Les routes mythiques

Routes mythiques : Afrique et Moyen-Orient

Garden Route ou pélerinage de La Mecque, des itinéraires exceptionnels pour tous les types de voyageurs. En voiture !

Garden Route (Afrique du Sud)

Garden Route (Afrique du Sud)
Bloukrans Bridge © WitR - Fotolia

Officiellement appelée Nationale 2, elle offre des paysages naturels de toute beauté, d’où son surnom. La Garden Route file dans la partie méridionale de l’Afrique du Sud, entre Le Cap et Port Elizabeth.
Sa portion la plus renommée sinue le long de l’Océan Indien, allant de Mossel Bay à Stormsrivier (200 km). Celle-ci abrite un triple parc national (Tsitsikamma, Knysna, Wilderness) à la flore et la faune exceptionnelles. Étant donné le succès de cette route, les équipements touristiques abondent. Il y règne un climat agréable toute l’année.
D’un côté vous avez des plages, des côtes rocheuses, de petites baies, de l’autre des montagnes (monts Outeniqua et Tsitsikamma).

On s’aventure avec bonheur dans la forêt primaire de Tsitsikamma ou le fynbos (maquis côtier de type méditerranéen), on admire les hautes falaises et le lagon de Knysna, les plages de sable blanc de Plettenberg Bay, la réserve naturelle et maritime de la péninsule Robberg, la route des Lac(Lakes Road) qui offre des panoramas époustouflants (à partir de Wilderness)...
Itinéraire : Le Cap, Heidelberg, Albertina, Mossel Bay, George, Knysna, Plettenberg Bay, Stormsrivier, Port Elizabeth.

Consulter notre guide en ligne Afrique du Sud

La route du sel (Niger)

La route du sel (Niger)
Sel à Bilma © morane - Fotolia

Attention, les voyages au Niger sont actuellement déconseillés pour des raisons de sécurité !

Des routes du sel, il s’en est tracé partout dans le monde. Nécessaire du point de vue physiologique pour les hommes, cet ingrédient permettant la conservation des aliments a fait l’objet de commerce depuis la nuit des temps. Au Niger, des caravanes traversent chaque année le Ténéré d'Agadez à Bilma. Elles ont pour nom taghlamt.

D’Agadez, important carrefour marchand et culturel du Sahara, arrive du mil du pays haoussa, aliment de base, et d’autres denrées, telles que piment, fromage, blé, oignons et également des tissus… Parvenues à Bilma, les caravanes chargent des ballots de sel. Cette ville est bâtie autour d’une oasis dont l’eau permet la culture de dattes (autre marchandise prisée des caravaniers), elle est environnée de plusieurs salines qui font sa richesse.

Ce cycle d’échange est effectué par des tribus touarègues durant les périodes les moins chaudes, de septembre à janvier. Elles voyagent principalement la nuit pour profiter de la fraîcheur et afin de se repérer par rapport aux étoiles. Le trajet fait environ 500 km. Même si les camions remplacent aujourd’hui de plus en plus les dromadaires comme mode de transport des marchandises, le trafic annuel des caravanes reste vivace.
Itinéraire d’est en ouest : Agadez, Fachi, Bilma.
Consulter notre guide en ligne Niger

Le pèlerinage de La Mecque (Arabie Saoudite)

Le pèlerinage de La Mecque (Arabie Saoudite)
© ETC - Fotolia

Aller en pèlerinage à La Mecque est l’une des obligations que doit remplir tout musulman une fois dans sa vie – c’est le cinquième pilier de l’Islam. Selon la tradition, c’est là qu’Ibrahim, alias Abraham, a installé Hajar, une de ses épouses, et son fils Ismaël. C’est à La Mecque que, grâce à Dieu, ces derniers trouvèrent de l’eau et la partagèrent avec des caravaniers, lesquels fondèrent peu à peu la ville. Afin d’y vouer un culte à Dieu, père et fils y construisirent la Kaaba, le fameux bâtiment en forme de cube qui contient une pierre noire offerte par l’ange Gabriel. Le prophète Mahomet reçut ensuite la parole divine dans la vallée environnante.

Les musulmans prennent chaque année la route de La Mecque. Ils ont eux seuls le droit de s’y rendre, à condition d’être sain d’esprit et de corps, d’être majeur (mais les enfants peuvent accompagner les parents) et de disposer des moyens suffisants pour ne pas ruiner leur famille. Différents rites sont accomplis pendant les premières journées du Dhou al Hijja, le douzième mois du calendrier musulman durant lequel se déroule ce haj (pèlerinage).

Plusieurs chemins mènent à La Mecque, l’une des deux villes saintes de l’Arabie saoudite avec Médine, autre lieu de pèlerinage où Mahomet a reçu le Message – il y est enterré. Partout dans le monde des agences de voyage organisent transport et hébergement. À la veille du pèlerinage, le port et l’aéroport de Jeddah reçoivent deux millions de personnes, dont environ trente mille viennent de France.

Texte : Michel Doussot

Les articles à lire

Roman, gothique, Renaissance, baroque, Art nouveau, art moderne, cubisme... Prague se...