Forum Sénégal

le Wolof

3 réponses
Bas de page
jeangilles
jeangilles  
le 2 septembre 2007 à 11:10 dans Culture Sénégal
Bjr a toutes et a tous
Cest la rentree qui veux integrer la classe de Wolof??
Ce serait sympa au prochain voyage au Senegal d aller plus loin que Nagadef ou Dieuredieuf....
Suis region Medoc alors contacte moi

jean gilles

réponse à ton message

Posté par roger (388 messages) le 5 septembre 2007 à 23:38 Au Sénégal,

Le Wolof est la plus importante des six langues / dialectes parlés au Sénégal (sérrère, mandinque, soninké, diola et poular constituant les autres). La majorité des sénégalais parlent le Wolof. Le Français reste néanmoins la seule langue officielle.

On parle également le Wolof en Gambie, et, un peu au Mali et en Mauritanie.

Sachez cependant que, même certains sénégalais, ne parlent le Wolof que "partiellement" alors même qu'ils ne parlent pas forcément les autres langues du pays, ils ajoutent alors des mots français dans les phrases faites en Wolof. Ne soyez donc pas étonné, d'entendre du français au milieu d'une conversation


Vous ne serez donc pas dépaysé, les sénégalais parlent le Français, c'est la langue officielle. Cependant, vous pourrez aussi trouver des sénégalais qui ne parlent que le Wolof, la langue du pays. Le Wolof est devenu la langue vernaculaire principale du Sénégal. Il est parlé par près de 80 % de la population Ces sénégalais ne se trouvent pas forcément en brousse, vous les rencontrerez aussi en ville. C'est comme ça...

Il est bon de connaître les principaux mots, les principales phrases nécessaires à ce voyage et au partage avec ces gens. Je vous propose deux sites. Consultez les en complément de ce que je vais faire paraître ultérieurement et que vous pourrez imprimer pour celles et ceux qui en ont les moyens. Vous aurez là un excellent lexique nécessaire pour votre futur voyage


1) http://www.chez.com/afroweb/wolo_frm.htm

2) http://www.aventuresland.com/toutlewolof/index.htm

et vous, vous avez autre chose à proposer pour apprendre ou découvrir cette langue ?


Way : copain, pote, qu'on utilise aussi quand la personne n'est pas du tout un copain (laisse-moi way).
• Dé ! : interjection qui marque la fin d'une phrase, pour en souligner fortement son contenu (il a trop duré dé!).
• Dal : signifie "alors" et sert également à insister : toi dal. Sert également de virgule.
• Nag : signifie "en tout cas, aussi". Kon nag : donc
• Chetetet ! : exclamation utilisée pour marquer la stupéfaction la plus totale. (Le car rapide est tombé de l'autoroute : chetetet!)
• Borom : propriétaire, patron, chef : - borom bitik : boutiquier - borom taxi : chauffeur de taxi.
• Xanna : signifie "est-ce que", mais s'emploie lorsqu'on suppose que la réponse est positive : Xanna il est fou?
• Essencerie : station service
• Dibiterie : lieu de restauration où l'on prépare du mouton grillé
• Bitik : boutique.
• Trop (prononcer "torop") : très, beaucoup. On peut le renforcer en ajouter "même" à la fin de la phrase: cette fille est trop belle, même.
• Durer : être là depuis longtemps.
• Faire les bancs : aller à l'école. Nous avons fait les bancs ensemble : nous avons fréquenté la même classe.
• Être en état : être enceinte.
• Long : grand, en parlant de la taille d'une personne (le contraire est court).
• Le mois est creux : correspond à la période du mois durant laquelle on a épuisé les revenus du mois précédent et pas encore touché ceux du mois en cours, c'est à dire qu'on manque fortement de liquidités.
• L'impératif en wolof se fabrique en ajoutant "al" ou "el" à la fin du verbe. Il n'est pas rare d'ajouter ce suffixe à un verbe français : awancel (avance), droitel (prends à droite), etc.
• Disquette : synonyme de "minette" en français. Jeune fille bien faite de sa personne, vêtue de peu de choses, qui aime attirer les regards. Le mot vient de discothèque.
• Le Thiof est un poisson (espèce des mérous), mais qualifie également aujourd'hui un homme qui aime séduire : pour être un bon "thiof", il faut posséder une belle voiture (une BMW dernier modèle est conseillée), un téléphone portable (indispensable, c'est mieux s'il sonne tout le temps), des fringues "sapes", des chaussures cirées et être entouré d'une cour de jeunes femmes.



Bonjour
Salamaleikum

Comment vas-tu ? (que fais-tu)
Na nga def

Je vais bien (je suis là seulement)
Maa gni fii rek

Comment va la famille (où sont les gens de la maison) ?
Ana waa kër ga

Elle va bien (ils sont là-bas)
Nu nga fa

Merci
Dieureudieuf

Oui
Waow

Non
Dedeet

Qu'est-ce que c'est ?
Li lan la

Viens ici
Kay fii

Attends
Kharal

Tiens
Am

Au revoir (à demain dans la paix)
Ba suba ak jam

A la prochaine, si Dieu le veut
Ba beneen yon, inch Allah

Je m'en vais
Maa ngi dem

Combien (le prix)
Niata la

Baisse le prix
Wañi ko


D'autres mots et expressions usuelles

Comment vous appelez-vous ? : Nanga tudd
Je m'appelle :Mangi tudd
Où se trouve l'hôpital ? :Fan la hôpital nèk
Excusez-moi :Baal ma
Manger :Lèk
Boire :Nan
Je veux ou je voudrais : Dama bèg
Jour :Bécék
Nuit : Gudi
Chaud :Tang
Froid :Sed
J'ai chaud :Dama tang
J'ai faim : Dama kiff
J'ai soif :Dama beugue nan

LES SALUTATIONS

Il est d'usage, au Sénégal, de saluer toute personne à laquelle on s'adresse.

Tout d'abord en arabe:
Salam aleykoum
réponse : Maleykoum salam

Puis en wolof:
Na nga def? Comment vas-tu?
réponse : Maa ngi fi. Je suis ici (ça va bien).
ou bien
Naka ngeen def? (pluriel) Comment allez-vous?
réponse : Niun ngi fi. Nous allons bien (le u se prononce ou).

La famille compte beaucoup pour les africains. Vous devez donc vous informer de la bonne santé de chacun:

Naka sa wa kër ? Comment va la maison (la famille)? (le ë se prononce eu)
réponse : Niun nga fa. Elle est là-bas (elle va bien).

Ana sa djabar? Comment va ton épouse?
réponse : Mu nga fa. Elle est là-bas (elle va bien).

Ana sa djekër? Comment va ton époux?
réponse : Mu nga fa. Il est là-bas (il va bien).

Ana sa dom? Comment va ton fils?
réponse : Dafa febar. Il est malade./ Mu nga fa. Il est là-bas (il va bien)


TIC - Traduction de logiciels en wolof : Microsoft se connecte en langues nationales
source:
http://www.lequotidien.sn/articles/article.CFM?article_id=34649


C’est une fenêtre ouverte pour ne pas rater le train de la mondialisation. Après le Swahili, Microsoft envisage la localisation en wolof de ses deux futurs logiciels : Windows vista et Office 12. Une version qui devrait être disponible, en même temps que celle anglaise et française.

La nouvelle, rendue publique, hier, au cours d’un point de presse par Cheik Modibo Diarra, récemment nommé président de Microsoft Afrique, a reçu l’avis très favorable du gouvernement sénégalais. En témoigne, la présence aux côtés de M. Diarra, du directeur de l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie), Mohamed Tidiane Seck.

La délégation de Microsoft à Dakar pour la mise en place du comité de travail va collaborer étroitement avec l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Une équipe de linguistes et professionnels de l’informatique vont travailler ensemble pour «mettre au point un glossaire en wolof couvrant le domaine de l’informatique courante. Cette véritable localisation, à ne pas confondre avec une simple traduction, servira de base au langage Interface Pack qui permettra aux développeurs de créer, tester et finaliser l’application», souligne Andy Abar, directeur de Microsoft pour l’Afrique de l’Ouest, de l’Est et du Centre.

Aussi, «cette version en wolof constitue également une opportunité exceptionnelle pour tous les développeurs de logiciels, de plus en plus nombreux en Afrique de l’Ouest. Car, au final, ce sont les seuls capables de développer des applications dans cette langue. Dès que les outils seront disponibles, les développeurs de cette région auront la possibilité de créer des applications supplémentaires en wolof. C’est ainsi qu’on pourra, par exemple, développer un correcteur orthographique, localement. Il est, en outre, possible de créer des applications logicielles pour l’entreprise, l’administration et les particuliers, en fait tout ce dont a besoin le marché», renseigne M. Paul Niamkey, directeur général de Microsoft Afrique de l’Ouest et du Centre.

Pour M. Seck «les jeunes Sénégalais doivent trouver une occasion à ce projet pour apporter leur savoir-faire, participer à la construction de cet édifice». Une idée partagée par Cheik Modibo Diarra, qui estime que «si nous pouvions développer les ressources humaines, régler les problèmes de gouvernance de nos pays, le XXIe siècle pourrait être celui de l’Afrique».


je viens de découvrir que nos amis Belges ont aussi la possibilité d'apprendre le wolof. lisez cette annonce que je viens de copier sur un autre forum.
Nangadef tout le monde,

Nous organisons des cours de 'wolof' à Bruxelles (Anderlecht) les jeudis soirs de 19 à 21h.
Après quelques cours 'test' au mois de juin, nous démarrons définitivement le 14 septembre à 19h avec une nouvelle série (trimestre/année). Si vous etes interessés ou voulez + d'infos envoyez un mail à:
wolof-bxl@hotmail.com
A+
Amadou et Anne

ah enfin le retour de Roger

Posté par dialaw (48 messages) le 6 septembre 2007 à 21:29 merci pour ce cours de wolof Roger, on a toujours un grand plaisir à lire vos réponses . Par contre je ne retrouve pas la prononciation des mots wolof appris sur place. Il y a tant de différence entre l'oral et l'écrit pour cette langue !

réponse à Myriam

Posté par roger (388 messages) le 7 septembre 2007 à 23:53 Bonjour Myriam;

Je pourrais si vous voulez vous traduire des phrases clef avec la prononciation en phonétique pure. C'est possible à la demande...; pourquoi pas;
Bien à toi, Roger;



  Autres discussions Culture Sénégal

SUJET
  Ousmane Sow sculpteur (12 réponses)
  Pastoralisme Sénégal oriental (7 réponses)
  Impressions du Sénégal (3 réponses)
  Festival du Sahel 2013 (2 réponses)

Rechercher
Plus de résultats le Wolof


 Photos Sénégal

Plage de Gorée
Héron cendré
Un Cobe de Buffon
Etal
Drapeau sejours week end Sénégal

Partir au Sénégal


Applis Routard Iphone Ipad