à ton concessionnaire , qui sera même en droit , de t' imposer le choix d' un produit précis préconisé par ses soins !
C'est de mon point de vue inutile , il ne faut rien exagérer , le noir à châssis , projeté sous le plancher en usine par le constructeur , représente un strict minimum , mais suffit largement à résister aux "affres "des intempéries d' une durée de deux ans ( ce qui est en principe la durée d' une garantie classique ! )
Dans le cas d' un collègue qui voudrait exécuter cette opération à " tout prix " pendant cette période , je lui conseille vivement d' obtenir une autorisation écrite , car ...... sait on jamais , ce qui peut arriver par la suite !
------Pour ce qui est de ta deuxième question , elle n'est pas dénuée d' une logique évidente , cependant J P , en principe , si une fuite traverse un plancher , c'est qu' elle a déjà stagné à l' intérieur de ton CC , et si tu es comme moi , régulièrement , tu fourres ton nez partout , afin de tout vérifier en permanence , elle a donc peu de chance d' 'échapper à ta vigilance !
D'autre part , l' eau , crée en principe ce que l' on appelle des " chemins " , lorsqu' elle rencontre une impossibilité à passer dans un endroit , elle va passer par ailleurs ! , c'est d'ailleurs un grand classique des toits de maison :
- tu t' aperçois par exemple que tu as une fuite au plafond dans la chambre des enfants ..... et en vérité tu vas découvrir après être monté sur ton toit que la tuile fêlée à l' origine du problème se trouve située 4 mètres plus loin , à l' endroit de la chambre des parents! ....... je te raconte cette anecdote pour l' avoir vécue personnellement !
------- pour ce qui est de l' emploi de l' usage d' une pointe aiguisée , si tu relis , bien ce que j' ai expliqué , j' ai bien insisté sur le fait qu' il ne fallait pas s' en servir comme un " malade " , tu vas procéder par toutes petites pressions bien maitrisées ! je fais cela depuis des années et je n' ai pas connu de problèmes particuliers jusqu' à présent
En fait , il n' existe pas vraiment d' autre méthode aussi efficace que celle là , non , sincèrement cette opération exécutée convenablement , ne met pas en péril le dessous du plancher
Il existe , pour ceux qui auraient une appréhension à le faire , des humidimètres , mais leur emploi ne permet pas toujours de pouvoir accéder partout , alors qu'avec la pointe aiguisée elle , même si je ne conteste pas qu'elle soit très basique ! .......son efficacité s'établit en revanche à 100 pour 100!
-------- il n' y a pas le moindre inconvénient à installer des bavettes .......mais plutôt, au contraire : .... que des avantages ! il faudrait d' ailleurs poser la question à Louis , qui lui je crois , en installe sur tous les CC qu' il a possédé .
Les bavettes , que tu as vu installées sur toute la longueur arrière de certains CC , et que l' on voit également montées de la même manière sur pas mal de poids lourds , eh bien ,là , tu me poses une colle , car je me suis toujours demandé , à quel usage précis elles pouvaient bien servir..... !
J' émets une suggestion qui est peut être celle de se montrer " fair play " avec le véhicule suiveur ? ..... mais çà me parait assez " léger".... comme explication !
Louis pourra t' il nous en dire un peu plus la dessus ?
Cordialement à toi , et à plus Yves

Pourrissement des palnchers de nos CC

Signaler
yves 89
Il y a 4 années
Bonjour lézar22,
Pour répondre à ta question sur l' emploi de la scie circulaire , je vais te dire , que si tu as la place , sous le CC de pouvoir t 'en servir , sincèrement , c'est vraiment ce qu' il y a de plus pratique pour exécuter cette découpe ! , et bien utilisé , avec toutes les précautions d' usage , ce n'est pas plus dangereux qu' autre chose
En revanche , selon la configuration de l' endroit , tu ne pourras pas toujours
l' utiliser en totalité , et parfois , tu ne pourras pas l' utiliser du tout , parce qu' il te sera impossible de la passer dans l' espace
Dans ce cas là , il te faudra avoir recours aux bonnes vieilles méthodes du "système D " ...... perceuse , lame de scie à métaux..... et autres .... toutes les méthodes sont bonnes dès l' instant qu' on arrive au résultat c'est à dire dans notre cas : couper le morceau
Le cablage des fils , sous le CC , est toujours apparent ...jamais à l' intérieur du plancher , donc il n'existe pas de possibilité de couper de fils pas plus que les tuyaux d' ailleurs !
Quant à ton morceau rajouté , et vissé , c'est du mauvais bricolage
Il est une règle en matière de réparation de véhicule, et elle est incontournable : tout doit être réparé strictement conforme à l' origine !
Tu ne peux pas déroger à cela , j' insiste lourdement sur le fait , que ta réparation une fois effectuée ne doit pas se voir !
Bon , d' accord , à la rigueur si tu as un très vieux CC que tu n' as plus jamais l' intention de revendre .....pourquoi pas ! mais est ce que tu t' imagines , faire ce genre de sur un CC " lambda " , et le revendre d' occasion l' année d' après ?
Si c'est moi qui achète , je vais te poser la question dans le genre : c'est quoi cette bidouille ?
Et tu vas me répondre , il y avait une partie pourrie alors j' ai monté un " cache misère " !
Autant te dire , que tu vas me voir repartir de chez toi .... , en courant , mais en courant tellement vite que je suis certain d' arriver à établir des records n' ayant plus rien à voir avec mes modestes possibilités de base !
Cordialement , Yves

Pourrissement des planchers

Signaler
campingcarnomade
Il y a 4 années
Bonjour a tous.Au moins voilà une bonne procédure afin de réparer les dégâts des infiltrations dans nos camping car. Après, chacun s'adapte selon le lieu du problème, scie circulaire, scie sauteuse ou tout simplement scie manuelle. Comme j'ai pu le constater sur mon camping car, le pourrissement n'étais pas dû à des projections venant du dessous du c/c mais bien a une infiltration venant de l'intérieur. Dans mon cas un joint HS au coin supérieur de la porte de soute et à chaque grosse pluie, l'eau s'infiltrait à travers ce joint. Malheureusement j'ai mis un bon moment avant de découvrir ce problème. Cela ne change pas le fait que nos camping cars ne sont pas vraiment fait pour durer, a moins d'être extrêmement vigilant et d’opérer une surveillance pointue des problèmes éventuels a venir.
Cordialement.
campingcarnomade.fr

pourrissement des planchers

Signaler
gilou 1934-2008
Il y a 4 années
bonjourpour une telle intervention de réparation,moi ancien menuisier ,je me voit mal le faire car découper un morceau de CTBX sous un cc c'est impossible sans couper l'isolant .
de toute facon si vous réussisez a le faire ca ne tiendra pas longtemps car sur les jointures il faut poser un renfort .
pour moi tout cela est du gros bricolage mais si vous souhaiter étancvjer la partie pourrie pourquoi pas poser une toile de verre par dessus le CTBX en peindre en noir avec un produit rendant étanche,genre noir a cheminée.ou de sous bassement de maison .
mais je le redit c'est du bricolage.
éffectivement le futur acquéreur n'y voit que du feu mais si celui ci le voit plus tard,vous risqué d'ètre embèté par lui si il le désire.
gilles

protection plancher

Signaler
Philippe04
Il y a 4 années
Bonjour à tous,
Voilà une discussion très intéressante, je ne peux pas y participer très activement parce que je n'ai pas encore, et heureusement, été confronté à un problème de pourrissement mais j'ai toujours vérifié plusieurs fois par an, comme le conseille Yves, le dessous de mes CC à l'aide d'une pointe à tracer que tous les mécaniciens connaissent, du moins ceux, dont je fais partie, qui ont passé quelques années en collège technique, il m'est arrivé de passer préventivement du noir à châssis sur certaines parties qui me paraissaient en avoir besoin.
Mais j'interviens, peut être légèrement hors sujet (quoi que), pour vous informer que, dans le dernier CC magazine (même s'il peut y avoir suspicion de favoritisme avec certaines marques), il y a un sujet parfaitement bien documenté sur les double planchers, presque toutes les marques y sont traitées et je crois assez objectivement.
Je sais, Yves, ce n'est pas l'objet de cette discussion, mais si tu as l'intention de traiter dans une autre, ces double planchers, peut-être pourras-tu y trouver un peu de grain à moudre.
Cordialement à tous
Philippe