Où partir en 2018 ?

Où partir en janvier 2018 ?

Admirer le spectacle des aurores boréales en Laponie finlandaise, faire le plein de soleil au Maroc, se ressourcer entre vignoble et Méditerranée du côté de Narbonne...

La Laponie, au pays des aurores boréales

La Laponie, au pays des aurores boréales
© sara_winter - Adobe Stock

Envie de mettre un peu de magie dans l’hiver ? Cap sur les grandes étendues blanches de la Laponie finlandaise, au nord du cercle polaire arctique. Désormais, un vol direct Paris CDG-Kittilä permet de s’y rendre en à peine plus de 3 heures ! 

Avec son climat sec, la Laponie, plongée dans l’obscurité en hiver, est un bon spot pour voir les aurores boréales (mais ce n’est pas 100 % garanti !), succomber à l’appel de la forêt boréale, faire une randonnée à traîneau à chiens, pêcher dans un lac glacé… Et, au retour, pourquoi ne pas faire un stop à Helsinki ?

Essaouira, Fès, Tanger… City breaks sous le soleil marocain

Essaouira, Fès, Tanger… City breaks sous le soleil marocain
Essaouira © martin2014 - stock.adobe.com

Ici, en janvier, il fait souvent soleil et le thermomètre affiche des températures clémentes. C’est donc le moment d’aller découvrir les villes du Maroc, flâner dans leur médina, goûter à leur gastronomie succulente et à leur splendide lumière… Nombre d’entre elles sont reliées à la France par des vols low cost, autant en profiter !

Pour changer de Marrakech, pourquoi ne pas aller se ressourcer face à l’Atlantique dans la vieille ville sertie de remparts d’Essaouira, se perdre dans la splendide médina de Fès dont on ne manquera pas d’admirer l’artisanat ou partir sur les traces de la Beat Generation dans la mythique Tanger ?

La Narbonnaise, entre vignoble et Méditerranée

La Narbonnaise, entre vignoble et Méditerranée
Canal du Midi © lamio - stock.adobe.com

Bien sûr, il y a la superbe cathédrale gothique et le patrimoine antique de Narbonne. Mais la Narbonnaise, c’est un territoire d’une belle diversité où l’on vient pour goûter aux vins locaux – c’est une destination œnotouristique – ainsi qu’à une certaine douceur de vivre.

Balades sur les longues plages de sable côté mer, randonnées du côté des Corbières, du canal du Midi, de La Clape ou du Minervois côté terre, les activités ne manquent pas. Et, pour bien finir la journée, on se régale d’huîtres, d’olives et d’autres produits du cru dans l’un des restos de ce sympathique coin d’Occitanie.

Texte : Routard.com

Articles à lire