Interviews de voyageurs. Illustration : © James Thew / Fotolia

Retour aux interviews de voyageurs

Laurent Lingelser – Le tour du monde en 60 jours

Le tour du monde en 60 jours de Laurent Lingelser ! Un globe-trotter que l’on peut facilement croiser pendant les ApéroVoyageurs par l'association de voyageurs Les Passeurs d'Aventures.

Photo : © Laurent Lingelser - Le tour du monde en 60 jours.
© Laurent Lingelser - Le tour du monde en 60 jours
Uluru en Australie : cette formation rocheuse est un des plus grands monolithes au monde

Pourquoi se lancer dans l’aventure d’un voyage comme un tour du monde, et surtout avec une contrainte de 60 jours ?
Suite à une transition professionnelle début 2012, j’ai décidé de faire un break et de voyager.
Après un premier voyage aux Maldives pour recharger mes batteries, j’avais envie de partir deux mois en sac à dos en Amérique du Sud, mais ça c’était avant de me rendre au premier ApéroVoyageurs organisé à Paris par l’association Les Passeurs d’Aventures.
Lors de cette soirée, j’ai rencontré pas mal de tourdumondistes qui m’ont transmis leur passion et m’ont envoyé des liens vers leurs blogs et leurs vidéos.
Deux jours après, je décidais moi aussi de partir faire un tour du monde en 60 jours avec un départ 15 jours après.

Quels ont été les préparatifs pour mener à bien votre périple ? Parcours, planning…
J’ai tout géré et préparé en 15 jours : l’achat du billet tour du monde et du sac à dos, le renouvellement de mon passeport, la délivrance du permis de conduire international, le check de mes vaccins et la création de mon blog www.letourdumondeen60jours.fr sous Wordpress alors que je n’y connaissais absolument rien en la matière.

Comment avez-vous budgété vos dépenses et par quel mode de financement ?
Comme j’avais pas mal économisé lorsque je travaillais et que je suis parti avec une indemnité, j’avais le budget nécessaire pour ce voyage.
À titre d’information, j’en ai eu pour 5 000 € en me faisant plaisir. Il est possible de faire le même voyage en dépensant beaucoup moins. Le billet tour du monde de Oneworld m’a coûté 3 000 € pour 16 vols. Je suis passé par l’agence anglaise www.travelnation.co.uk qui en plus de me proposer un tarif attractif avait également un super service après-vente.
Un billet d’avion tour du monde peut s’acheter à partir de 1 000 €, mais comme j’avais beaucoup de vols intérieurs en Australie et que j’ai acheté mon billet 15 jours avant le départ, cela explique le prix. Sur place j’ai dépensé 2 000 € en deux mois en sachant que je suis passé par des pays avec un niveau de vie faible, comme le Pérou et l’Indonésie, et d’autres avec un niveau de vie plus élevé comme l’Australie et le Japon.

Comment avez-vous sélectionné votre bagage idéal (sac à dos, vêtements, matériel spécial ultra-léger…) ?
J’ai opté pour un sac à dos de 55 L. Je suis parti avec 15 kg sur le dos en emmenant avec moi quelques guides de voyages, dont le Guide du Routard, un MacBook Air 11’, un coupe-vent, de bonnes chaussures de marche et, bien entendu, quelques vêtements.

Photo : © Laurent Lingelser - Le tour du monde en 60 jours.
© Laurent Lingelser - Le tour du monde en 60 jours
Statues de Moaï sur l’île de Pâques

Comment votre entourage personnel et professionnel a-t-il réagi ?
Mon entourage a globalement bien réagi, même si mes parents m’ont demandé pourquoi je devais partir tellement loin. Grâce aux réseaux sociaux et à Skype, je n’avais jamais eu autant d’interactions avec ma famille et mes amis du monde entier, même ceux que je n’avais plus vus depuis un certain temps. J’ai beau avoir été à l’autre bout du monde, je n’ai jamais été si proche d’eux.

À votre retour en France, avez-vous eu des difficultés à vous remettre dans le train-train quotidien ?
À mon retour en France, je n’avais plus envie de mener la vie que je menais avant et j’avais besoin de donner un nouveau sens à ma vie et de retrouver la liberté, l’audace et l’indépendance d’un voyageur dans ma vie quotidienne.
Au lieu de retourner dans le monde du salariat, je me suis mis lancé dans l’entreprenariat d’une part en tant que consultant en marketing et vidéo dans l’univers du tourisme et d’autre part en me lançant dans l’aventure startup avec jogg.in qui est un réseau social de running en groupe.
J’ai aussi continué à sortir de ma zone de confort en relevant des défis sportifs tels que courir les 42 km du marathon de Paris et les 72 km de la SaintéLyon alors que je n’avais jamais couru auparavant.

Qu’avez-vous retiré de cette expérience ?
Ce voyage m’a permis de comprendre qu’en prenant la vie avec philosophie, tout pouvait être simple et facile même à l’autre bout du monde quand on ne maîtrise ni la langue du pays ni les us et coutumes du pays comme au Japon.
Il suffit de le vouloir, d’essayer, de tenter sa chance, de prendre des risques et d’y aller. Yalla ! Je reprendrai la fameuse citation de Sœur Emmanuelle : « La vie est un risque. Si tu n’as pas risqué, tu n’as pas vécu. C’est ce qui donne… un goût de Champagne ».

Photo : © Laurent Lingelser - Le tour du monde en 60 jours.
© Laurent Lingelser - Le tour du monde en 60 jours
Las Salinas près de Cuzco au Pérou, bassins de saline suspendus en terrasses sur les flancs de la montagne

Quels sont vos coups de cœur ?
J’ai apprécié certains pays tels que le Pérou pour leur richesse culturelle, historique et patrimoniale, d’autres comme l’Australie pour leur qualité de vie, d’autres pour la beauté de leur paysage et enfin d’autres comme l’Indonésie pour le contact avec les habitants. Vous trouverez les bons plans et bonnes adresses sur mon blog.

Quels conseils pouvez-vous donner ?
Le premier conseil que je donnerais est que si vous avez l’envie de faire un tour du monde, il faut le faire et y aller. Il faut toujours saisir les opportunités et aller au bout de ses rêves.
L’autre conseil plus pratique que je donnerais est d’avoir sur soi, soit sur son smartphone, soit en version imprimée, des photos de son appartement, de sa famille, de ses amis, de sa ville, des fêtes traditionnelles telles que Noël. Cela permet de créer un véritable échange avec les locaux.
En effet, quand je leur ai posé des questions sur leur mode de vie et leurs coutumes, j’ai pu leur montrer l'équivalent français. Cela facilite grandement l'échange et la communication.

Par rapport à votre expérience quels sont les endroits immanquables ?
Les endroits immanquables sont pour moi le Machu Picchu au Pérou, Sydney et son opéra en Australie et, bien entendu, le Japon, qui allie à merveille la tradition et la modernité.

Photo : © Laurent Lingelser - Le tour du monde en 60 jours.
© Laurent Lingelser - Le tour du monde en 60 jours
Le Machu Picchu au Pérou

Avez-vous une anecdote de voyage ou une rencontre exceptionnelle à partager ?
C’est difficile de citer une anecdote ou une rencontre en particulier. Plutôt qu’une anecdote, je parlerais d’un des moments forts de mon tour du monde, le jour où j’ai fêté mon anniversaire sur le Machu Picchu… Plutôt que de vous le raconter ici, je vous invite à lire l’article sur mon blog où je parle de cette journée mémorable.

On termine par une question portrait chinois : Si vous étiez un pays… lequel, et pourquoi ?
Si j’étais un pays, je serai l’Australie car c’est un pays avec une superbe qualité de vie, une grande diversité de paysages mais surtout un pays où tout est possible, beaucoup plus simple qu’en France et où les notions de liberté et d’entreprise sont vraiment très présentes.

Retour au sommaire des interviews « Tour du monde »

Retrouvez Laurent Lingelser sur Internet !

Site Internet : http://letourdumondeen60jours.fr
Facebook : https://www.facebook.com/letourdumondeen60jours
Twitter : https://twitter.com/laurentlingelse

Les articles à lire