Les parcs nationaux de France

Parcs nationaux de France : outre-mer

Outre-mer, les parcs nationaux se trouvent à la Guadeloupe, en Guyane et à la Réunion. Passage en revue.

Parc national de La Guadeloupe

Parc national de La Guadeloupe
Cascade aux écrevisses © Vincent - Fotolia

Fiche d’identité : né en 1989 dans le département de la Guadeloupe. Il a deux cœurs : terrestre (18 800 ha) et marin (3 230 ha). Son point culminant est La Soufrière (1 467 m).

La majeure partie du cœur terrestre du parc se situe sur la volcanique Basse-Terre. Ça bouillonne dans les profondeurs de ses sous-sols, comme en atteste le sommet de La Soufrière, toujours active, ainsi qu’un certain nombre de sources d’eaux chaudes.

Ses paysages se constituent de massifs montagneux et de forêts tropicales ponctuées de mares et d’étangs, de rivières et de chutes d’eau, les plus fameuses étant celles du Carbet - la plus haute tombe de 115 m.

Sur le littoral, on trouve des mangroves, qui font face au cœur marin du parc, la réserve de Grand Cul-de-Sac. Protégée par un récif corallien, elle borde le flanc ouest de Basse-Terre et de Grande-Terre, et comprend plusieurs îlots.

La faune originelle a souffert de la présence humaine, mais il reste beaucoup d’espèces locales - on en découvre régulièrement - qui cohabitent avec d’autres, implantées ici par l’Homme, volontairement ou pas. Pêle-mêle, présentes sur terre ou en mer, en voici quelques-unes : raton laveur racoon, chauve-souris, mangouste, agouti, iguane, tortue, coucou manioc, pélican brun, pic, colibri, scieur de long (un imposant scarabée), lamantin…

En ce qui concerne la flore, abondante, on dénombre notamment des centaines d’espèces d’arbres, d’orchidées et de fougères.

À faire : randonnée, vélo, baignade, plongée, nautisme, balade en bateau, kayak…

 Parc national de La Guadeloupe : www.guadeloupe-parcnational.fr

Parc amazonien de Guyane

Parc amazonien de Guyane
© Géraldine Revillard - Fotolia

Fiche d’identité : né en 2007 dans le département de la Guyane. Son cœur couvre 2 028 126 ha. Son point culminant est la Bellevue de l'Inini (851 m).

Côtoyant le Parque nacional Montanhas do Tumucumaque brésilien, le territoire du parc se situe au sud de la Guyane. Il s’étend dans la forêt tropicale amazonienne, bordé par les fleuves Maroni et Oyapock, traversé par de nombreuses rivières et ponctué de quelques reliefs ou de localités comme Maripasoula.

La faune et la flore que l’on y rencontre sont phénoménales. On dénombre plusieurs milliers d’espèces végétales, parfois géantes. Incroyable : en certains endroits, un hectare peut compter plus de 150 espèces d’arbres, autrement dit, 10 fois plus qu’en Europe.

Jaguar, primates, tapir, caïman, boa, coléoptères, papillons… Les types d’animaux sont également pléthoriques, qu’il s’agisse de mammifères, d’oiseaux, de reptiles, d’amphibiens, de poissons ou d’invertébrés. Notez que beaucoup d’espèces sont rares et qu’il en reste à découvrir.

Les populations humaines sont également diverses. Au côté de quelques métropolitains, de créoles ou de noirs marrons (descendants d’esclaves échappés), figurent des communautés amérindiennes nommées Wayana, Wayãpi ou Téko-Emérillons.

Bref, c’est un monde vraiment à part que l’Européen aborde ici les yeux ébahis !

A faire : randonnée, balade ou croisière sur l’eau des rivières…

Parc amazonien de Guyane : www.parc-amazonien-guyane.fr

Parc national de La Réunion

Parc national de La Réunion
Piton de la Fournaise © A. Karnholz - Fotolia

Fiche d’identité : né en 2007 dans le département de La Réunion. Son cœur couvre 105 447 ha. Son point culminant est le Piton des Neiges (3 071 m).

Le cœur du parc est aussi celui de La Réunion, île de l’Océan Indien. Correspondant à près de la moitié du territoire de cette dernière, il comprend des pitons, cirques et remparts qui sont inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco.

On vient y admirer ces stars que sont les volcans Piton de la Fournaise (actif) et Piton des Neiges (inactif), environnés par les cirques de Salazie, Mafate et Cilaos, des sites également spectaculaires. Dans le parc figurent encore d’autres reliefs, tels que des gorges ou des escarpements en forme de remparts.

Cet ensemble composite abrite des écosystèmes variés : des forêts de diverses natures, tropicales notamment, des landes, des paysages lunaires, des secteurs agricoles…

Parmi les animaux que l’on peut croiser, il y a pas mal d’oiseaux comme la vierge, le cardinal, le tuit-tuit, l’oiseau à lunettes, le rapace papangue, ainsi que d’autres espèces dont le lézard vert ou de remarquables papillons…

Tout ce petit monde évolue au sein d’une flore souvent très colorée, formée par des arbres, arbustes fleuris ou fougères nommés bois rouge, takamaka, branle blanc, tamarin, fanjans, foulsapate, ambaville…

À faire : randonnée, VTT, équitation, gyropode, spéléo dans des tunnels de lave, escalade…

Parc national de La Réunion : www.reunion-parcnational.fr

Texte : Michel Doussot

Les articles à lire

Roman, gothique, Renaissance, baroque, Art nouveau, art moderne, cubisme... Prague se...