Où partir à Noël ?

Noël long-courrier

Noël sous le soleil mexicain, de Guadeloupe ou dans la ville cosmopolite de New York... on vous garantit des fêtes de fin d'année inoubliables ! 

New York

New York
© Taiga - Fotolia

Tous les prétextes sont bons pour croquer dans la « Big Apple ». Et elle est d’autant plus appétissante pendant les fêtes hivernales ! Scintillant de mille feux déjà tout au long de l’année, New York devient vraiment magique à Noël.

Le coup d’envoi des grandes festivités est donné le 23 novembre, avec la 90e édition de la Macy’s Thanksgiving Day Parade. Comme les Américains voient tout en grand, on vous conseille d’assister au lancement des illuminations de l’imposant sapin du Rockfeller Center, le 29 novembre à 21 h.

Toujours à Manhattan, admirez les superbes décorations dans les vitrines des célèbres magasins et hôtels de la ville : Macy’s à Herald Square, puis le long de la Cinquième Avenue, en passant par l’Empire State Building, le Rockefeller Center, Central Park, etc.

Les meilleurs marchés de Noël sont installés à Bryant Park, Union Square, Columbus Circle et au Grand Central Terminal. Pour en mettre plein la vue aux enfants, rien de mieux que le Holiday Train Show, au sein du New York Botanical Garden dans le Bronx.

Du côté de Brooklyn, le quartier de Dyker Heights installe des crèches et des soldats en plomb de plus de 9 mètres ! Du 1er au 31 décembre, le Slice of Brooklyn’s Christmas Lights & Cannoli Tour permet de déguster les meilleurs cannoli (pâtisserie sicilienne) et chocolats chauds de Brooklyn.

La fête culmine lors de la Saint-Sylvestre. Concerts en plein air, confettis par millions, et décompte… Le Ball drop, à Times Square, attire près d’un million de personnes chaque année. Agoraphobes, s’abstenir !

Consulter notre guide en ligne New York

Guadeloupe et Martinique

Guadeloupe et Martinique
© claudio968 - Fotolia

Se prélasser en bikini un 25 décembre, qui n’en a jamais rêvé ? Pendant que les autres grelottent, vous, vous êtes réglé à l’heure antillaise. « Mon beau sapin » est remplacé par les chanté Nwel, les cantiques traditionnels de Noël en Guadeloupe et en Martinique. Tout au long de la période de l'Avent, presque dans chaque commune, familles et amis se réunissent les soirs de week-end pour célébrer en chanson l'approche de Noël.

En GuadeloupeJou a Tradisyon est le plus grand marché de Noël de l’île, avec 80 stands. On y trouve une grande foire artisanale, florale et culinaire, parfaite pour offrir des produits locaux.

Réputée, la fête de Nwel Kakado de Vieux-Habitants se tient le 1er vendredi de l’Avent. Dans cette ville de Basse-Terre, l’Avent donne lieu à toutes sortes de festivités : chants de cantiques, animations, dégustation de plats anciens, illuminations, élection de la Reine de la crèche et concerts de Chanté Nwel.

Autour de la crèche kakado (petite écrevisse grise des rivières, que l'on a l’habitude de manger à Noël), on transmet les traditions musicales et culinaires de la Guadeloupe. Chaque semaine, une crèche kakado s'installe dans un quartier de la commune.

En Martinique, la coutume créole veut que l’on offre le chadec glacé, un agrume confit qui ressemble à un pamplemousse. À savourer avec un peu de sucre de canne. Quant au menu du réveillon, il a de quoi faire saliver : boudin créole, jambon glacé au sucre, et ragoût de porc servi avec des pois d’Angole et des ignames. On ne saurait terminer un repas sans avaler un verre de Schrubb, un rhum arrangé à base d’orange, de vanille et d’épices. Rendez-vous au Vauclin, au Lamentin, à Diamant et aux Trois-Îlets pour les marchés de Noël et autres festivités.

Voir nos guides en ligne Martinique et Guadeloupe

Mexique

Mexique
© Barna Tanko - Fotolia

Au Mexique, oubliez le shopping et les marchés, la tradition prime. Si vous aspirez à un Noël authentique, plus religieux, c’est sans aucun doute là-bas qu’il faut aller.

Dans ce pays où le père Noël n’apporte pas les cadeaux, mais Jésus (!) en personne (avouez que c’est quand même la classe). Très croyants, les Mexicains étalent les festivités sur neuf jours, du 16 au 24 décembre. Cette période représente l’itinéraire de Joseph et Marie depuis Nazareth jusqu’à Bethléem, ville de naissance de Jésus.

La tradition veut que l’on « retrace » ce voyage entre voisins. C’est ce qu’on appelle les posadas (« auberges », en espagnol). Les « pèlerins » se rendent chez plusieurs voisins et demandent l’hospitalité, comme l’avaient fait Marie et Joseph durant leur périple. Les enfants sont souvent déguisés et le groupe, bougie à la main, entonne des chants traditionnels. Durant la procession, les habitants reconstituent des scènes de la Nativité.

Pour participer à une posada, renseignez-vous auprès de votre hôtel, certains en organisent une. Si ce n’est pas le cas, on vous indiquera où aller. L’idéal reste d’avoir des connaissances sur place pour se mêler à un groupe. Mais vous pouvez compter sur l’hospitalité des Mexicains, toujours prêts à vous faire profiter de leurs coutumes.

S’ensuit une autre tradition, celle de briser les piñatas. Ce sont de grosses boules de papier mâché ou de carton, surmontées de sept branches (les sept péchés capitaux). Les yeux bandés, les enfants doivent la taper à l’aide d’un bâton. En la frappant, ils combattent les péchés. Une fois la boule brisée, ils se précipitent pour ramasser son contenu : des bonbons, des fruits, etc. 

Pour un Noël 100 % traditionnel, dégustez le repas typique du 24 au soir : dinde farcie aux raisins secs et aux légumes, et « buñuelos » en dessert (beignets sucrés). Finissez cette soirée en beauté avec une messe de minuit à Oaxaca, ville inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco. À cet instant, vous n’aurez pas fini d’être surpris par la ferveur religieuse des Mexicains.

Consulter notre guide en ligne Mexique 
Lire notre article sur les posadas

Texte : Sarah Négrèche

Marchés de Noël et réveillons - Les aticles à lire