Noël aux châteaux en Val de Loire

Noël aux châteaux en Val de Loire
© Marie Borgers

Réputés pour leur magnificence, les châteaux de la Loire se mettent à l’heure de Noël. Le faste de leurs intérieurs et la beauté romantique de leurs jardins déclinent les traditions des fêtes de fin d'année. Sapins, décorations et gourmandises prennent leurs quartiers dans les salles. Chaque site aborde Noël sous un angle particulier, et ainsi se renouvelle l’enchantement. Une belle occasion de découvrir la vie de château sous un jour inédit... étoiles dans les yeux garanties !


« Noël au fil des siècles » à Amboise

« Noël au fil des siècles » à Amboise
Noël au Château d'Amboise © JC. Coutand Méheut - CRT Centre - Val de Loire

Temple de l’excellence culturelle de la Renaissance et symbole du prestige de la Cour, le château royal d’Amboise revisite les arts et traditions des fêtes de la Nativité au fil du temps, en particulier entre le XVIe et le XIXe siècle, période d’occupation des lieux.

Le logis royal au mobilier gothique et Renaissance est exceptionnellement décoré. Le visiteur, émerveillé, (re)découvre avec un regard d’enfant les origines de l’arbre de Noël, de la bûche, des boules…

Un sapin de Noël orné de pommes rappelle ainsi la genèse des boules de Noël. Les premiers arbres de Noël étaient décorés de fleurs et de fruits, et notamment de pommes. Mais quand au XIXe siècle vinrent sécheresse et disette, un souffleur de verre mosellan décida de fabriquer des boules en verre, puis en cristal. Elle était née, la divine boule de Noël.

Pour les petits et grands enfants, une reconstitution au milieu du mobilier permanent met en scène des jouets anciens, prêtés par le musée de la Poupée et du Jouet ancien de Wambrechies (Nord). Elle souligne l’évolution depuis les jouets les plus primitifs, comme le jeu de quilles, jusqu’aux jouets manufacturés d’aujourd’hui. La visite rappelle au passage que les enfants royaux recevaient eux-mêmes des jouets rudimentaires.

Clou de la visite dans la salle du Conseil, autour de la crèche napolitaine. Des personnages en terre cuite, vêtus d'étoffes précieuses, relatent les traditions religieuses et les scènes profanes de la vie à Naples. Un joli clin d’œil aux liens historiques qui unissent Amboise à l’Italie.

Du 26 décembre 2017 au 6 janvier 2018. Commentaires et musiques de Noël avec l’audio-guide dédié. Visites guidées dédiées aux familles avec enfants de 7 à 12 ans, tous les jours à 15h30. Durée de la visite : 1h.

« Noël en fleurs » à Chenonceau

« Noël en fleurs » à Chenonceau
Noël à Chenonceau © JC. Coutand Méheut - CRT Centre - Val de Loire

Voici sans doute le plus spectaculaire des Noëls aux châteaux, dans ce chef-d’œuvre de la Renaissance, célèbre pour ses arches franchissant le Cher. Également réputé pour ses compositions florales en toutes saisons, le château de Chenonceau célèbre tout naturellement Noël en fleurs. Il perpétue la tradition des fêtes somptueuses qui y étaient données.

Salles et chambres s’ornent de généreuses compositions florales et végétales signées par l’atelier floral du château, qui fait preuve d’une belle inventivité. Les fleuristes glanent des végétaux dans le parc du château pour réaliser des bouquets garnis qui sont autant d’œuvres d’art. Ces compositions soulignent l’élégance et la grâce des lieux.

Points d’orgue de cette visite théâtrale : 3 sapins monumentaux. Dans l’emblématique Grande Galerie sur le Cher, levez la tête : les lustres sont ornés de boules et reliés par une guirlande de branches de sapin. Ce ruban mêlant végétal et brillance crée une perspective qui mène tout droit à l’image marquante de ce Noël à Chenonceau : le sapin monumental de plus de 6 m de haut, qui s’élève du sol en damier jusqu’au plafond, tout de blanc et d’or.

Adorablement régressif, le sapin des enfants (4 m de haut), dans le salon Louis XIV, célèbre l’enfance et la gourmandise. Dans les cuisines, les tables sont chargées de pommiers stylisés : les pommes sont faites de fleurs fraîches.

Plus mélancolique, le sapin de la chambre de Louis de Lorraine (3,5 m de haut) évoque l’inconsolable chagrin de la veuve du roi Henri III. En écho aux motifs du plafond, les plumes symbolisent la peine, tandis que les boules s’allongent en forme de larmes. Un émouvant hommage à l’histoire de cette pièce.

Du 2 décembre 2017 au 7 janvier 2018. Une représentation de chant choral est prévue dans la grande galerie.

« Sapins d’hiver, sapins divers » à Chinon

« Sapins d’hiver, sapins divers » à Chinon
Noël au Château de Chinon © CDT de Touraine

Seule forteresse médiévale en Val de Loire, la forteresse royale de Chinon est connue pour être la résidence des Plantegenêts et le théâtre de l’entrevue entre Charles VII et Jeanne d’Arc en 1429. Les silhouettes de la tour de l’Horloge, du château du Milieu et du fort Coudray sont bien les marques d’une architecture défensive.

Mon beau sapin, roi des forêts... À la forteresse de Chinon, Noël s’annonce 100 % sapins, placé sous le signe de cet arbre dans tous ses états, naturel ou stylisé. Un fleuriste titré « Meilleur ouvrier de France » et son école d’art floral ont conçu et créé près de 120 sapins rouges et or.

Engagés dans une démarche de développement durable, ils ont privilégié des matériaux naturels collectés dans la nature (branches), des matériaux recyclés (palettes) et de récupération (ceps de vigne). Ils ont travaillé branchages, pommes de pins, fils de fer, sphères et même gobelets, mais aussi la transparence et la compression des éléments. Ces installations contemporaines prennent place dans le romantique parc planté d’ifs, de cyprès et d’espèces rares, un brin méridional.

Ce projet artistique se veut participatif : les enfants sont invités à déposer in situ, dans des gabarits aux formes de sapins, les décorations de Noël faites de leurs propres mains. L’empilement et la diversité des objets feront ainsi l’œuvre de demain.

Pour ces petits lutins, le château propose des ateliers de découverte des jeux médiévaux, et de fabrication de décorations inspirées de l’époque médiévale.

Sapins installés dans le parc du 3 au 31 décembre 2016.

« Douceurs et chocolat » à Azay-le-Rideau

« Douceurs et chocolat » à Azay-le-Rideau
Château d'Azay-le-Rideau © JC. Coutand Méheut - CRT Centre - Val de Loire

Inscrit dans l’imaginaire collectif pour son élégance et ses miroirs d’eau du XIXe siècle (et non de la Renaissance), le château d’Azay-le-Rideau est au cœur d’une campagne exceptionnelle de restauration. Celle-ci porte sur les façades de style Renaissance tourangelle et les toitures en ardoise.

Le parc paysager à l’anglaise a quant à lui déjà été restauré : ses allées ont été redessinées, les prairies nivelées et remaniées, la collection botanique des arbres d’ornement renouvelée, et des milliers de bulbes ont été replantés.

Poussons maintenant la porte du château. Au fil des salles, grands sapins et une myriade de douceurs et gourmandises disséminées ici et là viennent apporter une note chaleureuse et festive à la richesse des décors et des collections. Les tables de fête se parent de vaisselle et de verrerie, mais aussi de mignardises concoctées par les artisans locaux (chocolatier et pâtissier) : clémentines parsemées de pépites de chocolat, cabosses, Pères Noël en chocolat, bonshommes en pain d’épices et pâtes de fruits.

Cerise sur le gâteau de ces gourmandises décoratives (la dégustation est pour plus tard) : le sapin de Noël géant orné e confiseries, accompagné de figurines. Autant de décors et de détails qui mettent dans l’ambiance et réchauffent au seul regard.

Ces tablées et décorations s’accompagnent d’une série d’animations. Lors des « visites gourmandes », les hôtes du château sont invités à découvrir ses collections en lien avec la thématique de la gourmandise : introduction du chocolat en France, festins de la Renaissance, douceurs cachées dans la tapisserie de Psyché...

Pour les familles, des animations théâtrales sont orchestrées dans la cuisine, autour de saynètes d'une vingtaine de minutes.

Du 3 décembre 2017 au 8 janvier 2018.
Visites gourmandes sur réservation. Durée : 2h.
Animations théâtrales (sans réservation). Durée : 20 minutes.

Fiche pratique

Pour préparer votre séjour, consultez notre fiche destination châteaux de la Loire.

Touraine Loire Valley, agence départementale de tourisme de Touraine

Office de tourisme d’Amboise

Office de tourisme de Chenonceau

Office de tourisme du pays de Chinon

Office de tourisme d’Azay-le-Rideau

Lire notre reportage sur La Loire au fil de l’eau et nos idées week-end Amboise et Chinon, au pays de Rabelais

Lire également notre dossier spécial La Loire à vélo

Voir notre portfolio Noël féerique au château

Aller en Touraine

En train : liaison TGV directe depuis Paris-Montparnasse en 1h10. La gare SNCF de Tours est connectée au TER desservant l’ensemble de la région. Location de voiture possible à la gare.

En voiture : depuis Paris, prendre l’A6 puis l’A10 après le péage de Saint-Arnould, en direction de Bordeaux.

En avion : aéroport Tours-Val-de-Loire. Loueurs de voiture sur place.

Dormir

Trouvez votre hôtel dans la région des châteaux de la Loire.

Manger

Dans le secteur d’Azay-le-Rideau / Chinon :

- L’Aigle d’Or : 10, avenue Adélaïde-Riche, à Azay-le-Rideau. Adresse traditionnelle et excellente table. Le chef s’est vu décerner le titre de maître-restaurateur. Produits régionaux et cuisine de saison.

- Vincent Cuisinier de campagne :19, rue de la Galottière, à Ingrandes-de-Touraine. Dans une maison de maître entre plaine et coteaux, un lieu hors du temps. Dans « le plus pur esprit de consommation locale », produits issus du potager ou du marché du coin. Belle carte des vins.

… sur le pouce

- Bigot : 2, rue Nationale à Amboise (au pied du château). Maison de renom depuis 1913. Chocolats, pâtisseries (viennoiseries, tartes Tatin...), thés, chocolats chauds façon « grand-mère »  et glaces maison. Goûter les amboisines, spécialités de la maison : des bûchettes de chocolat aromatisées au marc de Touraine.

Texte : Marie Borgers

Mise en ligne :

Châteaux de la Loire Les articles à lire

Vous croyez connaître le Berry, détrompez-vous ! Au cœur de la France, il s’en passe de...

Services voyage