Andalousie, nos 10 coups de cœur

Andalousie : côté littoral

Une eau turquoise, des plages de sable blanc et des reliefs rougeoyants, le littoral de l'Andalousie offre lui aussi de superbes paysages. Découvrez notre sélection de sites à ne pas manquer.

Parc naturel de Cabo de Gata et Tabernas.

Parc naturel de Cabo de Gata et Tabernas.
Tabernas © Fotomicar - Fotolia

À l’est d’Almeria, sur le littoral, le Cabo de Gata incarne une Andalousie préservée, aux maisons de terre blanchies à la chaux et aux plages vierges.

Le Cabo de Gata se prête à de belles balades nature en bord de mer et à des baignades dans des eaux limpides et tranquillles. La côte est sauvage et déchiquetée, avec des plages de sable qui se nichent entre les falaises abruptes.

Les dépressions volcaniques, les montagnes en forme de tables où le rouge du grès côtoie la roche volcanique, forment un décor particulièrement esthétique, qui fait oublier les serres d’agriculture aux portes du parc.

Le Cabo de Gata reste une terre sauvage, relativement isolée et protégée. Un véritable décor de cinéma qui a inspiré notamment Sergio Leone pour ses westerns spaghetti.

Puisque l'on parle de westerns, non loin de là, le désert de Tabernas a su également exploiter sa ressemblance frappante avec les plaines asséchées de l'Ouest américain. On a parlé de Sergio Leone, mais Steven Spielberg, Orson Welles ou encore Georges Lucas ont, eux aussi, choisi d'utiliser ce superbe décor naturel pour leurs films. 

Voir les photos du Cabo de Gata

Cadix et la Costa de la Luz

Cadix et la Costa de la Luz
Cadix © javarman - Fotolia

Cadix est composée de deux parties : la grande ville moderne se trouve sur la terre ferme, au bout d’une route qui emprunte un isthme étroit entre l'océan et une baie intérieure.

La ville intra-muros, qui s'avance dans l'Atlantique, est une cité bâtie sur le roc, ceinte par d'épaisses murailles et tournée vers la mer. C’est ici que Christophe Colomb s’est élancé vers le Nouveau Monde.

Cadix regorge de charme, avec ses demeures patinées par le temps et les embruns, ses ruelles donnant sur la mer, ses palmiers. Une pure invitation à l’appel du large.

La Costa de la Luz (côte de la Lumière) s'étend du golfe de Cadix au détroit de Gibraltar. La mer y est moins douce que du côté méditerranéen. C’est le sauvage littoral atlantique, avec des vents qui ravissent les amateurs de planche à voile !

En chemin, on croise le superbe village blanc de Vejer de la Frontera et Tarifa, capitale des véliplanchistes, dont la vieille ville fait penser au Maghreb.

Voir les photos de Cadix et de la Costa de la Luz

Parc national de Doñana

Parc national de Doñana
© jorgesierra - Fotolia

Un superbe endroit pour observer les oiseaux. Situé à 50 km de Huelva en allant vers Cadix, le parc national de Doñana se compose de plusieurs espaces naturels imbriqués les uns dans les autres. Ils sont classés « Réserve de la biosphère et patrimoine de l’humanité » par l’Unesco pour leur richesse ornithologique : échassiers, cigognes, colverts, cols de cygne…

Pinèdes, plaines marécageuses, dunes de sable blanc, chênes lièges composent un paysage encore préservé. Le cœur du domaine protégé comprend une belle zone littorale. Pour pénétrer dans le parc national, sachez qu’il faut être accompagné d’un guide. De part et d’autre, on trouve des parties plus faciles d’accès pour d’agréables balades.

Hormis autour de la station balnéaire de Matalascañas, les plages du parc sont encore peu fréquentées. Il suffit de s’éloigner de ce centre touristique pour avoir l’impression de se retrouver seul au monde… avec les oiseaux.

Texte : Routard.com

Espagne Les articles à lire

Services voyage