Hubs aériens, escales et correspondances. Photo : Dubaï © Dubai-DTCM

Hubs aériens, escales et correspondances :
que voir entre deux avions ?

Une escale pour faire baisser le coût du billet d’avion ? Vous êtes nombreux à faire ce choix. Mais, parfois, les escales peuvent être très longues. Au lieu d’errer dans les couloirs de l’aéroport, mettez ce stop à profit et faites d’une pierre deux coups : visiter une ville entre deux vols, c’est possible !

Deux pré-requis : ne pas avoir besoin de visa pour visiter le pays et disposer d’assez de temps pour ne pas rater sa correspondance.

Prévoyez toujours un minimum de 5 heures (6 heures pour les États-Unis où les contrôles d’immigration sont longs) pour avoir le temps de faire l’aller-retour et revenir à temps pour l’embarquement pour votre vol international. Vérifiez aussi si votre bagage est enregistré jusqu'à votre destination finale. Si vous devez le récupérer et le réenregistrer, ajoutez au moins une heure supplémentaire.

La meilleure option : une journée complète, si le 1e vol arrive la matin et le 2e décolle le soir : en 8 ou 12 heures, vous aurez le temps de voir les principaux centres d’intérêt de ces villes. Mais à vous de décider ce que vous pouvez visiter en fonction de votre rythme…

L'idée de rater votre avion vous stresse ? Pour disposer de plus de temps lors d'une correspondance, pensez aux stop over, proposés par certains transporteurs aériens : il s'agit en fait de stops de 24 heures minimum et d'un maximum variable à prévoir lors de l'émission du billet. Ces arrêts peuvent être gratuits ou proposés avec un petit supplément.

Les grands aéroports de correspondance (hubs aériens) :

Tous les réseaux des grandes compagnies sont structurés autour d’aéroports qui leur servent de bases, les "hubs". Quand vous achetez un vol avec correspondance, vous faites alors obligatoirement escale dans ces "hubs".

C’est l’occasion de découvrir des villes auxquelles vous n’auriez pas forcément pensé comme destination de vacances. Et, qui sait, une fois que vous y aurez goûté le temps d’une escale, peut-être y reviendrez-vous !

Aux États-Unis, Houston et Atlanta, hubs de United et Delta Airlines, sont souvent des villes étapes.

Les compagnies du Golfe étant particulièrement compétitives, il n’est pas rare de se retrouver à Dubaï ou Abu Dhabi en volant avec Emirates ou Etihad.

En Asie, Singapour, Kuala Lumpur, Hong Kong et Séoul pourront être, le plus souvent, visitées entre deux avions de Singapore Airlines, Malaysia Airlines, Cathay Pacific, Asiana ou Korean Air.





Dossier rédigé par Carine Keyvan
Photo du haut : Dubaï © Dubai-DTCM

Les articles à lire

Roman, gothique, Renaissance, baroque, Art nouveau, art moderne, cubisme... Prague se...