100 sites à voir en Asie

Sites à voir en Asie : Inde et Sri Lanka

Le Taj Mahal, les backwaters du Kerala, Goa, Varanasi, le Triangle Culturel… Une sélection des plus beaux sites de l’Inde et du Sri Lanka.

Taj Mahal et Delhi (Inde)

Taj Mahal et Delhi (Inde)
Taj Mahal © f11photo - Fotolia

Le Taj Mahal, le monument indien le plus célèbre au monde. Il s’agit d’un mausolée construit en marbre blanc au 17e siècle à Agra (État de l’Uttar Pradesh), selon la volonté de l'empereur moghol Shâh Jahân, afin de perpétuer le souvenir de son épouse Mumtâz Mahal. Luxueusement décoré, il est agrémenté de minarets, mosquées, pavillons, portes, jardins, plans d’eau… Un chef-d’œuvre ! Juste avant, profitez-en pour visiter la proche Delhi, l’actuelle capitale de l’Inde.

Jaipur et le Rajasthan (Inde)

Jaipur et le Rajasthan (Inde)
Palais des Vents © Andreas Edelmann - Fotolia

Terre des mahârâjas, le Rajasthan a Jaipur pour capitale. On ne s’étonnera pas d’y trouver des joyaux architecturaux comme le Palais des Vents (Hawa Mahal) qui, sur cinq étages, présente une façade percée de centaines de fenêtres et balcons. Il y a aussi le Jal Mahal, posé au milieu du lac Man Sagar, des temples ou des forts tels que celui d'Amber… À voir également par ici : la cité fortifiée de Jaisalmer, ou encore les palais de Udaipur.

Désert du Thar (Inde)

Désert du Thar (Inde)
© f9photos - Fotolia

Bienvenue au Pays de la mort ! C’est ainsi que l’on nomme parfois le désert du Thar, également appelé le Grand Désert indien (État du Rajasthan). Il se partage entre dunes et zones de steppe où parviennent à vivre des hommes, ainsi que des animaux sauvages, comme des espèces locales d’antilopes, de gazelles, de lynx ou de renards.

Bénarès (Inde)

Bénarès (Inde)
Bénarès © D'July - Fotolia

Bénarès, ou Varanasi (État de l'Uttar Pradesh) est un haut lieu de pèlerinage hindou où, depuis des berges en forme d’escaliers, on entre dans l’eau du Gange pour se purifier. Sur ces berges, nommées ghats, on procède aussi à des crémations. C’est une étape qui laisse une forte empreinte dans l’esprit des voyageurs qui parcourent l’Inde. De nombreux temples se situent évidemment en ville.

Calcutta (Inde)

Calcutta (Inde)
Cathédrale Saint-Paul © saiko3p - Fotolia

Calcutta, ou Kolkata, est l’immense capitale du Bengale Occidental. Elle fut un temps celle des colons britanniques, comme l’indique la présence de divers monuments tels que le Victoria Memorial ou la cathédrale Saint-Paul. Au gré de rues bouillonnantes de vie, on peut voir aussi des palais, des temples hindous, des mosquées ou des synagogues. Au cœur de cette mégalopole se trouve le Maïdan, un vaste espace vert.

Mumbai (Inde)

Mumbai (Inde)
© saiko3p - Fotolia

Ville gigantesque, Mumbai (ex-Bombay) a été très marquée par la présence des colonisateurs britanniques, comme en témoignent divers sites qui mélangent styles orientaux et européens : porte de l'Inde, gare Chhatrapati Shivaji Terminus, musée Chhatrapati Shivaji Maharaj Vastu Sangrahalaya… D’autres lieux à voir : les jardins suspendus de la colline de Malabar, la maison-musée de Gandhi, le temple de Walkeshwar, la Marine Drive qui longe la mer d’Arabie, l'île d'Éléphanta (ou Gharapuri) et ses temples troglodytiques…

Goa (Inde)

Goa (Inde)
Palolem Beach © kosmos111 - Fotolia

Des plages de sable fin ensoleillées au bord de l’Océan Indien… Certes, mais ce n’est pas tout ce qu’a à offrir le petit État de Goa. Il y a des zones forestières et rizicoles, ainsi que la ville de Velha Goa. Celle-ci rappelle l’implantation de Portugais dans ce secteur dès le début du 16e siècle. On y visite notamment plusieurs belles églises, telles que la basilique du Bon Jésus (où repose saint François-Xavier) ou la cathédrale Sainte-Catherine.

Hampi (Inde)

Hampi (Inde)
Temple Virupaksha © Alexander - Fotolia

Au centre de l’Inde du Sud, Hampi (État du Karnataka) conserve les vestiges de Vijayanâgara, ancienne capitale d'un empire hindou (14e-16e siècles). On y trouve quelque 400 temples dispersés sur 30 km² de plantes tropicales, des milliers de reliefs et de statues de granit. Ils se constituent de bâtiments d’un palais royal et de temples, dont le plus imposant est celui de Virupakshase, dédié à Shiva. Son haut gopuram surplombe le site.

Backwaters du Kerala (Inde)

Backwaters du Kerala (Inde)
© javarman - Fotolia

Les Backwaters du Kerala sont une succession de cours d’eau et de lacs qui longent la côte de Malabar, à l’intérieur des terres. Dans ces merveilleux paysages de lagune labyrinthique se croisent les habitants (pêcheurs, agriculteurs…) et des voyageurs qui, fascinés, circulent à bord de bateaux.

Kochi/Cochin (Inde)

Kochi/Cochin (Inde)
Mattanchery Palace © fotoember - Fotolia

Kochi, ou Cochin, est la grande ville de l’État du Kerala, située sur la côte de Malabar. Les quartiers anciens de Fort Kochi gardent les traces de la présence d’Européens, Portugais, Néerlandais et Britanniques, qui remonte au 16e siècle : cathédrale Santa Cruz, palais de Bolghatty et Mattanchery, quartier juif… On peut voir aussi des pêcheurs qui utilisent des filets de type carrelets que l’on pense être un legs de marins chinois.

Pondichéry et le Tamil Nadu (Inde)

Pondichéry et le Tamil Nadu (Inde)
Cathédrale de l'Immaculée Conception à Pondichéry © suronin - Fotolia

Ancien comptoir français, Pondichéry, ou Puducherry (État du Tamil Nadu), a préservé des témoignages de l’implantation de ses hôtes dans un quartier surnommé Ville blanche en raison de la présence de bâtiments de cette couleur. On peut y lire des plaques de rue écrites dans la langue de Molière. Exotique ! Après, partez explorer le Tamil Nadu et sa richesse culturelle exceptionnelle (temples, Madras, Auroville…)

Ladakh (Inde)

Ladakh (Inde)
Lamayuru © Maro Markovi - Fotolia

Le Ladakh est une région de l’État du Jammu-et-Cachemire située dans l’Himalaya, tout au nord de l’Inde. Limitrophe du Tibet et traversée par l’Indus, elle invite à admirer des paysages majestueux que l’on découvre en entreprenant des treks. Sur votre chemin se trouvent des lacs, des zones désertiques, des monastères bouddhiques : Hemis, Lamayuru, Thiksé…

Sikkim (Inde)

Sikkim (Inde)
Massif du Kangchenjunga © mitrarudra - Fotolia

Le petit État du Sikkim s’intercale entre le Népal et le Bhoutan, au nord de l’Inde et au sud du Tibet. On est donc ici dans la chaîne de l’Himalaya. Des parcours dans la nature, sauvage (vastes forêts…) ou aménagée (rizières en terrasses…), qui s’exprime au pied du Kangchenjunga (8 598 m), ravissent les voyageurs. Notamment ceux qui s’élancent dans la vallée de la Yumthang.

Les villes du Triangle culturel (Sri Lanka)

Les villes du Triangle culturel (Sri Lanka)
Temple de la Dent Bouddha à Kandy © surangaw - Fotolia

Se constituant des villes de Kandy, Polonnâruwâ, Anurâdhapura et de leurs environs, le Triangle culturel se situe au centre de l’île. On y visite des temples, stupas et monastères bouddhiques ou encore des palais, souvent implantés dans des sites extraordinaires.

Sigirîya (Sri Lanka)

Sigirîya (Sri Lanka)
© Olga Khoroshunova - Fotolia

Le rocher de Sigirîya s’élève au cœur du Triangle culturel. Cette hauteur (370 m) massive et très verticale surplombe la jungle et un site constitué de bassins, canaux, jardins, vestiges de palais… Un escalier mène au sommet de cette forteresse naturelle aménagée au 5e siècle. Dans une de ses cavités, on admire les sublimes fresques de la galerie des Demoiselles de Sigirîya.

Grottes de Dambulla (Sri Lanka)

Grottes de Dambulla (Sri Lanka)
© eranda - Fotolia

Dans le Triangle culturel, les grottes de Dambulla, très ancien site bouddhique, abritent des sanctuaires, des monastères et d’impressionnantes grottes ornées de peintures murales. Le beau cadre naturel dans lequel il se trouve est habité par des singes.

Galle et les plages du sud (Sri Lanka)

Galle et les plages du sud (Sri Lanka)
Galle © huci - Fotolia

Port fortifié par les Portugais (16e siècle) puis et surtout par les Néerlandais (17e et 18e), Galle présente en son cœur un mélange d’architectures européenne et sri lankaise, ce qui donne un charme très particulier à cette ville du sud de l’île.

Parc national de Yala (Sri Lanka)

Parc national de Yala (Sri Lanka)
© silver-john - Fotolia

Situé au sud-est de l'île, le parc de Yala se compose de forêts, de zones humides, de déserts et de prairies, ainsi que de plages de sable. On peut y croiser de nombreuses espèces d'oiseaux, des éléphants, des léopards, des buffles, des macaques, des tortues, des crocodiles… Ces richesses naturelles en font une destination de premier ordre.

Texte : Michel Doussot

Les articles à lire