Forum Expatriation

ou partir et vivre en foret sans argent

214 réponses

Dernière activité il y a 8 heures

Signaler
fandebonjovi
Le 15 mars 2010
salut a tous voila je voudrai partir vivre en pleine nature sans argent ou un minimum mais je sais pas si en france on peut vivre comme a la préhistoire mais bon pourquoi pas vivre ailleur aussi dans un autre pays ou l'interdictionn'existe pas marre de la france marre de payer et de payer encore alors je ss decidé a partir la ou la vie dans la nature est possible ,chasser pour manger etc.... je sspret psychologiquement a le faire rale bol de la france et du chomage si vous avez des idées aider moi ca serait cool de votre part merci encore

Connaissance

Signaler
guigui76
Il y a 7 années
Bonjour,

COnnaissez vous les plantes qui permettent de se soigner,etc afin de faciliter votre survie?

au futur homme des bois

Signaler
lavrendia
Il y a 7 années
Et sans internet ? Parce que si tu en es à chercher la réponse ici, je crains que ta préparation psychologique soit à peaufiner, lol !

C 'est une blague ?

Signaler
Kenzo
Il y a 7 années
Ceci dit, sachant que tu devrais tenir a peu pres une semaine avant de mourir de septicemie, de faim, attaquer par une bete sauvage ou autre. Revoir "Into the wild" ou lire "latitude zero" de Mike Horn pour entrevoir la difficulté d'affronter la nature.

en France c'est un peu difficile

Signaler
Ame Nomade
Il y a 7 années
Salut,

"salut a tous voila je voudrai partir vivre en pleine nature sans argent ou un minimum mais je sais pas si en france on peut vivre comme a la préhistoire "

la plupart des forêts en France appartiennent à l'Etat et sont des forêts domaniales..
pour chasser il faut un permis de chasse sinon tu risques des amendes par les gardes de l'ONF.

Sinon oui il me semble avoir vu le cas de personnes vivant dans une cabanne en forêt mais vaut mieux que tu aies le RMI pour cela..
et puis la plus grosse difficulté ce n'est pas d'un point de vue pratique ou financier c'est d'un point de vue psychologique.
Il faut vraiment accepter l'isolement.

Plus sérieusement...

Signaler
Antlia
Il y a 7 années
On imagine que l'auteur de ce billet l'a écrit dans un moment de déprime passagère et que 30 mn plus tard il n'y pense déjà plus. Ceci dit, et comme il est recommandé d'être "aimable et constructif", j'en dirais quand même deux mots.

1. Que je ne donne pas tort à l'auteur d'exprimer son mal être dans la société actuelle

2. Mais que la solution qu'il envisage va tout à fait à l'encontre du but recherché. En effet ce n'est pas en régressant en un hypothétique homme des bois (dans quels bois ? Ils sont tous "propriété privé") que l'on va à l'encontre des ravages de l'hyper individualisme

3. Que si rien n'est possible en France (à la fois on produit de plus en plus de pauvres, mais, en même temps, il est de plus impossible de vivre en étant pauvre) rien n'est facile ailleurs (être résident dans un pays étranger est tout un binz administratif et nécessite d'avoir des rentes, il n'y a qu'en France qu'on peut vivre en étant un "sans-papiers" subventionné)

Conclusion : toute démarche de vie alternative présuppose
a) de n'être pas tout seul
b) d'avoir un minimum de capital pour être autre chose que des zozos impuissants

fais ce que tu sens! en france ou ailleur!

Signaler
sowleil
Il y a 6 années
bonjour!
non ce n'est pas impossible! arrêtez de faire des theories à tout va!
ce genre de choses, faut pas y réfléchir pendant 107 ans, faut se lancer, yaller tout plaquer et accepter d'etre au jour le jour... et la on se rend vraiment compte de tout ce qui est possible! on peut vivre sans argent, ou presque, on peut en tout cas vivre sans maison, avec un peu d'organisation, de confiance en la vie, et ne pas quautionner ce qu'on approuve pas... j'ai moi même vécu ainsi durant des courtes periodes (je ne chasse pas!! mais il ya toujours des solutions qui s'offrent a vous quand on y croit.. )... rien n'interdit de faire demi tour non plus et surtout: rien n'interdit de se déplacer.... je crois en effet que la meilleur solution est de le jouer a la mode nomade (en fonction des saisons, des besoins du moments, des envies de rencontre ou pas!!)
yen a qui vivent sans argent... c'est subit et ils vivent quand meme...!! si tu le choisis ca sera un combat et il est certain que ce ne sera pas tous les jours facile.... mais c'est oh combien faisable... et aucune vie n'est facile... on choisit quand on le peut les difficultés qu'on "prefere"...
fais le... tu verras ce qui t'arriveras... mais n'ecoute pas les gens qui veulent t'empecher d'etre libre... ca derange beaucoup plus qu'on croit... et c'est une des plus grandes difficultés dailleur!
mais tu peux me croire sur parole: on peut !!! j'en connais un (mon pere) qui vit comme ca depuis maintenant 25 ans, aujourd'hui il a une retraire minuscule (le peu qu'il a bossée!) mais il fut un temps ou il avait rien du tout, une tante et des rangers... il en bave parfois, mais iil prefere en baver comme ca qu'autrement..
T'as peut etre changé d'avis?? moi j'ai pris gout au confort (relatif..) depuis que j'ai un enfant...
be happy!

la cabane au fond du jardin

Signaler
bernardo eremita
Il y a 6 années
Vivre totalement sans argent c'est illusoire.
Vivre "comme à la préhistoire" ça l'est encore plus.
Vivre en forêt (ou autre) et dans un habitat dit alternatif, ça l'est beaucoup moins.

Je te conseille (si tu traines encore sur le forum) de bien étudier la législation et les usages de ces pratiques, qui sont très variées. Il y a un certain nombre de sites sur le sujet. Certains lieux sont plus propices que d'autres, de par une certaine "tolérance", en tous les cas ne va jamais frontalement contre l'avis d'un maire, d'une autorité ou d'un propriétaire. Tu as forcément un peu d'argent, d'autres ont des terrains, je te laisse deviner la suite.

Vie en forêt

Signaler
binoclee
Il y a 5 années
J'ai 18 ans et je souhaite moi aussi vivre en forêt. Je suis dispensé de l'armée et je souhaite quand même faire un exercice: la survie en forêt. Je pense aller pas loin de la maison dans la forêt. Je vais d'abord essayer de tenir le plus longtemps possible en forêt sinon je rentre à la maison. Une fois revenu à la maison, je réfléchis au choses, aux p'tis trucs que j'aurais pu faire pour tenir plus longtemps et je recommence avec plus d'expérience.

Mais si vous voulez plus en savoir sur la vie en pleine natur, regardez "Into the Wild" en film. Il est bien.

oui mais pas n'importe comment

Signaler
Christie
Il y a 5 années
Cela peut être un moment de deprime qui suscite ton message mais cela est aussi partagé par beaucoup. Ensuite il faut agir mais s'organiser un minimum me semble t il.

'ai aussi envie de partir sur les routes, je ne comprends plus trop le sens de ce qu'il se passe ici et rien ne dit que c'est mieux ailleurs sur le moyen ou long terme. Bine different que quelques semaines ou mois à voyager et s'expatrier sans ressources. Pour moi l faut un minimum financier pour partir. Comme un routard le mentionne, en effet, je crois que psychologiquement cela peut être dur même si cela l'est aussi ici parfois en ville où on peut se sentir seul alors qu'on est dans la foule.
Cela est surement enrichissant et je confirme pour être partie en Inde et en Asie sur les routes mais j'avais de l'argent en poche, et cela mesemble bien different.

d'abord je choisirais une destination où il fait chaud, plus facile deja d'être dehors. ensuite quitter l'organisation economique occidentale ne veut pas dire ne rien faire. tu peux apporter autre chose ds un autre contexte.Meme les saddouh ou moines bouddhistes sont parfois dans le materialisme, à leur rythme.

Tu es probablement ds l'exces car tu en as marre, il y a toute une marge entre vivre metro-boulot-dodo en France ou pire sans boulot et vivre en foret, avec des variations qui peuvent etre tres interessantes et epanouissantes mais aussi des difficultes à affronter.

Pour vouloir partir et avoir deja fait des demarches, nombreux voyages puis quitte mon boulot, pas facile de faire le vide et apprehender la difference, seul meme si tu ne le resteras pas longtemps, seul dans le vide momentanement, violent pour moi puis enrichissant mais difficile.

tac tac et toc toc

Signaler
synthetiseur
Il y a 5 années
Si des clodos vivent pendants des jours dehors, alors il n'est pas impossible de devenir indigène pour vivre dans la nature.

Le seul truc, c'est que dans la nature, impossible de résister à ce froid qui nous clous au sol la nuit, figé, sans pouvoir dormir de peur de mourir pendant notre sommeil. Donc dormir dehors habillé, c'est quasiment impossible. Alors imaginez à poil, comme un vrai humain à l'état sauvage ! J'ai vraiment l'impression que c'est impossible.

Alors un conseil, si vous avez foi en la nature, habillez vous au moins avec de la fourrure d'animaux que vous aurez chasser. Au moins c'est fait dans les règles et ça ne pollue rien du tout.

Entre autre, assurez vous d'avoir déjà un abri fiable fait de bois, de feuilles, de chaume et de paillasse.

Ensuite il y aura le feu pour faire cuire la viande des animaux chassés, et également, pour se réchauffer.

En cas de danger, pour le camouflage également, vous pouvez vous plonger dans un bain de boue (ça empêchera vos prédateurs de capter votre odeur, du moins ce sera le cas pour pas mal de prédateur, ensuite, il ne restera plus qu'à rester immobile, éviter de respirer abondamment, et se planquer le mieux possible).

Pour les armes et les outils, il y a la pierre, le minerai, la terre, le bois et les feuilles. A vous de faire marcher votre imagination pour construire quelque chose de solide. Sans oublier quelques éléments importants pour aider à certaines constructions, comme le feu, l'eau et certaines résines et sèves d'arbres.

Pour filtrer de l'eau, il faudra la passer dans un chiffon (on s'écarte un peu de la nature désolé) avec à l'intérieur, un charbon de bois pour supprimer certaines toxines, mais encore ensuite, il restera à faire bouillir l'eau pour supprimer les dernières merdes.

Pour les pièges, vous pouvez fabriquer des collets, des trous avec des piquets à l'intérieur, des fosses camouflés de feuilles, des collets à tension,

A l'aide des plantes, vous pourrez aussi fabriquer des petites infusions, des petits onguents, des sirops, voir même des désinfectants et des antidotes (contre les poisons et venins notamment, mais largement moins fiable que dans la médecine moderne).

Je vous donne une liste d'environ tout ce que l'on peut fabriquer dans la nature et ça, seulement à base de produits totalement naturels:

Antidotes, Médicaments, Attelles, Arcs, Arbalètes, Lances, Torches, Feus de bois, Feus de charbon,
Récipients (vases, assiettes, verres, couverts, etc...),
Cannes à pêche, Poignards, Couteaux, Cordes, Bouées gonflables, Canoës, Barques, Cabanes , Huttes, Compresses, Garrots, Chaumières, Kerterres, Enclos, Fermes, Abris, Coffres, Sacs, Besaces, Gourdes,
Vêtements (tuniques, robes, pull, pantalons...),
Cuir, Armures, Tables, Tabourets, Chaises, Cages, Echelles, Haches, Pioches,
Teints(es) (inventer des couleurs...),
Sarbacanes, Meubles, Etagères,
Flèches (pour les arcs),
Carreaux (pour les arbalètes),
Dards et fléchettes (pour les Sarbacanes),
Cadran solaire ou quelque chose de similaire (pour garder une trace du temps)



N'allez pas me dire qu'avec déjà tout ça, il n'y a pas moyen de survivre !
On peut faire des tas de choses dans la nature, et pour faire ça il n'y a que 2 solutions, je vous donne la meilleure en premier.


1- Avoir des compétences en Survie (bushcraft surtout), Botanique, Zoologie, Géologie, Médecine, Astronomie.


2-Trouver pas mal de gens ayant un minimum de connaissances pouvant s'associer à nous afin de mieux prévoir les choses et appréhender les problèmes, ainsi qu'à mieux anticiper et improviser sur chaque choses à faire.

Par exemple, un chasseur n'est pas forcément un bon trappeur, mais il sera peut-être apte à créer des pièges très efficaces si il se creuse un peu.

Autre exemple aussi: Si vous avez déjà un abri très fiable pour passer plusieurs nuit sur votre lieu de survie, le reste étant de l'improvisation et de l'exploration, se fera tout seul petit à petit en réfléchissant au fil du temps et en innovant sur vos recherches et vos créations, aussi diverses seraient-elles...

Donc voilà, rien n'est impossible ^^


Vous deviendrez l'humain, le vrai !

Signaler
synthetiseur
Il y a 5 années
Oui, au risque de passer pour un con ou pour un taré, je vais vous donner un point de vue assez important sur ce sujet.

Pour commencer, l'humain, c'est un animal comme un autre mais:
Imaginez, vous êtes un indigène et vous faites parti d'une sorte de tribu.
Vous vivez dans la nature comme tout les autres animaux de cette planète, mais étant donner que vous êtes un humain, vous avez la capacité, à l'aide de votre cerveau, de créer et d'innover, pour assurer votre survie (Un peu comme le chien qui se sert de son flair pour traquer ses proies, enfin bref, chacun ses avantages, et l'homme, c'est son cerveau par dessus tout).

Vous, indigène, votre but est d'aider vos semblable à vivre sereinement, et eux de leur côté, vous renverront OBLIGATOIREMENT l'ascenseur, car seuls, ils n'iront nul part, et il en ira de même pour vous.

Donc votre but est de chasser l'animal, pêcher le poisson, explorer de nouveau lieux et terrains (sans tout bazarder non plus), récolter de la nourriture végétale, de l'eau, et fabriquer des outils, des armes, et des ameublement pour vous aider à construire le nid le plus douillet que vous pourrez, sans oublier les soins hygiéniques et médicaux qu'il faudra aussi fabriquer.

Le temps est compter, vous bosserez, sauf que là, L'INDIVIDUALISME, ne sera plus du tout votre meilleure amie. C'est justement là que c'est intéressant: Plus la peine de jouer au vicelard, vous aurez besoin des autres, et les autres auront besoin de vous également. Votre vie, tournera autour de votre petite société, tout comme les fourmis dans leur fourmilière. Sauf que là ce sera en version Tarzan... ^^

Vous avez un rôle tout aussi important que les autres dans cette petite communauté. Si par exemple vous découvrez une grotte et que vous souhaitez l'explorer ou l'habiter, vous aurez besoin d'aide de compagnons pour solidifier les recherches, les opinions et les constats, ainsi que les attaques en cas d'agression (imaginez qu'il y ai une bête cachée dans la grotte, vous feriez quoi sans vos camarades ?!...)

Et après tout dans cette grotte, il faudra bien deux voir trois types de personnes: Ceux qui tiennent les armes, ceux qui tiennent les torches, et ceux qui tiennent les matériaux divers (par exemple, de la corde pour descendre si jamais on ferait face à une éventuelle descente dans des profondeurs).

Et si un jour pendant votre aventure, vous tombez sur une caverne de cristaux ? Ca vous fera quelque chose à raconter à vos proches, si vous les revoyez un jour, parce que personnellement, je serais étonner d'en explorer une librement en vrai et en bonne compagnie, avec peut-être même la possibilité de la garder auprès de nous pour toujours.

Je sais ça fait Utopiste, mais pourtant, il faut pas se voiler la face, des endroits comme ça, ça existe bel et bien, et je ne pense pas qu'ils aient tous étés découverts.

Je suis survivaliste, et j'aimerais bien realiser ce projet, pk pas !

Signaler
survivalisteain
Il y a 5 années

Salut je m'appelle Quentin, j'habite actuellement dans l'Ain. J'ai été intéressé par cette question tout simplement parce que je suis survivaliste depuis maintenant 4 ans et aussi bushcrafteur ; je m'explique, survivaliste est un terme désignant une personne qui se prépare a l'effondrement économique et social (le gouvernement se barre, l'économie tombe, les habitant se révoltent = guerres civiles !) Tout bon survivaliste détient une BAD (Base Autonome Durable) Je suis en projet de la faire quelque part en Haute Savoie (74) un petit chalet de 40 m² pommé dans les bois avec plusieurs kilos de stocks de nourriture, d'eau, de médicaments, ou d'objets utiles pour le trocs (y compris des armes). Non ! je ne suis pas paranoïaque mais seulement réaliste, ne voyez vous pas le prix du gasoil (du pétrole en général) grimpé a vitesse grand V ?? ou encore l'Iran a 6 mois d'avoir l'arme nucléaire (qui est d'ailleurs en conflits perpétuel avec les states ....! sa veut simplement dire boom...) Voila, je me donne également le statut de bushcrafteur, c'est pas mal different mais sa rejoint le survivalisme, tous les WE ou presque, je vais en foret pdt 2 a 3 jours pour y poser camp, vider mon cerveau, vivre "au jour le jour" comme je l'ai lu... Pour plus d'infos la dessus consultez ces liens :
Mon site : http://bobibulga.wix.com/survivalisminterra#!home/mainPage
Résumé du survivalisme : http://www.youtube.com/watch?v=4d-UcY9v8Ks
je laisse egalement mon email : bobibulga@laposte.net
Tou ça non pas simplemement pour juste etre présent (j'ai d'autres trucs a foutre...) mais pour heberger quelqu'un avec moi, qu'il m'aide, si il a des connaissance que se soit culture etc !
Actuellement donc je cherche un terrain forestier ou pas a une petite dizaine de km de la ville, en pente avec un ruisseau et si possible facile d'accès a la ville qd meme !
Merci à vous pour le sujet
mon facebook : http://www.facebook.com/alwayspreparetosurvive
A plus !
Get ready to survive !

A survivalisteain

Signaler
Antlia
Il y a 5 années

Sans être autant catastrophiste (je n'en suis pas à creuser mon abri anti atomique) je te rejoins parfaitement (malgré nos différences d'âge) sur le fait que nos civilisations sont en train de plonger salement. Je ne développe pas ici, ça serait trop long. Car, en fait, c'est toute l'Europe qui va devenir invivable.

Aussi ai-je préféré lui mettre 10.000 km dans la vue (et même un peu plus) en installant ce que j'appelle mon "camp de base" permanent (tu vois qu'on en arrive aux mêmes conclusions) dans un pays tranquille, agricole, avec une monnaie stable, qui n'a pas de dette : le Paraguay.

Car c'est là où nous divergeons (ce n'est que tactique) : persévérer à s'accrocher à un coin de France ne me semble pas un bon plan. Tu es dans une zone économiquement et politiquement trop exposée, tu ne peux rien faire économiquement d'autonome sans être taxé à mort avant d'avoir gagné un euro (je sais j'ai été à mon compte) et le salariat est en chute libre (il augmente en flèche malgré tous les efforts des bureaucrates de Pôle Emploi pour masquer les faits). Et tu ne peux avoir aucune autonomie pour tenter une vie en autarcie (ce qui nécessite quelques connaisances en agriculture-élevage) alors que c'est facilement réalisable là où je suis (les terrains ne sont pas chers).

Un débat intéressant à poursuivre, si tu le veux bien, public ou privé, c'est comme tu veux.

en réponse à ..

Signaler
Ame Nomade
Il y a 5 années
Bonjour,

,, Car, en fait, c'est toute l'Europe qui va devenir invivable.
mais oui l'Europe va sombrer dans la catastrophe , guerre,famine...

l'Europe c'est la première puissance économique au monde.


Et puis qu'on ne vienne pas me parler de la Chine c'est un pays de sous-traitance avec une masse salariale bon marché..
,,
dans un pays tranquille, agricole, avec une monnaie stable, qui n'a pas de dette : le Paraguay.

l'Euro aussi est une monnaie stable quoiqu'on en dise et ce n'est pas avec des capitaux en Guaranis qu'on va faire fortune, un peu de bon sens.

De plus le Paraguay a très peu d'industrie,ne peut pas se développer économiquement parce que le secteur économique primaire bref les exportations de production agricole ça ne suffit pas à compenser les importations de matières énergétiques,les produits à haute-valeur ajoutée comme la hitech..
de plus si les cours des matières premières baissent alors l'économie va se trouver mal...

Donc merci de ne pas suivre docilement et bêtement ce qu'affirme les médias en France ( presse,télé...),l'économie en Europe ne se porte pas si mal
,,
Aussi ai-je préféré lui mettre 10.000 km dans la vue (et même un peu plus) en installant ce que j'appelle mon "camp de base" permanent (tu vois qu'on en arrive aux mêmes conclusions)

parce que vous avez eu de la chance d'avoir des économies pour vous installer au Paraguay ce qui n'est pas le cas de tout le monde

En réponse à... la réponse

Signaler
Antlia
Il y a 5 années
,,
l'Europe c'est la première puissance économique au monde.
]

C'était. Et même si ça part de haut ça ne peut qu'aller que dans un sens (il suffit de prolonger les courbes des indicateurs économiques) : la dégringolade

,,
l'Euro aussi est une monnaie stable quoiqu'on en dise et ce n'est pas avec des capitaux en Guaranis qu'on va faire fortune, un peu de bon sens.


Ca c'est de l'autopersuasion. L'euro (mark, puisque euro est un préfixe) a été une erreur du type charrue avant les boeufs. Une monnaie commune aurait du voir le jour qu'après une harmonisation économique et fiscale. Or il n'en a rien été car, depuis la CECA et le début du "marché commun", les pays européens ont joué dans l'individualisme et la sous-traitance (en Chine principalement). L'Europe éconoimique était morte et l'eauro n'avait pas de raisons d'être.

,,
De plus le Paraguay a très peu d'industrie,ne peut pas se développer économiquement parce que le secteur économique primaire bref les exportations de production agricole ça ne suffit pas à compenser les importations de matières énergétiques,les produits à haute-valeur ajoutée comme la hitech..
de plus si les cours des matières premières baissent alors l'économie va se trouver mal...


Etre dans une économie agricole n'est pas "spectaculaire marchand" (pour reprendre Guy Debord), mais assure une stabilité et une pérennité contrairement à ce qu'une industrie peut laisser croire. Il n'y a qu'à voir la dégringolade du Japon pour le confirmer. Outre que le Paraguay est le 4e pays producteur mondial de soja (essentiellement transgénique, mais ceci est un autre débat) il est aussi un pays d'élevage. Or il est certain que le secteur alimentaire ne va nullement s'effondrer, tous les indicateurs montrent qu'il y a, en permanence, des tensions à la hausse. Et le fait qu'il n'y a aucun endettement est une confirmation que l'économie est bonne et qu'elle n'est pas fragile et livrée à la spéculation comme c'est le cas dans les pays endettés (comme la France)
,,
Donc merci de ne pas suivre docilement et bêtement ce qu'affirme les médias en France ( presse,télé...),l'économie en Europe ne se porte pas si mal


Outre que les merdias cherchent, au contraire, à nous vendre de l'Europe, la méthode Coué n'a jamais été "l'analyse concrète d'une situation concrète" (merveilleux, n'est-ce pas, dans cette "Europe qui ne se porte pas si mal' le taux de chômage en hausse constante en conséquence de l'effondrement de pans entiers productifs)

,,
parce que vous avez eu de la chance d'avoir des économies pour vous installer au Paraguay ce qui n'est pas le cas de tout le monde


Petits moyens. Il n'est pas nécessaire d'en avoir de grands pour s'installer au Paraguay. Et puis, au moins dans un premier temps, je peux héberger les candidats à la délocalisation si je suis suffisament en phase avec eux.

Mais mon propos n'était pas de me lancer dans une analyse critique macroéconomique, mais de répondre à Quentin (le pauvre va se trouver largué) qui se préoccupe, fort justement, de quelle microéconomie il faut constituer pour échapper au tsunami qui se prépare. Et mon propos était aussi que cette microéconomie devait nous permettre de mener une vie agréable en regardant, de loin, certains pays qui vont s'effondrer.

Qu'en penses-tu Quentin ?

Survivor

Signaler
bernardo eremita
Il y a 5 années
Ce que Quentin décrit est une version du survivalisme qui regroupe des activités et pratiques très diverses.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Survivalisme

Version inspirée de l'auteur suisse P. San Giorgio.

Monter une petite communauté recherchant l'autarcie alimentaire (au moins en partie) et énergétique est quelque chose de réalisable. Il y a eu de nombreuses tentatives.
Cela peut permettre de passer une période économique difficile. C'est à mettre en parallèle avec les phénomènes de retour à la campagne et de resserrement familial, que l'on peut voir par exemple en Grèce, depuis la crise. Et à un degré moindre en France.

Par contre je suis très dubitatif quant-à l'utilité réelle d'une base autonome face à une situation interne extrême de type guerre civile, surtout si elle dure.

Petites idées pour aller plus loin

Signaler
Antlia
Il y a 5 années

Quentin fait deux erreurs tactiques. Ce qui est minime là où l'essentiel de ses semblables en âge se cantonnent à la superficialité du moment. Lui, au moins, réfléchit sur l'avenir (pas marrant) qui nous pend au nez.

La première erreur est de rester en Europe (et en France pour ne rien arranger) où ne peut qu'être taxé et interdit de toute activité. Si j'ai choisi le Paraguay ce fut après mures réflexions pas éloignées de celles de Quentin.

Stocker des vivres est une chimère car on ne peut en stocker longtemps. Il vaut mieux pouvoir être autonome au niveau alimentaire.

Je tique un peu sur le terme "autarcie" qui évoque un peu trop, à mon avis, le repliement communautariste. J'y préfère "autonomie", c'est plus ouvert. Je suis nul en agriculture-élevage (ancien parisien, vous pensez...) mais je suis parfaitement conscient que cela est indispensable. Je me souviens d'un ingénieur agronome qui nous avait expliqué, il y a quelque temps, comment réaliser, au niveau d'une petite communauté, un cycle agriculture-élevage où chaque étape du cycle pouvait être excédentaire, donc vendable (ou troquable) à l'extérieur ce qui était bon pour la trésorerie.

Le but du jeu étant, par une démarche de ce type, pouvoir mener une vie confortable et riche au moins humainement, alors que ceux qui s'accrochent aux chimères du salariat dans une Europe en déconfiture n'ont, eux, aucun avenir.

monde en crise

Signaler
bernardo eremita
Il y a 5 années
Une crise systémique globale n'épargnerait aucune région.
Y compris l'Amérique latine.

Il y a aussi des choses à faire en France et en Europe.

Choses à faire en France

Signaler
Antlia
Il y a 5 années
Quoi donc ? Pointer à Pôle Emploi ?

Pif paf pouf

Signaler
synthetiseur
Il y a 4 années
Vivre comme un indigène de l'ère préhistorique, Oui c'est possible, mais ça dépend des régions, des pays, des climats,et surtout, des compétences de l'aventurier. Faut connaitre plein de choses sur les plantes, le bushcraft, etc... Moins vous saurez de choses, plus vite vous mourrez. Donc un peu d'apprentissage ne fait pas de mal, et pourquoi pas 2 jours en pleine nature pour déjà tâter le terrain et se faire une idée de l'expérience ? Après tout, il ne faut jamais se précipiter sans savoir dans quoi vous mettez les pieds.

PS: Il faut également être en bonne condition physique. Je dit pas qu'il faut être forcément un grand malabar, même un maigre ou un petit peut le faire, mais il faudra être constamment actif, et savoir à minimum grimper, nager, et courir, et entre autre, avoir un coeur bien accrocher si vous devez chasser. Car tuer une bête, c'est très moche, vous êtes prévenu.

Pif paf pouf

Signaler
synthetiseur
Il y a 4 années
Ah oui est une dernière chose toute aussi importante: Ne partez pas seul. Il faut au être en groupe. Seul, l'humain meurt. Soyez au moins 4-5 (des vrais amis de confiance ou de la famille).

@Synthétiseur

Signaler
Antlia
Il y a 4 années
Là tu mets le doigt sur une évidence qui est en même temps le nouveau tabou : parler (ici ou ailleurs) de mener une action collective consiste à proférer une obscénité innomable. Non ! Surtout pas ! On se barre en solo sur la pointe des pieds, seuls les vieux couples ne partent pas tous seuls. Les "d'jeun'z" vont étaler leurs états d'ême en la jouant maximaliste mais préfèreront crever sur pied dans leur charmante ville de province qui pue un ennui mortel (l'un d'eux me parlait de Vierzon) que de se barrer ailleurs, encore plus si c'est avec un (des) autre(s). De toute façon les "d'jeun'z" ne peuvent supporter quiconque a une différence d'âge de plus de 5 ans par rapport à eux.

vivre dans la foret s'est possible

Signaler
denndi
Il y a 4 années
salut je comprent tout a fait ce que tu peux pencé et ressentir car je pence la meme chose que toi il y a une posibilité je pence s'est de pouvoir faire une comunauté de gens qui pence la meme chose et de vivre de nos plantation et chassé comme dans le temps ( a l'approche ) mai il nous fau etre plusieur pour cela et de nos jours il y a de plus en plus de personne qui y revienne car nous vivons dans un monde fait que pour les seignieurs pas pour nous donc a nous de faire comme eux s'est a dire vivre notre vie comme bon nou semble et surtout vivre bien croi moi moi qui suis souvent dans les bois avec ma fille de 12 ans nous savon comment vivre en toute tranquilité

ci tu veu en savoir plus

Signaler
denndi
Il y a 4 années
je te donne mon adresse mail seb-t@live.fr le tiret avec le 6

En forêt ce que l'on cherche c'est nous même

Signaler
taniesch
Il y a 4 années
En Forêt, ce que l'on cherche c'est nous-même.

La forêt est un symbole qui questionne au moins autant que l'océan à la différence près que nous pouvons y vivre.
Cela fascine tout individu qui, voyant ces capacités cognitives et sensorielles dépérir dans des cages en métal et en pierre, cherche à se libérer de son emprisonnement.

La forêt est une désillusion totale pour celui qui veut trouver la nature car c'est l'apothéose de la maîtrise humaine sur les éco-systèmes. Tout tient par l'intervention de l'homme, dans un équilibre artificiel et hostile. Nous sommes loin des légendes celtes, ou de robin des bois.

Le phénomène que nous vivons lorsque nous voulons aller vivre en forêt c'est l'appel de notre instinct à se libérer de nos barrières psychologiques. Ce que j'aime dans cet appel, c'est qu'il pousse à vivre malgré tout.

J'ai maintenant une bonne nouvelle pour vous: que vous soyez dans une cage avec votre montre, ou au milieu de la forêt avec votre boussole vous pouvez écouter votre instinct. Lui seul vous guidera où vous devez être. Cela demande beaucoup de confiance en la vie et en soi naturellement. Cela demande de pratiquer la méditation, simplement être dans le silence et s'efforcer à entendre ce qui se passe. Une infinité de solutions, de chemins, de choix vont se présenter à vous, parce que ceux-ci se présentent déjà chaque jour.

Si toutefois vous ne me croyez pas, allez vivre en forêt.
En vous souhaitant un bon voyage.

Vivre en foret

Signaler
Lakana
Il y a 4 années
Bonsoir;
La discussion date et j'espere que vous avez tenter de realiser votre projet.
A tout hasard je vous conseille la lecture du livre de Raymond Pin"20 ans dans la foret" en occasion,sur internet.,hiver comme été. Lui n'avait pas choisi.
Paul

Bonjour pout tous

Signaler
Blueberry
Il y a 3 années
ceux qui voudraient vivre dans la forêt, il faut savoir que plus de 80% des forêts en France (mais le chiffre ne doit pas être très différent en Europe) ne sont plus les forêts originelles, mais des forêts re-plantées ou re-construites par l'homme, donc sans l'éco-système originel. C'est pour cela qu'il y a de moins en moins d'animaux sauvages ou d'oiseaux sauvages qui n'y trouvent plus les petits rongeurs ou les insectes nécessaires à leur survie. Il y a aussi de moins en moins de coins où on peut trouver des baies, champignons, châtaignes etc

D'autre part, beaucoup d'habitations ou de champs se construisent en détruisant les forêts, que ce soit en Amazonie ou en Europe. A Londres, les renards et les écureuils viennent fouiller les poubelles pour trouver de quoi se nourrir.
La seule alternative crédible et durable à la vie en ville me semble la vie sur une exploitation agricole, seul(e) ou en groupe avec des exemples réussis même en zone péri-urbaine (dans la banlieue de New-York notamment).

N'importe quoi

Signaler
djeckconect1
Il y a 3 années
Alors c'est encore bien la réponse digne d'une psy bien intégré et intégrante dans la vie dite "normale"

Et bien voilà

Signaler
djeckconect1
Il y a 3 années
,,bonjour!
non ce n'est pas impossible! arrêtez de faire des theories à tout va!
ce genre de choses, faut pas y réfléchir pendant 107 ans, faut se lancer, yaller tout plaquer et accepter d'etre au jour le jour... et la on se rend vraiment compte de tout ce qui est possible! on peut vivre sans argent, ou presque, on peut en tout cas vivre sans maison, avec un peu d'organisation, de confiance en la vie, et ne pas quautionner ce qu'on approuve pas... j'ai moi même vécu ainsi durant des courtes periodes (je ne chasse pas!! mais il ya toujours des solutions qui s'offrent a vous quand on y croit.. )... rien n'interdit de faire demi tour non plus et surtout: rien n'interdit de se déplacer.... je crois en effet que la meilleur solution est de le jouer a la mode nomade (en fonction des saisons, des besoins du moments, des envies de rencontre ou pas!!)
yen a qui vivent sans argent... c'est subit et ils vivent quand meme...!! si tu le choisis ca sera un combat et il est certain que ce ne sera pas tous les jours facile.... mais c'est oh combien faisable... et aucune vie n'est facile... on choisit quand on le peut les difficultés qu'on "prefere"...
fais le... tu verras ce qui t'arriveras... mais n'ecoute pas les gens qui veulent t'empecher d'etre libre... ca derange beaucoup plus qu'on croit... et c'est une des plus grandes difficultés dailleur!
mais tu peux me croire sur parole: on peut !!! j'en connais un (mon pere) qui vit comme ca depuis maintenant 25 ans, aujourd'hui il a une retraire minuscule (le peu qu'il a bossée!) mais il fut un temps ou il avait rien du tout, une tante et des rangers... il en bave parfois, mais iil prefere en baver comme ca qu'autrement..
T'as peut etre changé d'avis?? moi j'ai pris gout au confort (relatif..) depuis que j'ai un enfant...
be happy!


Tout a fait d'accord avec toi, la preuve je vis ainsi...

C'est ça oui

Signaler
djeckconect1
Il y a 3 années
,,Vivre totalement sans argent c'est illusoire.
Vivre "comme à la préhistoire" ça l'est encore plus.
Vivre en forêt (ou autre) et dans un habitat dit alternatif, ça l'est beaucoup moins.

Je te conseille (si tu traines encore sur le forum) de bien étudier la législation et les usages de ces pratiques, qui sont très variées. Il y a un certain nombre de sites sur le sujet. Certains lieux sont plus propices que d'autres, de par une certaine "tolérance", en tous les cas ne va jamais frontalement contre l'avis d'un maire, d'une autorité ou d'un propriétaire. Tu as forcément un peu d'argent, d'autres ont des terrains, je te laisse deviner la suite.


Vivre autrement c'est déjà ors la loi, donc parfois faut se bouger le cul et cesser de se chier dessus brave moutons...

Encore la TV

Signaler
djeckconect1
Il y a 3 années
,,J'ai 18 ans et je souhaite moi aussi vivre en forêt. Je suis dispensé de l'armée et je souhaite quand même faire un exercice: la survie en forêt. Je pense aller pas loin de la maison dans la forêt. Je vais d'abord essayer de tenir le plus longtemps possible en forêt sinon je rentre à la maison. Une fois revenu à la maison, je réfléchis au choses, aux p'tis trucs que j'aurais pu faire pour tenir plus longtemps et je recommence avec plus d'expérience.

Mais si vous voulez plus en savoir sur la vie en pleine natur, regardez "Into the Wild" en film. Il est bien.


Ne passez pas votre vie à regarder les conneries publicitaire à la télé et se sera déjà mieux. Arrêtez de croire tout ce que dit cette boite à idiotie.

Pleine nature

Signaler
colameric
Il y a 3 années
alors tu en es où mon gars, toi qui voulait partir vivre en pleine nature ? Depuis le temps, les 3 grains de maïs que tu t'étais collé dans le cul ont eu le temps de faire des petits, Raconte-nous!!!

Voyager en Norvège

Signaler
oonavoyage2
Il y a 1 année
Salut,

Je rentre de Norvège où j'ai vécu en autonomie durant plusieurs semaines. J'ai rencontré des gens qui vivaient encore du troc (chasse et pêche contre maison, bois et patate).

Salutations

Sarah - Say Meow - Voyager sans argent

Vivre en pleine nature dans les vogues.

Signaler
xblader16
Il y a 1 année
Salut dans deux mois je part vivre en pleine nature dans les vogues. Je ne ne veux pas de conseils. Je veux juste savoir si il y aurais des personnes intéressées.

intéressé par quoi ?

Signaler
djeckconect1
Il y a 1 année
heuuuuuu, interressé par quoi ?

Vivre en pleine nature dans les vogues.

Signaler
xblader16
Il y a 1 année
Intéressé par ce mode de vie et envie de le faire avec d'autre personne.

mode de vie

Signaler
djeckconect1
Il y a 1 année
Ha ok, mais je pense qu'il faudrait que tu développe un peu ton projet, ce que tu recherche les gens que tu voudrais intégrer au groupe, etc.
Car là franchement comme c'est dit, c'est plutôt agressif, on ne comprends pas ou tu veux en venir. Peut-être faudrait-il créer un blog ou tout simplement un nouveau post.

La "recherche de gens" me fait marrer

Signaler
Antlia
Il y a 1 année
@djeckconect11 Ces "projets" ne sont que des rêves et des fantasmes ce qui, par définition, est strictement individuel. Donc ils s'épanchent sur le Routard, c'est moins cher qu'une cure de psychanalyse. Et outre que l'époque n'est plus aux relations humaines (je n'ai trouvé personne pour ma grande vadrouille en Patagonie, pourtant je l'invitais, qu'aurais-je pu faire de mieux ? Finalement, en solo, ce n'était pas mal du tout, bien que fatiguant pour conduire seul sur de grandes distances), il le dit lui-même : il ne veut pas de conseils. Un fantasme de gourou de secte qui ne veut que des esclaves dociles ?

Vivre en pleine nature dans les vogues.

Signaler
xblader16
Il y a 1 année
Je veux pas de conseil car je l'ai déjà fais pendant 3 mois et je retourne au même endroit. Je désir juste partager cette expérience avec des gens qui ont envie de la vivre c'est tout. C'est chiant les personne qui croient tout savoir et dénigrent les chose qu'ils ne peuvent concevoir. Ci scela ne t'intéresse pas que viens tu faire ici? Tu t'ennuis?

Gourou gourou

Signaler
djeckconect1
Il y a 1 année
c'est exactement la réflexion que je me faisais, on dirait un gourou qui recrute ses membres.
certains vivent leur fantasmes comme toi par exemple ou moi qui a veccu 10 ans dans une cabane dans la forêt. Et quand on à veccu ça on à pas besoin de psy...