Lascaux : ouverture du Centre International de l’Art Pariétal

Lascaux : ouverture du Centre International de l’Art Pariétal
Lascaux IV © Dan COURTICE - Sémitour Périgord

Quoi de neuf ? Lascaux ! Avec l’ouverture du Centre International de l’Art Pariétal le 15 décembre, le célèbre site préhistorique s’offre une nouvelle jeunesse. Il y aura beaucoup de monde cet hiver sur les traces des premiers hommes, dans la vallée de la Vézère, entre Lascaux, la Roque-Saint-Christophe, la Madeleine et Les Eyzies. Ici, 400 000 ans vous contemplent. À travers l’art pariétal, les gravures et les bas-reliefs, on suit pas à pas la lente évolution humaine. À côté des 147 gisements et 25 grottes ornées de la vallée, l’homme va pouvoir partir à la recherche du passé de l’humanité en utilisant les techniques les plus contemporaines à Montignac même, maintenant que le Centre International de l’Art Pariétal de Lascaux ouvre ses portes. Une visite qui s’adresse à tous les âges de l’homme.

Bienvenue à « Montignac-sur-Lascaux »

Bienvenue à « Montignac-sur-Lascaux »
© Dan COURTICE - Sémitour Périgord

Montignac serait resté un bourg tranquille sur la Vézère sans la découverte sur son territoire, en septembre 1940, d’une grotte qui allait changer son destin, sinon son visage même.

Quatre adolescents, à la recherche d’un chien, descendent dans une crevasse et tombent sur une grande salle couverte de peintures d’animaux. Couleurs exceptionnelles, fraîcheur de l’ensemble, vivacité des traits, l ‘émotion restera intacte des années durant pour tous ceux qui eurent la chance de découvrir la grotte dans l’état.

Dans les années 60, il fallut la fermer à la visite, le passage de centaines de milliers de personnes en ayant bouleversé l’équilibre atmosphérique et le degré d’humidité. De petites algues vertes, pire, une fine couche de calcite blanche, commençaient à se répandre sur les parois, et le support rocheux se détériorait.

D’où la naissance de Lascaux II, réplique la plus exacte possible de la grotte, qui fit sensation à l’époque. Et le temps, s’il semble s’écouler ici moins vite qu’ailleurs, passa.

Au début de la seconde décennie du 21e siècle, un Centre International unique en son genre a été imaginé et finalement réalisé dans le sens d'une politique réfléchie et globale de valorisation du patrimoine préhistorique de la vallée. Il est inauguré cette semaine.

Les habitants de Montignac ont littéralement vu sortir ce centre d'Art pariétal de terre, au pied d’une colline désormais sanctuarisée, à quelques kilomètres du cœur de la cité, et à deux pas de pavillons qui n’entreront pas forcément dans l’histoire des hommes...

Ce bâtiment-paysage, qui donne un peu le sentiment d'une incision, d'une faille horizontale, a été conçu avec les irrégularités naturelles, les aspérités du lieu, comme pour se faire accepter de la nature environnante. Le béton confère à l'ensemble une dimension de monolithe et une puissance certaine, contrastant avec le verre et le vert tout autour.

Visite du Centre international de l'Art pariétal

Visite du Centre international de l'Art pariétal
© Dan COURTICE - Sémitour Périgord

Contrairement à un musée, le Centre International de l’Art Pariétal, qui ouvre le 15 décembre, n'a pas vocation d'exposition, mais pour objectif d'expliquer le site et ses richesses. Donner à voir enfin l'intégralité de la grotte constitue l'élément essentiel du projet, en même temps que l'utilisation des nouvelles technologies de l'image et du virtuel.

Le prix d'entrée est justifié dans l'esprit des concepteurs du projet par la durée du parcours (2 h 30 conseillée) ou votre compagnon de visite : un équipement individuel utilisant la technologie RFID et Wifi. Cet outil interactif vous suit dans les différents espaces, porteurs chacun d'ambiances très différentes.

Six séquences sont à découvrir à son propre rythme. Une plateforme élévatrice conduit d'abord au belvédère, pour permettre à chacun de s'orienter avant de se perdre ensuite dans les méandres du temps. Déambulation en plein air, jusqu'à l'entrée de la grotte, afin de revivre l'aventure des quatre heureux découvreurs de Lascaux. Une descente en pente douce plonge ensuite le visiteur dans une atmosphère humide et sombre, aux sons assourdis, pour se mettre en condition.

Le voyage dans le temps, riche en émotions diverses, nous laisse groggy dans le Jardin de la grotte, un patio destiné à nous ramener à l'époque actuelle. La séquence suivante est destinée à décrypter les œuvres de la grotte et à en comprendre les enjeux. Des tables interactives vont permettre à tous les âges de faire leurs propres recherches, avant d'aborder les problématiques d'historiographie, bref, de revenir sur les travaux des historiens des siècles passés.

La visite se poursuit avec un petit tour du monde de l'art pariétal, pour changer d'ère, avec des films en 3D, avant d'explorer les liens entre art pariétal et art moderne, dans une galerie numérique forcément interactive.

Des expositions temporaires permettent enfin aux heureux premiers visiteurs de plonger dans le passé d'une façon aussi ludique qu'inédite, et leur donner envie de prolonger ensuite le séjour au pays de Lascaux.

Pour en savoir plus

Consulter notre guide en ligne Périgord, Dordogne

- Lascaux : tél. : 05 53 50 99 10. www.lascaux.fr  Ouv hiver 9 h-19 h déc-mars ; 9 h-20 h avr-juin ; 8 h 30-22 h juil-août ; 9 h 30-20 h sept ; 10 h-19 h à partir d’oct. Visites par groupe d’une trentaine de personnes. Dernière admission 2 h avant fermeture. Entrée : 16 € ; 10,40 € pour les 5-12 ans. Nocturnes le lundi de mai à sept. Boutique, café.

- Office de tourisme de Montignac : pl. Bertran-de-Born, 24 290 Montignac-sur-Vézère. Tél. : 05 53 51 82 60. lascaux-dordogne.com  Au rez-de-chaussée de l’ancien hôpital Saint-Jean-l’Évangéliste. Ouv hors saison lun-ven 10 h-12 h 30, 14 h-17 h.

Texte : Gérard Bouchu

Mise en ligne :

Périgord - Dordogne Les articles à lire

Services voyage