100 sites à voir en Europe

Sites à voir en Europe : Italie, Grèce et bassin méditerranéen

Les lieux majeurs du bassin méditerranéen en Italie, Croatie, Grèce ainsi qu’au Monténégro et à Malte.

Rome (Italie)

Rome (Italie)
© vvoe - Fotolia

Rome est une superproduction qui ne lésine pas sur ses décors ! Les sites antiques comme le Colisée, le Forum, le Panthéon ou le château Saint-Ange qui s’élève au-dessus du Tibre, voilà qui suffirait à sa gloire. Mais ce n’est pas tout, il y a la cité du Vatican avec sa basilique Saint-Pierre et la chapelle Sixtine décorée de la fresque du Jugement dernier de Michel-Ange… Et puis tous ces quartiers vivants comme le Trastevere, ainsi que des sites comme la piazza Navona, la piazza di Spagna, la fontaine de Trevi hantée par les fantômes de la divine Anita et du beau Marcello… La dolce vita alla romana est un film sans fin !

Lire nos articles Rome, nos coups de coeur et Rome à deux

Milan (Italie)

Milan (Italie)
© Boris Stroujko - Fotolia

Milan, la capitale de la Lombardie, est une des cités les plus prospères d’Europe. Ses boutiques de luxe, notamment celles près de la spectaculaire Galleria Vittorio Emanuele II, sont florissantes. À deux pas se trouvent le Duomo, une cathédrale mirifique, ou encore l’opéra de la Scala. Parmi les autres édifices religieux de la ville, vous avez l’immanquable Chiesa Santa Maria delle Grazie qui abrite la Cène de Léonard de Vinci. À voir aussi, notamment, les musées du Castello Sforzesco et de la Pinacoteca di Brera, le quartier Navigli qui renaît autour d’un canal…

Lire notre article Osez Milan !

Côme et les lacs italiens (Italie)

Côme et les lacs italiens (Italie)
© Sergii Figurnyi - Fotolia

Le lac de Côme, grand lac des Alpes italiennes collectionne les panoramas exceptionnels, lesquels ont inspiré de nombreux poètes, peintres, musiciens ou cinéastes. Formant un Y renversé, il se divise en trois parties également belles. Des villas et des jardins de rêve, des petites villes et villages de pêcheurs charmeurs ou des abbayes romanes sont au programme, de même que des activités nautiques et de montagne. Ne pas manquer à proximité le lac Majeur et également dans le nord de l’Italie, le spectaculaire massif des Dolomites.

Venise (Italie)

Venise (Italie)
© sborisov - Fotolia

Ah Venise… Cette ville lacustre fait partie des destinations touristiques les plus prisées au monde. Traversée comme le sait par des canaux, que l’on emprunte à bord d’un vaporetto ou d’une gondole, elle regorge de palais et d’églises fantastiques. La place Saint-Marc et sa basilique sont immanquables, de même que le palais des Doges, le pont des Soupirs… Parmi les autres îles de l’archipel où se trouve Venise, figurent Burano et Murano (fameuse pour ses maîtres verriers) ou le Lido et sa plage.

Lire nos articles Venise, nos coups de cœur et Venise insolite

Florence et la campagne toscane (Italie)

Florence et la campagne toscane (Italie)
© H.Peter - Fotolia

Capitale de la Toscane, Florence est une ville somptueuse où abondent d’exceptionnels palais (Medici Riccardi, Vecchio, Pitti…) et églises (Duomo, San Lorenzo, San Miniato al Monte, Basilica di Santa Croce, Battistero…) ou musées qui abritent d’innombrables chefs-d’œuvre... Les rues elles-mêmes ont un talent fou. Et que dire du Ponte Vecchio qui enjambe l’Arno ? Le reste de la région est à la hauteur : des paysages de campagne merveilleux, des villes comme Sienne et sa piazza del Campo en forme de coquille Saint-Jacques, Pise et sa tour penchée…

Lire nos articles Florence, nos coups de cœur et le meilleur de la Toscane

Bologne (Italie)

Bologne (Italie)
© Elena Belyaeva - Fotolia

Ville dynamique, Bologne possède un centre historique où s’élèvent d’étranges tours qui furent des refuges pour les riches familles de la cité durant le Moyen Age. On y visite les anciens bâtiments d’une très vénérable université, la Basilica Santo Stefano, ensemble de quatre églises (IVe-XIIIe siècles)… Les places conjointes Maggiore et del Nettuno sont ornées de palais, de la fontaine de Neptune, d’une basilique… Les rues de la ville, souvent à arcades, sont agréables à arpenter, y compris bon nombre de celles des quartiers modernes.

Naples et le golfe (Italie)

Naples et le golfe (Italie)
© JFL Photography - Fotolia

Le centre historique de Naples est fascinant, avec sa multitude de sites de divers styles et époques (châteaux, palais, églises, places, rues…). Hors la ville, on va bien entendu voir Pompéi, cité romaine détruite par le volcan Vésuve. Les îles situées dans le Golfe de Naples portent des noms enchanteurs, comme les trésors naturels et bâtis qu’elles recèlent : Procida, Capri, Ischia. Un peu au sud s’étend la splendide côte Amalfitaine avec ses ports et villages nichés au pied de montagnes qui se jettent dans la Méditerranée.

Palerme et la Sicile (Italie)

Palerme et la Sicile (Italie)
© lapas77 - Fotolia

Les styles architecturaux se mélangent à Palerme, capitale de la Sicile qui s’est construite au fil de siècles mouvementés. À voir notamment : le palais royal et sa chapelle Palatine, la cathédrale (arabo-normand), le quartier Quattro Canti, (baroque) et quantité d’églises ou demeures en tout genre. Dans le reste de l’île, on est ébloui par la vallée des temples grec antiques d’Agrigente, le volcan Etna, le port fortifié de Cefalù ou encore, au large, par l’archipel des Éoliennes (Stromboli, Vulcano, Lipari…).

Matera et la Basilicate (Italie)

Matera et la Basilicate (Italie)
© jsk12 - Fotolia

Située dans la région de Basilicate (Italie du sud), la ville de Matera est des plus surprenantes avec ses Sassi, des habitats creusés dans la roche. L’étonnement se prolonge dans les environs avec la découverte d’autres constructions troglodytiques, dont les plus anciennes remontent au Paléolithique. Il y a là près de 150 églises rupestres médiévales.

Alghero et la Sardaigne (Italie)

Alghero et la Sardaigne (Italie)
© krivinis - Fotolia

Alghero est un port fortifié de la côte nord-ouest de la Sardaigne, très marqué par l’influence catalane comme on le constate dans sa vieille ville riche en maisons en pierre ocre et églises gothiques. Aux alentours : des plages, des criques, des réserves naturelles… C’est l’un des sites les plus remarquables d’une grande île qui n’en manque pas.

Gênes et les Cinque Terre (Italie)

Gênes et les Cinque Terre (Italie)
© Angelo - Fotolia

Ancienne république de marchands rivale de Venise, Gênes est toujours un port très actif - il est dominé par la Lanterna, haut phare du XVIe siècle. Son centre historique se compose de ruelles et de petites places où se nichent des palais somptueux et des églises de diverses époques, ou de simples maisons d’habitation pleines de charme. Ce à quoi s’ajoutent des vestiges de remparts. Par ailleurs, notez que Gênes se situe sur la Riviera italienne et tout près des montagnes des Apennins, sans oublier les fabuleux villages des Cinque Terre.

La Valette (Malte)

La Valette (Malte)
© PackShot - Fotolia

Entre Sicile et Tunisie se trouve l’archipel de Malte, pays indépendant dont la belle La Valette est la capitale. Sa cathédrale, son Palais des Grands Maîtres (XVIIe siècle), ses remparts, ainsi que les Trois Cités (Vittoriosa, Senglea et Cospicua), ses voisines portuaires et fortifiées, évoquent un passé marqué par la présence d’ordres à la fois religieux et militaire.

Gozo (Malte)

Gozo (Malte)
© Geza Farkas - Fotolia

Au cœur d’une belle nature typiquement méditerranéenne, l’île de Gozo vous invite à découvrir le site mégalithique de Ggantija, vieux de plusieurs milliers d’années. Son autre grand attrait est la citadelle de Victoria, cité médiévale fortifiée dont les ruelles sont riches en curiosités architecturales.

Dubrovnik (Croatie)

Dubrovnik (Croatie)
© gudrin - Fotolia

Située entre montagnes et mer Adriatique, l’ancienne Raguse qui fut la rivale de Venise du XVe au XVIIe siècles, a conservé ses palais, monastères et églises que l’on découvre à travers des ruelles qui serpentent à l’intérieur de remparts. La renommée de vieille ville de Dubrovnik est montée en flèche ces dernières années grâce au rôle qu’elle tient dans la série « Game of Thrones » en tant que cité de Port-Réal.

Hvar et les îles de Dalmatie (Croatie)

Hvar et les îles de Dalmatie (Croatie)
© Xenia - Fotolia

Le littoral de la Croatie est comme doublé par une rangée d’îles et d’îlots (on en dénombre plusieurs centaines !) dont beaucoup sont déserts. L’une des plus belles îles est Hvar, tout proche d’un autre joyau, Brac. On y apprécie le cœur médiéval de sa ville principale, dont le port est une escale pour les yachts, ses villages, ses criques, ses champs de lavande, ses oliveraies, ses pinèdes, ses plages…

Split (Croatie)

Split (Croatie)
© paul prescott - Fotolia

Dominée par le Marjan, hauteur boisée avec terrasses panoramiques, la vieille ville de Split est bâtie dans l’enceinte d’un monument exceptionnel, le Palais de Dioclétien, construit pour cet empereur romain qui se retira du pouvoir au IVe siècle. Parmi les autres trésors de la cité figurent une cathédrale, des églises romanes, des fortifications médiévales, des palais gothiques, Renaissance et baroques…

Lacs de Plitvice (Croatie)

Lacs de Plitvice (Croatie)
© anshar73 - Fotolia

Merveille de la nature, le parc de Plitvice prend la forme d’une succession de 16 lacs reliés par des rivières et des cascades. Cet étonnant parcours se découvre à pied sur des sentiers de randonnée, dans un environnement boisé (pins, hêtres…). On peut se balader sur les lacs à bord de bateaux électriques. Sept autres parcs nationaux se trouvent à l’ouest et au sud de la Croatie, en zones montagneuses et côtières. Tous méritent d’être visités.

Lire notre article sur les parcs nationaux de Croatie

Bouches de Kotor (Monténégro)

Bouches de Kotor (Monténégro)
© Rechitan Sorin - Fotolia

Superbe paysage de fjord méditerranéen, à quelques km de Dubrovnik. Les bouches de Kotor s’enfoncent de 28 km dans les terres, formant de multiples bras cernés par de hautes falaises calcaires. Tout un univers d’îles, de sommets dénudés se reflétant dans l’eau, de villages et de petits ports. Magnifique !

Athènes (Grèce)

Athènes (Grèce)
© milangonda - Fotolia

Le site immanquable dans la capitale grecque est évidemment l’Acropole. En surplomb de la ville ont été bâtis ici plusieurs monuments durant l’Antiquité, dont le célèbre Parthénon et l’Érechthéion. Au pied de la colline se trouve l’Agora, autre vestige de la cité antique. Le Musée archéologique national et celui de l’Acropole donnent un éclairage très utile sur ce patrimoine exceptionnel. L’Athènes moderne est également attractive, notamment ses quartiers de Plaka ou du Mont Lycabette.

Delphes (Grèce)

Delphes (Grèce)
© samott - Fotolia

Situé dans un environnement divin, au pied du mont Parnasse, le sanctuaire de Delphes était un lieu où se rendaient tous les Grecs durant l’Antiquité. On y voit des vestiges puissamment évocateurs : temple d’Apollon (dont l’oracle était la Pythie), théâtre, stade et divers monuments. Un musée présente des œuvres d'art découvertes sur le site.

Epidaure et le Péloponnèse (Grèce)

Epidaure et le Péloponnèse (Grèce)
Théâtre d'Epidaure © Mathieu GUY - Fotolia

Vaste péninsule montagneuse devenue une île avec le percement du canal de Corinthe, le Péloponnèse fait la joie des voyageurs en quête de vestiges antiques : Olympie, Mycènes, théâtre d'Épidaure, temple de Vassae... De jolis villages agrémentent leurs pérégrinations, de même que de beaux sites tels que ceux de la région du Magne ou la ville fortifiée de Monemvassia. Forêts, criques ou plages sont également au programme.

Corfou (Grèce)

Corfou (Grèce)
© Rostislav Ageev - Fotolia

Dans cette île de la mer Ionienne, on traverse une nature sublime pour se rendre dans de petits villages ou des ports, vers des calanques ou des plages. La ville de Corfou comprend de vieux quartiers labyrinthiques, des palais, des églises d’inspiration vénitienne, des fortifications… À ne pas manquer : l’îlot Pontikonissi sur lequel est posé un monastère.

Santorin et les Cyclades (Grèce)

Santorin et les Cyclades (Grèce)
© Patryk Kosmider - Fotolia

L’archipel des Cyclades s’étend dans la mer Égée. Ses îles fascinent celles et ceux qui les parcourent en bateau : Mykonos, Naxos, Santorin… Quasi désertique, cette dernière est particulièrement appréciée pour ses villages perchés au sommet de falaises, comme Fira et Oia, lesquels se constituent de maisons blanches à coupoles bleues. On y jouit de panoramas formidables, notamment sur les autres îles ou une caldeira, et on y visite des sites archéologiques (Théra, Akrotiri).

Rhodes (Grèce)

Rhodes (Grèce)
© azurita - Fotolia

Grande île du Dodécanèse, Rhodes se trouve face à la côte turque. À l’intérieur de côtes rocheuses, elle présente des paysages agricoles, des vignes, des oliveraies ou des forêts dans ses zones montagneuses. Outres des villages charmants et des stations balnéaires, elle donne à découvrir la superbe cité médiévale de la ville de Rhodes : des remparts, un vieux port, des rues formant un dédale ponctué de places et de petits passages, le château des Grands Maîtres… Le célèbre Colosse, sixième des sept merveilles du monde antique, n’existe malheureusement plus depuis longtemps.

Le Lassithi et la Crète (Grèce)

Le Lassithi et la Crète (Grèce)
Loutro © gorelovs - Fotolia

Entre Europe et Afrique, la Crète est une très grande île aux milles trésors. Des plages, des criques, des petits ports, des forts, des villes chargées d’histoire : Réthymnon, Héraklion, Hania (La Canée), Agios Nikolaos… Et des espaces naturels imposants comme les profondes gorges de Samaria ou le plateau de Lassithi où une belle vallée entourée de montagnes est parsemée de villages de charme tels que Zorba, de moulins, de potagers et de vergers.

Istanbul (Turquie)

Istanbul (Turquie)
© Boris Stroujko - Fotolia

À cheval entre Europe et Asie, Istanbul a conservé les traces de son riche passé grec, romain et ottoman : palais de Topkapı, Sainte-Sophie ou la mosquée Bleue. Les rives du Bosphore sont envoûtantes. C’est aussi une métropole vibrante et cosmopolite, où s’invente la Turquie contemporaine. L’animation se concentre du côté de Beyoğlu et de l’Istiklal Caddesi. Epoustouflant!

Texte : Michel Doussot

Les articles à lire